538: BARBARA BOUCHET 3v69mk3errahrrhk

La très belle et très blonde Barbara Bouchet naît Barbara Gutscher au mauvais endroit au mauvais moment.

Nous sommes le 15 Août 1943 à Reichenberg, une région des Sudettes alors annexée à l’Allemagne. Si elle naissait aujourd’hui Barbara ne serait plus Allemande mais Tchèque.

A la débâcle de 1945, les Gutscher n’ont plus rien et se retrouveront dans un camp avec d’autres millers de personnes « réfugiées ».

Ces camps étaient gérés par l’armée américaine d’occupation et financés avec l’appui d’associations humanitaires, mais la tâche était dantesque! Garder ces personnes en vie et en une relative bonne santé était déjà un pari sur l’impossible. Alors leur retrouver un logement décent et une source de revenus, il n’était même pas question d’y songer. Ceux qui étaient dehors n’étaient souvent pas mieux lotis que ceux qui étaient dedans.

barbara bouchet

En 1948, le gouvernement américain autorisera ceux qui le veulent à demander l’autorisation pour émigrer en Amérique. Le couple Gutscher et leurs quatre enfants, deux filles et deux garçons dont Barbara est l’aînée feront partie du lot.

Ils partiront pour l’Amérique et s’installeront à San Francisco.

5273411740_f26a5124f3_z-300x237

Fritz Gutscher, le père de famille s’établira comme photographe et finira par gagner un certain renom et vivre très décemment avec sa famille qui goûtera enfin à « tout le confort moderne ». Son modèle préféré: sa fille Barbara.

En 1959, Barbara a 16 ans et l’Amérique, sous l’impulsion des studios Disney s’est entichée des films avec des adolescents en tête d’affiche.

Sandra Dee vient de connaître un triomphe juvénile et intersidéral avec « Gidget », toutes les adolescentes se prennent pour elle. Bien entendu on exploite le filon et on organse des concours de beauté « teenagers ».

Barbara Gutscher va en gagner un et et dans la foulée obtenir son premier contrat d’artiste.

5549spowbfg7gfo

Un contrat très étrange:  Chaque semaine à la télévision, un petit groupe d’adolescents dont Barbara fait partie danse sur les derniers succès du disque, exactement comme s’ils étaient en discothèques, ou plus exactement dans un « beach party film » car les discothèques n’existent pas encore!

La fraîche adolescente va donc être connue par une frange de télespectateurs qui ont le même âge qu’elle et va enchaîner avec quelques publicités qui les concernent et quelques photos de mode « jeune fille ».

En 1962, deux évènements vont bouleverser la vie et la carrière de Barbara: Elle a dix neuf ans et a gagné assez d’argent pour louer un minuscule studio à Hollywood, ville où elle veut tenter sa chance. Le 5 Août Marilyn Monroe est retrouvée sans vie, l’onde de choc passée , le tout cinéma se lance à la recherche de sa remplaçante. C’est le moment! Barbara se précipite!

barbara-bouchet-226x300

Dès son arrivée, les gazettes les mieux informées en n’importe quoi la placent sur la liste des « prétendantes » même si elle n’a encore rien tourné et ne tournera rien avant 1964, année où elle débute dans un film de Bob Hope et Michèle Mercier!

Jusqu’à la fin de la décennie, Barbara Bouchet va beaucoup travailler pour…les photographes. Elle tournera plusieurs films, souvent de grand prestige mais toujours dans des rôles mineurs dans les ombres illustres de Natalie Wood ou Shirley MacLaine.

kods3o15vesmkmdv

Son époque hollywoodienne ne transcende pas l’univers. La presse ne l’évoque que pour sa grande beauté ou cet étrange titre de gloire: être la seule à avoir séduit celui que toutes s’arrachent en cette année 1965 et qui n’est ni Paul Newman ni Marlon Brando mais Gardner MacKay.

Nonobstant cette victoire sur la personne de Gardner MacKay qui posa plus avec son chien qu’avec elle, Barbara devenait à la fin des années 60 cette très belle actrice incapable d’obtenir un premier rôle.

En 1969 après avoir été la maîtresse attitrée de Ricardo Montalban dans « Sweet Charity », ce qui obligeait Shirley MacLaine à boire de la bière dans une pendrie pendant qu’elle reposait alanguie sur des visons immaculés, Barbara quitta Hollywood pour s’installer en Italie.

Terre promise pour les blondes hollywoodiennes, Barbara devint rapidement une des grandes prêtresses de son cinéma, toute auréolée encore de ses rôles américains qui vus d’ici avaient bien plus de gueule que regardés de là-bas!

Comme on le sait, après les années 60, ce furent les années 70 et même si le divorce restait toujours interdit en Italie et les églises très fréquentées, une vague de libération sexuelle déferlà sur Cinecitta comme partout ailleurs.

Barbara, peu bégueule devint une des grandes icônes d’un cinéma érotico-polisson qui fit fureur. Elle enchaîna film sur film, entrecoupant sa carrière assez légère et très court dévêtue par quelques oeuvres de consistance plus classique.

barbarabouchet

Le photographe Angelo Frontoni qui avait tant fait pour la célébrité physique d’Ursula Andress fit également beaucoup pour la gloire dénudée de Barbara Bouchet. Ses photos étaient partout et tout le temps, le public français la connaissait parfaitement bien alors qu’elle n’avait tourné aucun film dans l’exagone et que ses oeuvres italiennes ne passaient que peu les Dolomites!

En 1973 elle jouait les starlettes au festival de Cannes, mais la presse s’intéressait plus à sa romance avec Robertino Rossellini, le fils d’Ingrid Bergman qui cette année là, présidente du jury en baffouilla le palmarès d’émotion!

En 1974, joignant l’utile à l’agréable, elle épousait, portant une simple robe courte à jupe plissé soleil, le producteur Luigi Borghese qui sera le père de ses deux fils, Alessandro et Massimilliano respectivement nés en 1976 et 1989.

Après les années 70 vinrent les années 80, années de la quarantaine que Barbara affrontait plus époustouflante que jamais. Le cinéma s’était rhabillé et passait à d’autres distractions, Barbara Bouchet emboîta le pas à Jane Fonda et devint la grande prêtresse de la forme physique.

En 2006, la star toujours blonde et sensationnelle divorçait. Elle restait très active au cinéma et à la télévision, quant à Hollywood, elle y retourne régulièrement, histoire de complèter sa longue filmographie par quelques petits rôles de plus, mais dans de grands films, comme il se doit.

N’était-elle pas dans « Gangs of New-york » de Martin Scorsese?

Celine Colassin.

808x58lp6v0jj0p

QUE VOIR?

1964: A Global Affair: Avec Michèle Mercier et Bob Hope

1964: Sex and the Single Girl: Avec Natalie Wood, Tony Curtis et Laureen Bacall

1965: John Goldfarb, Please Come Home!: Avec Shirley Maclaine, Peter Ustinov et Richard Crenna

1966: Agent for H.A.R.M.: Avec Wendell Corey et Aliza Gur

1967: Casino Royale: Avec David Niven, Peter Sellers, Ursula Andress et Deborah Kerr.

1967: Danger Route: Avec Carol Lynley, Richard Johnson et Sylvia Syms

1969:Surabaya Conspiracy: Avec Michael Preston et Michael Rennie

1969: Sweet Charity: Avec Shirley MacLaine et Ricardo Montalban

1971: Non commettere atti impuri: Avec Dado Crostarosa et Marisa Merlini

1971: La Tarantola dal ventre nero: Avec Claudine Auger, barbara bach et Giancarlo Ginaninni

1972: Valeria Dentro e Fuori: Avec Pier Paolo Capponi

1972: Le calde notti di Don Giovanni: Avec Robert Hoffman et Ira de Furstenberg

1972:Una cavalla tutta nuda: Avec Don Backy

1972: Non si sevizia un Paperino: Avec Tomas Millan et Florinda Bolkan

1973: Ancora una volta prima di lasciarci: Avec Corrado Pani

1974: La badessa di Castro: Avec Pier Paolo Capponi

1975: Per le Antiche Scale: Avec Françoise Fabian et Marcello Mastroianni

1976: Brogliaccio d’amore: Avec Senta Berger

1977: L’appuntamento: Avec Maria Pia Conte et Orchidea de Santis

1977: Diamanti sporchi di sangue: Avec Martin Balsam et Pier Paolo Capponi

1981: Liquirizia: Avec Christian de Sica

1981: Perché non facciamo l’amore?: Avec Renzo Montagnani

2001: Mari del Sud: Avec Victoria Abril

2008: Bastardi: Avec Franco Nero et Don Johnson

2009: La Vita Dispari: Avec Ettore Bassi

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream