493: LIANE HAID 2ig8l5h0q0u5u0h

Le 16 Août 1895, Adriane Haid naît à Vienne et qui pourrait imaginer un seul instant qu’elle deviendra la premiere icone autrichienne d’un art qui n’existe pas encore: le cinématographe! Deux ans plus tard elle aura une petite soeur à pouponner, Grite, qui naît le 14 Mars 1897!

Adriane a trois ans lorsque l’impératrice Elizabeth se fait occire à Genève ! L’Empire Austro-Hongrois est sous le choc, les photos et les portraits de l’impératrice sont partout dans Vienne, ils y sont d’ailleurs toujours. La petite fille trottine engoncée dans ses dentelles d’un portait à l’autre, ils sont inévitables et il semble que la fière allure de l’impératrice défunte l’ait durablement impressionnée, car devenue jeune fille elle adoptera un look et un style qui rappelleront furieusement celui de l’icône impériale!

0hebnan391dzbeaz

Mais Vienne n’est pas que la capitale en deuil d’une impératrice anorexique, elle est aussi la capitale de la valse et de l’opérette, considérées à la fois comme un art de vivre et le symbole de la culture nationale! Et lorsque l’on est une petite fille viennoise bien née, on apprend, c’est la moindre de choses, à valser, à chanter, à massacrer Strauss au piano et puis seulement à lire et à écrire!

Belle à ravir et chantant comme un rossignol gracile, Adriane qui gardera son petit « diminutilf » familial sera première danseuse à l’opéra de Vienne lorsque la grande guerre vient la cueillir au sommet d’une glore froufroutante! Sa gloire était déjà telle qu’elle se partageait entre Vienne et Budapest et était reçue avec tous les égards à la cour. Elle y eut plusieurs fois le plaisir d’ouvrir le bal avec quelques majestés triées sur le volet, tout l’honneur étant pour eux! Imaginez donc! Danser avec Liane Haid! Couronne ou pas, celà vous pose son homme!

Et dès 1915, dès qu’un Viennois eut acquis une caméra, on sollicita Liane pour jouer devant, laquelle, accepta, moitié comme une gageure, moitié comme une frivolité d’être la star de » Avec le Coeur et avec la Main pour la Patrie »! La star s’était dite amusée de la proposition que lui avaient faite un couple d’amis qui s’étaient décidés réalisateurs conjugaux: Jacob et Louise Fleck. la jeune Grite qui perdit son « e » dans la foulée tenta la même aventure et récolta elle aussi un joli succès. Entre Liane et Grit, le public ne savait plus où donner des mirettes!

9530hbzexrlk03bk

Lorsque cette fameuse guerre éclata d’un coup de feu à Sarajevo, Liane avait déjà tourné dix films, elle était une star qui faisait se ruer le public devant les toiles tendues et le canon ne ralentit pas sa folle activité! C’était la guerre, Liane servirait son art! Elle aligna quatre films en 1918, persuadée que cette guerre stupide ne resterait pas à la mode plus longtemps qu’un chapeau!

Puis les choses s’envenimant, la star estima que l’heure n’était plus à valser en crinoline devant les caméras et se tint coite artistiquement parlant. On n’eut plus de ses nouvelles, il faut dire que l’on mourrait beaucoup et que les héros de canon avaient remplacé pour un temps les gloires de parquets cirés.

Elle trouva le temps de devenir Baronne, en épousant Fritz von Haymerle qui non seulement était d’excellent noblesse mais de très haute fortune. Le baron était même si riche qu’il offrit en cadeau de noces à sa sublime épouse une maison de productions où elle règnerait sur les projets dignes de son rang et qu’elle aurait l’amabilité de bien vouloir tourner. Rien n’était trop beau pour Liane Haid, mais soyons justes, y avait-il quelqu’un de plus beau que Liane Haid en Autrice en 1923?

Non!

Dès la guerre terminée le cinéma avait repris en mains sa propre destinée, Liane avait été la première à revenir aux écrans et avait été successivement lady Hamilton et Lucrèce Borgia, films qui furent littéralement pris d’assaut par un public éclopé ou en grand deuil. Sa Lucrèce allait même connaître une suite en 1923: » Bride of Vengeance » Mais qu’étaient les douleurs terrestes et l’abomination de la défaite face à Liane Haid mimant la passion muette et noire et blanche?

Rien!

Elle resta donc sublime et indétrônable durant toutes les années vingt, elle avait été très fière des débuts de sa petite soeur dans une carrière presque aussi brillante que la sienne et vit avec un dédain complet, une petite nouvelle se faire remarquer dans un de ses films et devenir une star du jour au lendemain: Kate de Nagy. Plus tard une certaine Marlène Dietrich tournerait un film atrocement vulagaire dans les studios de la UFA dont elle était la reine: « L »Ange Bleu ». Comment osait-on?

6yasl9646kc0696a

Les années 30 seront dans les pays germanophones les années Liane Haid qui passa au parlant avec un éclat tel que sa gloire en fut encore sublimée et on n’était pas peu fiers chez les teutons de savoir que la star se faisait des papillottes avec les contrats mirifiques qu’Hollywood lui envoyait chaque semaine.

Bien évidemment, l’Allemage des années 30, c’est aussi la montée du national socialisme et de sa doctrine à débordements. Liane était relativement exaspérée par tous ces dirigeants qui avaient entaché sa jeunesse et les vingt ans de sa petite soeur d’une épouvantable guerre, elle n’allait pas se mettre à saluer qui que ce soit, fût-il Hitler! Elle trouva d’ailleurs que son baron de mari était un peu trop friand des fanfaronades à croix gammées, ce qui était normal pour un industriel local qui voyait dans les perspectives de guerre des perspectives de bonnes affaires! Liane Haid divorça et passa son titre de baronne à pertes et profits.

Les années 30 qui avaient commencé en fanfare viennoise finissaient pourtant en marche funèbre. Sa petite soeur adorée mourait à 40 ans lorsque l’avion qui la transportait s’abattit en forêt noire ne laissant aucun survivant.

La nouvelle guerre la surprend en plein tournage de « L’Amour Imparfait » où elle roucoule dans les bras de Willy Fritsch et elle en fut positivement exaspérée! Hitler annexait tout un tas de pays mais il n’allait sûrement pas annexer Liane Haid!

fwvxka4ub1nevwkn

Dieu sait d’ailleurs ce qu’il serait advenu d’elle si elle n’avait pas eu l’opportunité d’épouser un médecin suisse, le docteur Carl Spycher dont elle adopta la nationalité avec l’alliance!

la guerre terminée, elle resta à Berne où elle avait refait sa vie et déclara un jour avec une véhémence rare à un journaliste: «  Moi, retourner en Allemagne? Et pour quoi faire? la moitié des gens intéressants sont morts à la guerre et les autres dans les fours d’Hitler, ils ont tout détruit de l’Allemagne que je connaissais et que j’aimais, les villes et les tombes des miens et vous voudrez que j’y aille? Etes-vous fou? »

Elle y alla pourtant, tourner un dernier film en 1953 alors qu’elle en avait elle-même 58. Un dernier concours de circonstances tragiques lui permettant, puisqu’elle était sur place, d’asssiter aux funérailles de son si cher ami Jacob Fleck qui l’avait dirigée plus de vingt fois et rejoignait en cette année 1953 sa si chère Louise qui s’en était allée trois ans plus tôt

Puis Liane regagna sa bonne ville de Berne et laissa l’oubli se faire sur son nom, sa beauté et sa légende. Elle était devenue la doyenne du cinéma lorsqu’elle s’y éteignit le 28 Novembre 2000, Elle avait 105 ans et à 33 jours près, elle aurait vécu sur trois siècles.

wc9u5retysmcytm5

QUE VOIR?

1915: Avec le Coeur et Avec la Main pour la Patrie: Avec Hubert Marischka

1916: Die Tragödie Auf Schloss Rottersheim: Avec Hermann Benke

1917: Lebenswogen: Avec Hermann Benke

1918: So Fallen die Lose des Lebens: Avec Hermann Benke

1920: Freut Euch des Lebens: Avec Karl Ehmann

1921: Die Film Der Prinzessin Fantoche: Avec Mario Bergugliano et Marietta Weber

1923: Bride of Vengeance: Avec Conrad Veidt

1926: Die Brüder Schellenberg: Avec Conrad Veidt et Lil Dagover

1927: Die Czardasfürtin: Avec Imre Raday

1928: Die Königin seinse Herzens: Avec Luigi Serventi et Kate de Nagy

1930: Der Unsterbliche Lump: Avec Gustav Fröhlich

1931: Meine Cousine aus Warschau: Avec Fritz Schluz et Tala Birell

1933: Eine Frau Wie Du: Avec Georg Alexander

1933: Keine Angst vor Liebe: Avec Ralph Arthur Roberts

1937: Peter Im Schnee: Avec Traudl Stark

1940: L’amour Imparfait: vec Willy Fritsch

1 réponse
  1. Monnier
    24 avril, 2013 | 16 h 11 min | #1

    Excellente idée que ce blog!

    Répondre

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream