607: MARIA SEBALDT 241664-217x300

Le 26 Avril 1929, Mary Catherine Helene Sebaldt naît à Berlin. Son père est un peintre portraitiste qui connait une certaine renommée. Après la guerre il ne reprendra pas ses pinceaux et deviendra le délégué de la Paramount à Berlin entre 1946 et 1950.

La jeune Maria a 16 ans à la fin de la guerre. Sa ville est détruite. Après l’attaque de l’armée russe on y vit sous la surveillance de l’armée d’occupation. On est les vaincus, on n’est pas fiers, on n’a plus rien sauf des morts à pleurer ou à défaut un honneur perdu. Pour Maria la jeunesse est loin d’être dorée, elle ne se souvient même pas d’avoir été un jour insouciante, elle n’avait pas quatre ans que son père craignait pour l’avenir face à la montée du troisième Reich.

maria-sebaldt-b-261x300

Alors, lorsqu’elle souhaite devenir actrice, il ne fera aucune objection, tout ému que sa fille ait encore des rêves malgré l’insoutenable violence de la vie. En 1947 elle suit très studieusement ses cours d’art dramatique et joue de chance: On a besoin d’une jeune première dans une pièce qui se joue au théâtre d’état Sonderhausen. La jeune étudiante le jour est déjà sur scène le soir, elle n’en descendra plus!

Lorsqu’elle débute en 1953 au cinéma, elle est déjà une actrice berlinoise de renom et a joué aussi bien Goethe que des pièces de boulevard et même des comédies musicales.

Avec son premier cachet d’actrice de cinéma elle crée un cabaret politique où tout le monde se presse. On ne grandit pas en observant un régime totalitaire et le chaos qui s’en suit en restant tout à fait indemne! Epingler les idioties des politiciens, c’était bien le moins qu’elle puisse faire!

00maria-sebaldt-300x228

Très vite le public teuton s’entiche de la jolie Maria qui excelle à jouer les ravissantes jeunes filles mutines et espiègles. On se régale de ses comédies musicales mais elle sait, lorsqu’il le faut, être grave et même très dramatique. Durant toutes les années cinquante, elle va tourner au rythme de croisière d’un film tous les trois mois! Dès 1953, l’année de ses débuts elle en aligné cinq à la suite sans prendre un seul jour de congé. Dès que le cinéma Allemand la découvrit il la considéra comme indispensable à la bonne marche de son industrie! Et que Maria ne soit que rarement tête d’affiche ne change rien à l’affaire, elle semble être de tous les films! Sa renommée d’ailleurs passe les frontières et elle connaît un très vif succès en Suède!

maria-sebaldt

A la fin des années cinquante, Maria fait ses débuts à la télévision et trouve là une excellente alternative au cinéma car en général on tourne pour la télévision le matin et l’après-midi, rarement le soir ou la nuit. Elle peut donc ensuite filer tout à loisir vers son cher théâtre qu’elle ne délassera jamais bien longtemps!

En 1973 elle renonce définitivement au grand écran mais continue une carrière acharnée à la télévision où elle était encore sur les plateaux en 2011!

Dommage pour les cinéphiles, mais ce choix délibéré nous permet de retrouver Maria dans tous les feuilletons allemands diffusés chez nous, du « Renard » à « Derrick », « Wolff Police Criminelle » jusqu’à « brigade des stups » on peut la savourer dans au moins quatre ou cinq épisodes de chaque série!

maria-sebaldtc

Elle aura même, consécration suprême, sa propre série où elle jouera avec son mari Robert Freytag un couple dans la lignée de celui formé par Micheline Presle et Daniel Gélin dans « Les Saintes Chéries »

Maria Sebaldt et Robert Freytag, lui aussi acteur et chanteur d’opéra d’origine austro-suisse s’étaient mariés en 1965. Le 8 Juillet 2010 il la laissait veuve. Né en 1916, Robert Freytag avait 94 ans à l’heure de son décès.

Le couple avait une fille née en 1967 et elle-même aujourd’hui maman d’un petit garçon.

maria-sebaldt-a-205x300

QUE VOIR?

1953: So Ein Affentheater: Avec Josefin Kipper

1954: Der Zigeunerbaron: Avec Magrit Saad et Paul Hörbiger

1954: Ihre GroBe Prüfung: Avec Luise Ulrich et Karin Dor

1955: Mädchen ohne Grenzen: Avec Sonja Ziemann et Ivan Desny

1956: Die Rosel vom Schwarzwald: Avec Herta Staal et Helmuth Schneider

1956:Der Hauptmann von Köpenick: Avec Hannelore Schroth et Wilhelm Voight

1957: Tolle Nacht: Avec Rudolf Platte

1957: Die Zürcher Verlobung: Avec Liselotte Pulver

1958: Vater, Mutter und Neun Kinder: Avec Camila Spira et Heinz Herhardt

1958: Hoppla, jetzt kommt Eddie: Avec Eddie Constantine et Ginette Pigeon

1959: Tausend Sterne leuchten: Avec Germaine Damar et Toni Sailer

1960: Das Hab ich in Paris Gelernt: Avec Christa Williams et Chris Howland

1961: Im Sechsten Stock: Avec Sabine Sinjen

1961: Sommaren med Monika: Avec Harriet Andersson et Helmut Griem

1964: Vorisch Mr. Dodd: Avec Heinz Rühmann

1973 …Aber Jonny: Avec Hannelore Helsner et Horst Bucholz

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream