495: SYLVIE FENNEC s_-_cm_-_sylvie_fennec_-_1_-_1010

La gracieuse Sylvie Fennec naît le 19 Mai 1946 à Paris sous le patronyme de Sylvie Fassio. Cette accorte personne fera une intéressante carrière au cinéma. Elle sera littéralement phagocytée par la télévision qui se l’arrache toute une décennie pour ses programmes les plus prestigieux, puis, la jeune demoiselle, aguerrie d’une expérience glanée auprès des plus grands devient elle-même productrice et s’exile des écrans pour aborder brillamment une nouvelle carrière où elle est tout aussi demandée qu’au temps où son charme et son élégance ravissaient les caméras.

Sylvie Fennech fut une actrice belle, célèbre et discrète. discrète au point que Wikipedia soi-même ait complètement oublié d’ânonner quelques sottises sur son compte!

La jeune demoiselle débute en 1968 en tenant le rôle titre d’ »Adélaïde » pour Jean Daniel Simon.

Adélaïde est un ravissant pousse au crime qui vient perturber le couple formé par Jean Sorel et Ingrid Thulin, installé pour la circonstance à Saint Malo.

Mais on sait que l’année 68 fut fertile en émotions de toutes sortes et le public fort occupé, qui à désceller les pavés des rues de Paris, qui à regarder sa voiture flamber ne s’intéressa que peu à ce triangle amoureux.

Pourtant les 22 ans de la jolie Sylvie ne passèrent pas inapperçus. La France pleurait encore Martine Carol et Françoise Dorléac, et si le cinéma français survivait à la révolution il lui faudrait de nouveaux visages!

Aussitôt le magazine VOGUE fit appel à ses gracieux services et les producteurs italiens ne se sentirent plus d’aise lorsqu’ils apprirent que la belle parlait parfaitement la langue de Casanova!

Les pages de papier glacè et les portes de Cinecitta s’ouvrirent devant la belle.

sylvie fennec

Sergio Corbucci la choisit pour un western où elle donnerait la réplique à Françoise Fabian et…Johnny Hallyday qui brigue clairement le slauriers de Terrence Hill : « Gli Specialisti »!

Françoise triomphait dans « Ma Nuit chez Maud », Johnny chantait « Que je t’Aime », nul doute que l’oeuvre était parmi les prestigieuses de l’année!

Sylvie quant à elle était lancée! Elle devint une de ces actrices dont le cinéma s’entiche avec régularité. Au milieu des années 70 elle fait partie du « tout cinéma » et participe coup sur coup à deux « dramatiques » comme on disait encore « Christophe Colomb » et « Le Coeur au Ventre » puis rejoint l’icône de la décennie, Sylvia Kristel sur le plateau de « Goodbye Emmanuelle ».

Sylvie Fennec dans VOGUE

Sylvie Fennec dans VOGUE

Mais les deux « dramatiques » firent bien plus pour la popularité de Sylvie que ses exploits dans Emmanuelle, héroïne qui commençait à lasser après qu’on en ait eu fait le tour à maintes reprises, et ce bien qu’il sorte encore aujourd’hui un « Emmanuelle » par an.

Sylvie revint donc au petit écran pour « Don Juan » et enchaîna les tournages pour la télévision jusqu’àatterrir dans « Châteauvallon »!

En 1990 elle apparaissait pour la dernière courte fois au cinéma dans un film italien comme il se doit, « Stanno Tutti Bene » avec Michèle Morgan et Marcello Mastroianni, ce qui avait quand même un autre panache que Chantal Nobel!

Par contre elle tournera encore beaucoup pour la télévision jusqu’en 1997, rendant à la fois son tablier et ses lauriers après avoir affronté le couple Evelyn Bouix-Pierre Arditi dand « Le Prix de l’Espoir ».

Sylvie Fennec devint alors l’avisée productrice déjà citée.

sylvie-fennec

Sylvie la ravissante dans VOGUE @photo youhtakers

QUE VOIR?

1968: Asélaïde: Avec Ingrid Thulin et Jean Sorel

1969: Gli Specialisti: Avec Françoise Fabian et Johnny Hallyday

1970: Le Bal du Comte d’Orgel: Avec Jean-Claude Brialy

1975: Il Pleut Toujours où c’est Mouillé: Avec Myriam Boyer

1977: Goodbye Emmanuelle: Avec Sylvia Kristel, Umberto Orsini et Jean-Pierre Bouvier

1988: La Maison dans la Dune: Avec Natalie Dauchez, Jean-Pierre Castaldi et Raoul Billerey

1988: En Toute Innocence: Avec Nathalie Baye, Michel Serrault, Suzanne Flon et Bernard Fresson

1990: Ils vont Tous Bien: Avec Michèle Morgan et Marcello Mastroianni

8 réponses
  1. hugongerard
    7 avril, 2012 | 12 h 19 min | #1

    Non dans Chateauvallon , ce n ‘ était pas Sylvie Fennec , mais Chantal Nobel qui joua le rôle de Chantal Berg , l héroine de cette saga française à la Dallas.

    Répondre

    • 7 avril, 2012 | 18 h 20 min | #2

      Très cher ami, Chantal Nobel n’était pas seule au générique de cette dféunte série, je n’ai pas dit que Sylvie y tenait le premier rôle!

      Répondre

  2. hugongerard
    9 avril, 2012 | 9 h 22 min | #3

    Elle fût la maman du : Petit Gaylor dans la série tv : Mon ami Gaylor , puis Georges Sand dans une série tv de Pierre Philippe .

    Répondre

  3. otto
    21 mai, 2012 | 17 h 11 min | #5

    J’ai cree un article wikipedia a son sujet a cause de l’achat du DVD de « La Brigade des malefices ». Puis j’ai decouvert votre blog,

    Répondre

  4. hugongerard
    24 octobre, 2014 | 13 h 46 min | #7

    Elle a tenu le rôle de George Sand dans une fiction de Pierre Philippe ( 1975).

    Répondre

  5. 24 octobre, 2014 | 15 h 23 min | #8

    Je sais tu l’avais déjà mentionné

    Répondre

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream