Diane-McBain

Dine MacBain, incontestablement magnifique, est une de ces blondes qui hantèrent Hollywood sans vraiment y trouver leur chance même si comme Edie Adams, Dorothy Provine ou Julia Meade elles devinrent des reines de la télévision. Et si Diane fut incontestablement une des plus belles, elle fut peut-être une des plus malchanceuses!

Le 18 Mai 1941, Diane vient au monde à Cleveland en Ohio mais très vite les MacBain vont déménager et s’installer à Glendale en Californie.

Elle n’a que 15 ans lorsqu’elle participe à ses premiers concours de beauté et bien entendu elle rafle tous les prix! Miss Glendale, Miss Catalina, Miss Beauty et même miss Agent Immobilier, c’est elle!

Dès 1957 elle est bookée en agence et devient mannequin « Teenage ». mais comme on s’en doute, cela ne suffit pas à combler les rêves de cette jeune fille blonde sublime aux yeux noisette. Elle veut faire du cinéma!

diane macbain

Et en attendant, elle fourbit ses armes en intégrant une petite compagnie théâtrale de Glenville.

Elle va y faire la rencontre de celle qui restera son amie pour la vie: la jeune Connie Stevens, autre aspirante à la gloire qui avec le même type de beauté, connaîtra sensiblement le même genre de carrière que Diane. Elles passeront leurs premières auditions ensemble et joueront dans les mêmes premiers films.

Diane débute au cinéma en 1960 dans « Ice Palace » où elle donne la réplique à Richard Burton dont elle tombe follement amoureuse.

Burton n’est pas encore devenu le Marc Antoine de la Cléopâtre Elizabeth Taylor. Pour le moment il est encore un acteur shakespearien qu’Hollywood a grimé en hindou bien qu’il soit gallois pour faire plaisir à Lana Turner dans « La Mousson ». La liaison doit être discrète, Burton est on ne peut plus marié à la blonde Sybil.

En 1963, le couple Burton-Taylor aura mis le feu à la planète et Diane se fendra de la déclaration suivante: » Oui, j’ai été courtisée par un acteur plus âgé que moi sur un de mes premiers tournages, mais même s’il me plaisait follement je ne lui ai pas cédé! je ne céderai jamais à un homme en dehors du mariage car ensuite mon mari aurait le droit d eme mépriser! D’ailleurs je conseille aux jeunes filles tentées par la chose d’en parler à leur confesseur ou à un médecin plutôt que de céder à leurs instincts et commettre l’irréparable! »

Et la jeune pucelle de 22 ans s’en aller bientôt poser très intégralement très nue pour les magazines pour messieurs!

Diane McBain

Pourquoi cette déclaration susurrée par une jeune actrice jouant clairement les séductrices à l’écran? Je l’ignore, sans doute une façon de dire « Moi je n’ai pas cédé! je ne suis pas Elizabeth Taylor! »

Déclaration d’autant plus étrange lorsque l’on sait que Richard Burton envolé pour Rome, Diane se consola dans les bras du jeune acteur danois Angus Duncan. mais le jeune Angus va rencontrer dans les couloirs de la Century Fox une certaine Barbara Williamson qui deviendra son épouse. Diane se console alors dans les bras de Bob Evans avant de clamer partout sa virginité!

diane macbain

Et de s’en aller se confronter aux stars de la « vielle garde », expériences dont elle se souviendra longtemps!

Avec Claudette Colbert tout d’abord dans « Parrish ». Claudette qui se conduisit de manière insupportable sur le film, se sentant vieillie, mal photographiée et laide en couleurs! Claudette jurant qu’on ne la reverrait jamais au cinéma, promesse qu’elle tiendra! Paulette enfin qui se servit de Diane comme tête de turc à un point tel que la jeune blonde s’en ouvrira aux journalistes. Elle s’était bien consolée dans les bras du jeune Troy Donahue qui jouait son fiancé et accessoirement le fils de Claudette dans le film, mais celui-ci tombe sous le charme le Lili Kardell qu’il épouse séance tenante! Ce n’est jamais que la troisième fois que ces messieurs abandonnent Diane pour s’en aller épouser d’autres donzelles!

Elle déclare alors qu’avoir été la cible de Claudette Colbert aura été la pire chose de sa vie! Elle ignore encore qu’elle va bientôt donner la réplique à Joan Crawford dans »The Caretakers », Joan qui ne l’appellera pas autrement que « la jeune poufiasse » en privé comme en public! Traitement réservé à toute la distribution féminine de moins de 25 ans du film dont la pauvre Polly Bergen!

En attendant ce nouveau drame mondain, Diane MacBain aurait pu croire son heure arrivée! Elle emporte le rôle titre de Claudelle Inglish. Elle évince l’excellente Shirley Knight qui tenait pourtant au rôle comme à la prunelle de ses jolis yeux. Et dès le tournage commencé, elle tombe follement amoureuse de son partenaire Tchad Everett! Sa réputation d’actrice qui ne peut s’empêcher de tomber amoureuse de ses partenaires est déjà fermement établie puisqu’on peut lire dans la presse: « Diane MacBain n’a encore joué aucune scène d’amour! » sous-entendu « elle les a toutes vécues »!

Avant sa grande déclaration de virginité il y aura encore dans sa vie: L’acteur Ralph Taeger qu’elle a « soufflé » à son amie et colocataire Sherry Jackson, Fred Amstel, son agent, Hal Bartlett un producteur, l’acteur Vince Edwards et pour finir Omar Sharif soi-même!

Réaction de Diane: « Je n’ai pas le temps pour toutes ces liaisons qu’on me prête, je suis des cours du soir, j’apprends le français et l’italien pour pouvoir m’exporter! » Puis elle ajoute « Et de toutes façons, l’homme de ma vie n’a rien à voir avec le cinéma et je ne vous dirai pas qui c’est! »

Malheureusement pour Diane, « Claudelle Inglish » n’aura pas le succès escompté et à Hollywood c’est un crime de lèse majesté. Aussitôt la Warner chez qui elle est sous contrat, réduit ses rôle sou les confie à d’autres. Le torchon brûle, Diane quitte le studio et se console dans les bras de Raf Vallone! Le bel acteur italien succède à Denis Stein, milliardaire en confection pour dames.

L’année 1965 est une année difficile pour Diane MacBain. Voilà cinq ans qu’elle piétine aux portes de la gloire filmée, elle a rompu avec son studio, sa vie sentimentale est une sorte de train fantôme ou de montage russe. Pour couronner le tout, elle attrape la rubéole, on en profite pour lui retirer le rôle de Jean Harlow que l’on confie à Carrol Baker!

diane macbain

Le 3 Août 1965 ses parents donnent l’alerte. En rentrant de vacances ils ont trouvé la villa de leur fille désertée! Diane a été kidnappée, est-elle encore en vie?

Le 4 Août la disparue téléphone à sa mère: « Qu’est-ce que c’est que cette histoire? Je suis à San Diego, j’avais envie de changer de décor et voir d’autres têtes! »

Si la carrière au cinéma de Diane MacBain peut à juste titre la décevoir, elle n’a par contre aucune raison de rougir de sa carrière à la télévision. C’est là qu’elle avait commencé en 1959 dans la série « Maverick ». Au fil du temps elle sera de tous les programmes cultes en Amérique!  » 77 Sunset Strip », « General Hospital », « The Wild Wild West », « Batman », « The Man from U.N.C.L.E »; « Mannix », « Marcus Welby », « Hawaï 5-0″, « Charlie Angel’s », « Eight is Enough », « Dallas », « Matt Houston », « Dr Quinn, Medecine Woman », j’ne passe et des dizaines d’autres!

Elle est donc une vedette très célèbre et très sollicitée. Assez pour être invitée à la maison blanche par son fan Richard Nixon!

Le 6 Février 1972 elle devient madame Rodney l Burke. Le 24 Juin de l’année suivante son fils Evan Andrew vient au monde.

mais la petite famille Burke sera très éphémère. En 1974, Diane reprend sa liberté et son petit garçon sous le bras part s’installer à Londres et y tourner pour la télévision.

En 1982, le soir de Noël, le destin qui l’avait un peu bousculée mais jamais vraiment malmenée va lui jouer un bien funeste tour! A une heure du matin, Diane qui est prise d’une petite fringale décide d’aller chercher des « hot dogs » à un bloc de chez elle. Elle est une habituée de la petite échoppe qui reste ouverte toute la nuit.

Mais lorsqu’elle rentre sa voiture au garage elle est assaillie par plusieurs individus qui vont l’attacher au pare-chocs arrière de sa voiture et la violer durant plus de 45 minutes et l’abandonner sur place.

Diane déclarera « Je ne me souviens absolument pas de comment j’ai réussi à me détacher après leur départ. j’ai surmonté ce traumatisme  et peut -être que ca m’a rendue meilleure actrice  » Puis elle ajoute un mot malheureux: « Ca m’a approfondie »

Diane MacBain reprendra sa carrière, tournera essentiellement pour la télévision jusqu’en 2001, ne se remariera jamais et restera toujours follement blonde.

Celine Colassin

Diane-McBain

QUE VOIR?

1960: Ice Palace: Avec Martha Hyer et Richard Burton

1961: Parrish: Avec Troy Donahue et Claudette Colbert

1961: Claudelle Inglish: Avec Arthur Kennedy

1962: Black Gold: Avec Philip Carey

1963: Mary, Mary: Avec Debbie Reynolds

1963: The Caretakers: Avec Joan Crawford et Polly Bergen

1964: A Distant Trumpet: Avec Suzanne Pleshette et Troy Donahue

1966: Spinout: Avec Elvis Presley et Deborah Walley

1969: Five The Hard Way: Avec Ross Hagen

1973: Wicked,  Wicked: Avec Tiffany Bolling et David Bailey

1974: The Deadhead Virgin: Avec Jock Gaynor

1984: The Red Fury: Avec Wendy Lynne

2000: The Broker Hearts Club: Avec Ben Weber

2001: Besotted: Aves Susan Gibney

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream