526: LISSI ARNA 8ycv7efguu567vf8

Me revoici à nouveau face à l’épouvantble dilemne de traiter ou non parmi ces pages une star dont je ne sais pour ainsi dire rien.

Mais est-ce pour autant que je dois laisser Lissi Arna dans l’ombre alors qu’elle fut pourtant une étoile de toute première grandeur?

Lissi Arna naît Elisabeth Arndt le 20 Décembre 1900 à Berlin.

Cette jeune demoiselle à l’esprit bien trempé débuta fort tôt au cinéma puisqu’en 1915 elle fait ses premiers pas devant les caméras après avoir déjà beaucoup arpenté les planches de théâtre. La guerre hélas va freiner une ascension que l’on aurait voulue fulgurante. Le temps que l’Allemagne du Kaïser Guillaume secoue de ses casques à pointes la poussière et la honte et de la défaite, Lissi peut enfin débuter dans un beau grand premier rôle de femme fatale au cinéma, mais nous sommes en 1923.

2fhmbz4vaej4v4em

Lissi va pourtant mettre les bouchées doubles et rattrapper le temps perdu. la mode est encore aux odalisques fatales, mi garçonnes mi vampires. Elle fait du phénomène son fond de commerce et s’alanguit volontiers le regard lourd et le corps emperlé sur des fourrures de léopard ou d’ours blanc, ce qui était d’un grand effet!

Lissi Arna est donc la vamp fatale dans la lignée d’une Pola Negri ou d’une Gloria Swanson période de Mille à l’usage du public teuton.

Dès son premier grand rôle le public fut en effet comlètement subjugué et la belle s’embarqua pour l’Amérique alors même que le public applaudissait encore à tout rompre son image sur les écrans de cinéma.

Ce passage de la vie de la star est assez obscur. S’il est certain qu’elle s’embarqua bien pour les USA et y resta près de deux ans, ce qu’elle y fit a sombré à tout jamais dans les méandres secrets de ce lointain passé. Une chose est sûre, elle ne tourna pas de films!

Elle regagna son Allemagne natale en 1925 et se soumit aux bons soins du réalisateurs qui avait présidé à ses débuts et à son premier triomphe: Harry Piel.

Le triomphe fut encore au rendez-vous, comme si le public avait attendu deux ans dans les fauteuils que Lissi daigne à nouveau réaparaître sur les écrans.

Elle n’allait plus les quitter! Elle aligne trois films dès son retour, cinq l’année suivante, en 1927 elle est en vedette dans neuf films!

Elle sera durant tout le reste de la décennie  une des stars allemandes les plus adulées et les plus prolifiques. Elle commence la décennie suivante par accepter une offre mirifique d’Hollywood qui trépigne en attendant l’arrivée de la star. Son arrivée est ultra médiatisée, il n’est pas sûr que le Christ resucité aurait déclenché un tel tapage.

La gloire pourtant touche au déclin. En 1930, le cinéma parle, Lissi aussi, mais mal. Il n’y a pas d’histoire d’amour entre l’actrice et le micro comme il y en avait une entre elle et la caméra.

Le premier film qu’elle tourne pour la RKO déçoit dès les premiers rushes et la star offusquée verra sortir son film amputé de l’essentiel de son rôle.

On n’aura d’autre solution que de la distribuer dans des rôles d’Allemandes  jusqu’à ce que son contrat américain finisse dans le soulagement général.

Lissi ira curieusement tourner un film en Hollande avec William Dieterle avant de regagner son Berlin natal!

Mais si en Amérique, son étrange timbre de voix pouvait être mis sur son origine étrangère, en Allemagne, elle n’est pas une étrangère!

Le public ne s’y trompe pas, la langoureuse diva parle…étrangement.

Son très grand prestige lui permettra de trouver encore de nombreux rôles, mêmes s’ils perdent à chaque tournage un peu plus d’importance, et ce  jusqu’en 1939, jusqu’à ce que l’Allemagne, à nouveau, déclenche une guerre!

Lissi en avait déjà subi une, ça suffisait comme ça! Elle venait d’épouser un médecin, le couple embarqua in extrémis sur un des derniers bateaux en partance en s’installa au Venezuela et commença une nouvelle vie loin des plateaux de cinéma et des sanglants tumultes de leur temps.

A la fin des années 50, Lissi se retrouva veuve. Plus rien ne la retenait en Amérique latine, elle regagna son Berlin natal profitant d’une nouvelle paix que l’on souhaitait éternelle.

On la reverra au cinéma en 1962, dans « Mannequins pour Rio », mais ce n’était pas un retour, c’était plutôt un clin d’oeil puisque le film était le remake d’un de ses vieux succès de 1927!

En 1964, le cancer qui la rongeait eut raison de ses dernières forces et Lissi Arna s’éteignit le 22 Janvier 1964, un mois seulement après son soixante troisième anniversaire.

uqsqhwijtw7liwts

 

QUE VOIR?

1919: Lissys Flimmerkur

1925: Die Frau ohne Geld: Avec Rosa Valetti et Grete Reinwald

1926: Schatz, mach’ Kasse: Avec Lydia Potechina, Rosa Valetti et Sig Arno

1927:Die Villa im Tiergarten: Avec Elsa Krueger

1927: Die elf Teufel: Avec Evelyn Holt Gustav Fröhlich

1927: Schwere Jungs – leichte Mädchen: Avec Gustav Fröhlich

1929: Rabmadár: Avec Hans Adalbert Schlettow

1931: Dämon des Meeres: Avec William Dieterle

1931: Berge in Flammen: Avec Luis Trenker

1934: Inge und die Millionen: Avec Brigitte Helm

1937: Die gelbe Flagge: Avec Olga Tschechowa et Hans Albert

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream