548: FRANCE DOUGNAC france10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien entendu, nous avons tous, au gré d’une découverte filmée, retrouvé une actrice dont nous nous sommes demandés « Tiens, c’est vrai! Machine Truc! Qu’est-elle devenue?

Et avec un brin de curiosité bien placée on finit toujours bien par retrouver la trace de la belle éphémère sauf si elle s’appelle Catherine Leprince ou Jacqueline Sassard! Mais ces deux-là, aussi mystérieuses que l’ombre de Belphégor par une nuit sans lune peuvent bien aller se cacher dans un trou de souris sans éclairage! A côté de France Dougnac elles sont aussi discrètes qu’un hooligan sur les pelouses des tuileries!

France Dougnac est née le 10 Juin 1951 à Toulouse, que celà suffise, nous n’en saurons pas plus, ni nous ni Maigret ni Sherlock! Que celà nous suffise a dit la dame!

Et dire qu’elle avait été la vedette sublime du film « Une Fille Cousue de Fil Blanc »!

Cette blonde discrète et gracieuse avait déjà tâté de la télévision où elle avait débuté dans le premier rôle féminin dans « Nausicaa » face à l’excellentissime Myriam Boyer. C’est Agnès Varda qui avait présidé à la mise en scène de ces débuts et il faut y voir une grande confiance doublée d’une amitié sincère de la part de la cinéaste. Car même si la télévision permet plus de latitudes dans le choix des acteurs, faire reposer un téléfilm sur des épaules inconnues relève toujours de la gageure et il faut le dire, d’un certain cran. Ajoutons encore, qu’Agnès, cette fois très inspirée fait appel au couple Gérard et Elizabeth Depardieu pour compléter sa distribution!

Au cinéma, France y était venue en 1971 dans « Les Petroleuses » où Christian Jacque faisait d’elle une des soeurs de Brigitte Bardot et s’essayait au style  comédie burlesque des années 70. Le film ne cassait pas trois pattes à un guéridon, mais Brigitte et Claudia Cardinale s’y livraient un magnifique combat digne de Jean-Claude Boutier contre Rocky Balboa! Celà suffit pour faire du film un succès colossal!

Mais France Dougnac revenait vers la télévision où elle était mieux servie qu’au cinéma. « La Malle de Hambourg », « Le Neveu d’Amérique », autant d’occasions de la retrouver. Et tout du long de sa brève carrière, elle sera une assidue des petits écrans.

Au cinéma, hélas, et sans doute dans l’alerte foulée de ces « Pétroleuses », France Dougnac va s’enliser dans un cinéma des familles un rien franchouillard où l’on rencontre plus souvent Pierre Tornade qu’Alain Delon! On aura « Le Concierge », mené par Bernard Lecoq et Alice Sapritch, « L’Horoscope » avec Evelyn Buyle ou « Alors, Heureux? » Avec Pierre et Marc Jolivet.

Heureusement, il y aura dans la carrière de France Dougnac deux magnifique pépites, deux films qui suffisent à eux seuls à la faire entrer dans la grande histoire du cinéma français.

Il y aura d’abord cette « Fille Cousue de Fil Blanc », un petit bijou, véritable partition musicale des émotions, petite musique de maître qui au fil des notes nous fait voyager dans la personnalité trouble d’une fille tuée en vélo et que tout le monde croyait si bien connaître.

Et puis il y a l’éblouissant chef d’oeuvre de Jean-Jacques Anaud: « Coup de Tête » où Patrick Dewaere, footballeur du dimanche et tête brûlée est emprisonné pour l’avoir violée alors qu’il est innocent. Libéré, il décide de la violer puisqu’après tout, il a « payé pour » Un des plus beaux films et des plus intelligents de l’histoire du cinéma et mon film préféré de Patrick Dewaere.

Alors, rien que pour celà, où que vous soyez, merci mademoiselle France Dougnac. Nous n’avons pas eu la chance de vous connaître mais nous vous avons  aimée quand même. Et même si le temps  a passé, vous êtes toujours la bienvenue.

f-dougnac

 

 

 

 

 

 

 

QUE VOIR?

1973: Le Concierge: Avec Bernard Lecoq, Maureen Kerwin, Michel Galabru, Maria Mauban et Alice Sapritch

1974: Impossible…Pas Français: Avec Pierre Mondy et Pierre Tornade

1977: Une Fille Cousue de Fil Blanc: Avec Serge Reggiani,Aude Landry et Maria Mauban.

1978: L’Horoscope: Avec Evelyn Buyle, Michel Galabru et Alice Sapritch

1980: Alors, Heureux?: Avec Pierre et Marc olivet et Richard Bohringer

1985: Gros Dégueulasse: Avec Valérie Mairesse, Maurice Risch, Jackie Sardou et Martin Lamotte

1988: Juillet en Septembre: Avec Anne Parillaud et Laetitia Gabrieli

28 réponses
  1. GARAUD
    10 décembre, 2012 | 12 h 39 min | #1

    Est-elle de la famille de l’acteur DOUGNAC?

    Répondre

  2. CHATAIN
    18 décembre, 2012 | 14 h 46 min | #3

    Bonjour, J’ai la chance de souvent croiser France Dougnac sur un marché du Perche…Elle est toujours aussi… rayonnante et fraiche ! Cordialament. Régis

    Répondre

  3. jean.piscini
    14 janvier, 2013 | 17 h 25 min | #4

    Bonjour, je cherche la video du film TV de 1977 « Mme Ex » dans lequel a tourné France Dougnac et mon fils agé de 2 ans. Merci pour toute réponse me permettant de l’obtenir.

    Répondre

  4. 15 janvier, 2013 | 12 h 05 min | #5

    j’espère que grâce à mon modeste blog tu trouveras satisfaction. Cordialement. Celine

    Répondre

  5. enzo
    2 mars, 2013 | 4 h 43 min | #6

    Le lien vers Theda Bara ne marceh pas, dommage !

    Répondre

  6. nicolas
    8 mars, 2013 | 8 h 31 min | #8

    c’est vrai , j’ai été amoureux de cette actrice aussi belle que discrète!

    Répondre

  7. raison
    29 juillet, 2013 | 20 h 17 min | #9

    bonjour je recherche le dvd de une fille cousue de fil blanc pouvez vous me dire ou je peux me le procurer j’habite dans la nievre merci

    Répondre

  8. Augustine
    25 décembre, 2013 | 9 h 33 min | #10

    J’aimais beaucoup cette actrice trop vite disparue de nos écrans. On a pu la voir aussi dans le beau feuilleton « La mer est grande », une série télévisée française en 6 épisodes de 60 minutes en couleur, diffusés de septembre à octobre 1973 où elle donnait la réplique à Yves-Marie Maurin, le frère de Patrick Dewaere.

    Répondre

    • 25 décembre, 2013 | 13 h 04 min | #11

      Merci chère amie pour cette belle précision.
      Celine

      Répondre

  9. marie-anne
    22 janvier, 2014 | 16 h 34 min | #12

    Bonjour,

    France DOUGNAC s’appelle désormais Madame COUVELAIRE et habite avec son mari Jean-Louis, producteur connu, au château de la Vove, près de Mortagne au Perche. Elle est peintre et fait partie du conseil municipal de sa commune et oeuvre pour cet endroit.
    J’ai trouvé toute ces infos sur la toile.
    Cordialement,
    Marie-Anne

    Répondre

  10. marie-anne
    22 janvier, 2014 | 17 h 02 min | #13

    Je voulais dire Louis-Pascal COUVELAIRE et non Jean-Louis COUVELAIRE.
    Le chateau est ouvert quelques jours par semaine (en extérieurs seulement) par la famille. Peut-être est-ce France Dougnac Couvelaire elle-même qui en est le guide ? Cela serait une jolie occasion de la revoir dans sa nouvelle vie que je lui espère très heureuse.
    Marie-Anne

    Répondre

  11. Haberstroh GHIS
    16 avril, 2014 | 20 h 42 min | #14

    Bonsoir à tous, je vis avec un grand souvenir depuis que j’ai vu le film Les mal partis
    a sa sortie il y a une quarantaine d’années,je dois dire que c’est mon film culte qui me suis toujours et j’en suis l’heureux possesseur en DVD avec en prime l’interview de Sébastien Japrisot par le journaliste lors de sa diffusion à l’antenne.il est vraiment dommage que ce film d’une rare pureté ne soit disponible qu’au Japon ( pour un film français ) j’espérais un hommage au décès de Japrisot ( Jean Baptiste Rossi) mais rien! Je suis un grand amateur de cinéma et possède des films introuvables, il me manque toutefois Une fille cousue de film blanc.vous pouvez me contacter pour échange de bon procédé. Amicalement pour les fans de France.Chico

    Répondre

    • Brard
      11 septembre, 2016 | 16 h 47 min | #15

      Bonjour, Proposez vous copie du dvd « les mal partis ». Merci. Cordialement
      Bruno Brard

      Répondre

    • angeli
      27 décembre, 2016 | 11 h 03 min | #17

      Bon film, en effet, moi j’étais à la fac. avec le premier rôle masculin Olivier Jallagheas dont la carrière cinématographique a été bien plus éphémère que celle de France Dougnac

      Répondre

  12. Haberstroh GHIS
    16 avril, 2014 | 20 h 52 min | #18

    Je fais très souvent la navette entre région parisienne et Trouville rejoindre ma compagne, cet été je ferai un petit crochet au château de France simplement pour la saluer en toute discrétion.Chico.

    Répondre

  13. Jerome_roussel@orange.fr
    21 juillet, 2014 | 11 h 58 min | #19

    J ai adore cette actrice très belle j aimerai tellement la revoir !!

    Répondre

  14. Jerome_roussel@orange.fr
    21 juillet, 2014 | 11 h 59 min | #20

    J ai énormément aime et j aime toujours cette actrice j aimerai tellement la revoir !!

    Répondre

  15. Chatonsky Pierre
    25 décembre, 2015 | 19 h 47 min | #21

    J’ai connu Mathilde et Paul Dougnac il y a maintenant plus de 55 ans a Monta…..
    France etait bien jeune . Il y avait aussi Christian Guitreau . Un tres agreable souvenir de cette periode

    Répondre

  16. MOLTER
    23 février, 2016 | 17 h 03 min | #22

    Je partage le sentiment d’Haberstroh GHIS concernant « les mal partis » dont il est impossible de sortir indemne. Ce film dans lequel France est tout simplement rayonnante de pureté restera pour toujours ma référence en matière de chef d’oeuvre. Jamais une histoire d’amour n’a jamais été si magnifiquement dépeinte. Je me souviens le lendemain de sa diffusion à la télévision avoir tout fait pour joindre France…. et j’ai réussi. J’ai pu parler avec elle au téléphone, une personne aussi belle qu’adorable, et un souvenir impérissable.

    Répondre

  17. Marc
    19 août, 2016 | 11 h 39 min | #23

    Coup de tête un film plutôt à part dans la carrière dAnnaud avec l’aide de Guy roux tableau au vitriol avec DEwaere en pleine forme un loser cool qui finit par réussir à sa façon et le sourire d’enfer de France Dougnac et le grand BOuise et le thème de BAchelet un petit bijou de distraction intelligente sans p as rler des autres rôles impeccables et de la « morale » qui n’a pas pris une ride « une bande d’abrutis qui distrait des milliers de crétins »en gros manque juste un mot sur le dopage…

    Répondre

  18. vincenzo44
    7 janvier, 2017 | 19 h 59 min | #24

    Que j’aime entendre cela:
    « Un des plus beaux films et des plus intelligents de l’histoire du cinéma et mon film préféré de Patrick Dewaere »
    Un film sublime et intelligent , vous avez tellement raison.
    Au même titre que  » Préparez vos mouchoirs « , un autre bijou avec le regretté Patrick Dewaere.

    Répondre

  19. beteille patrick
    14 janvier, 2017 | 0 h 23 min | #25

    Elle jouait aussi dans « les mals partis » de jean baptiste rossi alias l’auteur de l’été meurtrier.

    Répondre

  20. laurence
    11 octobre, 2017 | 16 h 09 min | #27

    est elle encore vivante !

    Répondre

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream