466:JO MORROW JoMorrow612a

Y eut-il à Hollywood starlette débutante plus fabuleusement belle encore que Jo Morrow?

Si la réponse est « oui », alors nul doute qu’elles furent bien peu nombreuses!

Beverly Jo Morro naî le 1 Novembre 1939 au Texas, dans la ville de Cuero, mais elle n’est encore qu’un tout petit bébé lorsque ses parents déménagent pour San Diego.

En 1958, Beverly Jo est une reine de beauté locale qui rafle tous les premiers prix et tous les titres de miss, y compris celui de « Miss Haute Fidélité » et le contrat pour la Century Fox promis à la gagnante d’un autre des concours auxquels elle participe.

Century Fox la refila à Columbia; Elle aurait dû débuter dans un film romantique en diable, « A Certain Smile » où il était surtout question d’Hollywoodiser l’actrice française Christine Carère, mais le producteur de la chose,  Harry Cohn, comme à son habitude avec les petites nouvelles culbuta Beverly Jo sur le canapé de son bureau en guise de bienvenue. La belle se défendit d’un coup de pied si judicieusement placé que ce fieffé suborneur se retrouva avec ses attributs masculins en guise de pendants d’oreilles, mais cet exploit priva notre héroïne du rôle!

JoMorrow612

Mais finalement ce début tout en souplesse et haut en couleurs dans les coulisses du cinéma la priva peut-être de donner la réplique à la charmante Christine Carère, mais Beverly Jo la donna au très charmant Gary Cooper! Finalement à quelque chose malheur est bon!

Ne se faisant plus d’illusions sur la probité et les bonnes manières masculines dans son nouvel univers professionnel, elle mit le grappin sur Mac Krim, l’éternel et si patient chevalier servant de Kim Novak.

Ces deux-là vivront une aimable liaison entre deux apparitions surprises de la si fantasque Kim Novak puis Jo fera la connaissance du richissime Ivan Smith Townsend qui lui offrira des fêtes somptueuses pour qu’elle puisse faire admirer ses panoplies de diamants à ses copines éberluées!

Jo s’embarquera ensuite pour Londres tourner les intérieurs de « Notre Agent à la Havane », ce qui ne plaira pas à ce bon monsieur Townsend! N’étant pas, comme on l’a vu d’un naturel conciliant, Jo prit son billet d’embarquement et Townsend un billet lui signifiant son congé!

Les rutilants milliardaires n’ont pas l’habitude de s’entendre dire « merde » par les tendres biches qui leur ont déjà coûté si cher!  SmithTownsend se rua sur son yacht et mit cap sur l’Angleterre y retrouver sa belle ingrate.

3053645503_1_5_gkPuJf45

Townsend lui proposa une croisière follement romantique pour se remettre de ses fatigues de star lorsque le film serait terminé; Jo accepta et s’embarqua..avec sa mère!

On allait voir si cette fois ce godelureau se conduirait en gentleman!

Il le fit semble-il et on rentra à Hollywood très officiellement fiancés. Pour peu de temps!

Jo Morrow repoussa la date de leur mariage à cause de propositions de tournage venues d’Espagne, Smith Townsend s’afficha avec Judy Meredith, il y eut bagarre de chiffonniers et cette fois il ne fut plus question de croisière!

Jo retrouva Mac Krim à nouveau sur le marché!

Elle eut ensuite une courte liaison avec le réalisateur de « Les Trois Mondes de Gulliver », Jack Sher de 26 ans son aîné.

Elle eut également sur le tournage du même film une dispute digne d’entrer dans la légende! La dispute n’était pas sentimentale mais professionnelle! Jo Morrow avait grossi durant le tournage et elle dépassait les mensurations spécifiées sur son contrat! Sam Birskin le lui fit vertement remarquer, les choses s’envenimèrent très vite, La dispute fut si violente que Birskin en fit une crise cardiaque ce qui mit fin à la discussion!

Harry Cohn dont on connaît le tempérament aussi belliqueux que rancunier n’attendait qu’une occasion pour se venger de l’affront fait à ses parties intimes et traîna Jo Morrow devant les tribunaux pour avoir grossi!!!

Congédiée, elle s’afficha un peu avec Franchot Tone qui lui aussi servit beaucoup à Jo et ne détestait pas les dames aux tempéraments vifs puisqu’après avoir été l’époux de Joan Crawford connue pour sa tendre délicatesse, il se retrouva dans le coma après une bagarre dont les charmes de Barbara Payton étaient l’enjeu!

Elle rencontre ensuite Jackie Barnett, le parolier attitré de Jimmy Durante et Jo va s’entendre comme laronne un soir de kermesse avec les deux hommes. Jackie deviendra son mari le 30 Juin 1963, Jo a 23 ans et il en a 42, Jimmy Durante sera leur témoin attendri.

Le 25 Septembre 1964, Jo met au monde sa petite fille Dawn et le 8 Mars 1966 son fils James.

Mais hélas la petite Dawn est née sourde. Lorsque l’infirmité de la petite fille fut diagnostiquée, Jo Morrow arrêta net sa carrière pour s’occuper d’elle

Le couple Barnett divorça en toute discrétion en 1984.

Jo Morrw s’est retirée en Oregon où elle vit rangée et loin des feux de la rampe si on excepte quelques très rares réapparitions dans les années 70. Si loin que j’ignore si elle avait continué à grossir.

Celine Colassin.

jo-morrow

QUE VOIR?

1958: Ten North Ferderik: Avec Diane Varsi et Gary Cooper

1959: The Legend of Tom Dooley: Avec Michael Landon

1959: Our Man in Havana: Avec Maureen O’hara et Alec Guiness

1960: 13 Ghost: Avec Charles Herbert et Margaret Hamilton

1962: Brushfire: Avec John Ierland

1963: Sunday in New-York: Avec Jane Fonda et Rod Taylor

1963: Brushfire (Les Otages Doivent Mourir): Avec John Ierland et Everet Sloane

1963: The Rides Tall: Avec Tony Young, Dan Duryea et Madlyn Rhue

1973: Blume in Love: Avec Susan Anspach et Gilles Segal

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream