611: GABRIELLE FONTAN 58475125-300x240

Minuscule, voûtée, perclue de rhumatismes et noueuse comme un cep de vigne, Gabrielle Fontan fut un des personnages les plus extraordinaires du cinéma français.

Souvent lorsque l’on a besoin d’une très vieille dame dans un film, la qualité essentielle pour obtenir le rôle n’est plus forcément le talent ou la présence mais le fait d’être encore vivante! Or, Gabrielle Fontan était une actrice si affûtée que je soupçonne nombre de ses metteurs en scène d’avoir ajouté dans leurs films une ou deux scènes à son intention. Elle savait tout faire, tout jouer et être à chaque fois plus que juste, plus que parfaite, elle était saisissante.

Gabrielle Fontan, toute rabougrie sur l’écran donnait l’impression d’avoir assisté au sacre de Napoléon tant elle était sans âge. C’était faux bien entendu, mais lorsque les frères Lumière organisèrent pour la première fois de l’humanité une séance de cinéma à Marseille, Gabrielle n’était déjà plus une jeune perdrix de l’année! Loin s’en faut!

57186

Cette bordelaise était née le 16 Avril 1873 sous le patronyme de Gabrielle Marie Joséphine Pené-Castel. Elle vient au monde juste après la disparition de Livingstone et juste avant la première grande dépression qui frappe les pays industrialisés. Car non, la crise ce n’est pas nouveau, celle de 1873 durera jusqu’en 1889.

Petite fille, Gabrielle verra dans les rues, des dames qui s’accrochent encore envers et contre tout à leurs crinolines, dédaignant la mode des tournures et des « faux-culs »!

Lorsque l’on revoit Gabrielle au cinéma, il est difficile de croire qu’elle fut une jeune comédienne plus que ravissante, fraîche jeune première, objet de toutes les attentions de toutes les convoitises! En 1900 elle a 27 ans et le nouveau siècle lui semble porteur de bien des promesses! C’est le siècle des inventions, Elle voit pousser la tour Eiffel, elle voit naître le cinéma et bientôt il faudra traverser les rues avec prudences car les voilà pleines d’automobiles!

Après avoir vu les ultimes crinolines elle verra les poilus de 1914 partir à la guerre en taxi avant les garçonnes aux cheveux courts danser le charleston sur les tables en montrant leurs genoux!

Dans ces folles années vingt, sa réputation est telle qu’elle a ouvert son propre cours d’art dramatique et l’on s’y presse en grand nombre. Moitié parce que l’excellence de son enseignement est réputée dans tout Paris, moitié parce que les plus pauvres ne paieront pas. Gabrielle est comme ça.

La comédienne n’avait jamais songé un seul instant à faire du cinéma, mais en 1927, Charles Dullin son grand ami de toujours lui demande de dépanner Jean Grémillon. Oh, pas grand chose, une petite panne, même pas une journée de travail sur le film qu’il tourne: « Maldonne ». Gabrielle accepte, si ça peut rendre service! Elle ne se fera même pas payer puisque ce n’est pas « son métier » Gabrielle est comme ça. Et puis, elle a 54 ans, a t’on jamais vu quelqu’un commencer un nouveau métier à 54 ans?

On allait le voir pourtant, Ô combien!

la-jeune-folle_74874_10818-300x213

Toute la tendresse de Gabrielle Fontan pour Danièle Delorme dans La Jeune Folle en 1952. Plus tard, devenue mère supérieure, Gabrielle veillera la dépouille de Danièle devenue Cosette dans Les Misérables »

Puisqu’elle a dit « oui » à Dullin et Grémillon, elle ne peut pas dire « non » à son autre ami le comédien Tramel et c’est ainsi qu’elle se retrouve à bord du « Sous Marin de Cristal »! Ce sera sa première concierge!

Gabrielle dit « oui », Gabrielle est ainsi. Le cinéma l’amuse et puis elle voit poindre une nouvelle génération de talents dont Annabella, Mila Parely et Danielle Darrieux, des jeunes qui ont trente-cinq ou quarante ans de moins qu’elle et qui débutent en même temps!

En 1930, le cinéma se met à parler et cette fois-ci ça y est, Gabrielle s’amuse vraiment. De santé délicate, l’actrice souffre de rhumatismes déformants et à moins de soixante ans elle en paraît 80. Elle en paraîtra 80 durant son quart de siècle de cinéma, un cinéma jubilatoire dont elle est l’un des fleurons.

Parfois des rôles d’importance comme dans « Ces Dames aux Chapeaux Verts » de 1929 ou plus tard dans  »Crime et Châtiment » où elle est l’usurière madame Orvet trucidée par l’étudiant Robert Hossein. Ou dans le « Val d’Enfer » où elle est une vieille maman chassée de chez elle parce que son fils a épousé Ginette Leclerc. parfois une simple phrase, à peine quelques mots comme dans « Le Jour se Lève » de Carné où évacuée de chez elle parce qu’il y a un Gabin assassin dans la maison elle en perd ses petites cuillères dans l’escalier! « Oh! Mes petites cuillères! mes belles petite cuillères » C’est son seul texte mais c’est suffisant pour qu’elle exprime toute la misérable solitude de la vieillesse et vous serre le cœur, juste comme ça, au passage.

Il faut la voir dans « Papa, Maman, ma Femme et Moi » de Robert Lamoureux, jouer la directrice de l’institut Sainte Beuve et virer le professeur Fernand Ledoux qui a la moitié de son âge parce que « Aujourd’hui on veut de la jeunesse et de la modernité, et vous, ne le prenez pas mal, mais vous n’êtes plus jeune! »

Elle tournera deux fois « Ces Dames aux Chapeaux Verts. En 1929 où elle avait un premier rôle et en 1937 où elle sera plus discrète. Elle connaîtra deux Jean Valjean au cinéma: Harry Baur et Jean Gabin, deux inspecteurs Javert: Charles Vanel et Bernard Blier!

Elle sera de nombreux films de Gabin même s’ils n’ont pas toujours de scènes ensemble comme dans « La Marie du Port »,  »Crime et Châtiment », « Le Jour se Lève » ou « En Cas de Malheur ». Mais ils auront beaucoup de plaisir à se donner la réplique dans « Le Temps des Assassins ». Elle avait déjà fait « le premier mensonge de sa vie » pour lui plaire dans « Les Misérables » où elle est la mère supérieure au chevet de la dépouille de Cosette  et il sera son ultime compagnon de jeu dans « Maigret et l’affaire Saint Fiacre ». En tout six films de Gabin à son palmarès, tout autant avec Gérard Philipe, ce qui fait d’elle l’actrice française ayant tourné dans  le plus grand nombre de films des deux acteurs numéro un de leur époque!

Et par un fait étrange le cinéma français qui s’entiche des œuvres de Simenon l’associe à l’univers de l’auteur belge. « La Marie du Port », « Maigret et l’Affaire Saint Fiacre », « Le Voyageur de la Toussaint », « Les Caves du Majestic, en tout sept « Simenon » à son actif.

Gabrielle Fontan est une véritable actrice de composition, même si on la voit souvent en vieille bonne, en concierge ou en mercière, elle sait être directrice d’école, paysanne, usurière, veule délatrice, clocharde, bonne sœur, grande dame à la cour ou diseuse de bonne aventure, elle compose à chaque fois un personnage saisissant même s’il ne fait que passer le temps d’une réplique. Gabrielle est comme ça.

Dans « C’est arrivé un Premier Mai », elle joue la voisine indiscrète, méchante et cancanière. Et parce qu’on lui demande de se mêler de ses affaires, soudain elle se redresse et darde son regard comme un cobra dérangé dans sa sieste. Dressée sur ses ergots elle éructe « Basse classe! » et c’est la pire gifle jamais donnée au cinéma! A côté de sa haine, l’exorciste c’est Bambi! Elle fait de ces deux mots un crachat lancé au visage de son partenaire sidéré!

Elle sera juste, parfaite, et d’une qualité rare jusqu’à sa dernière apparition à l’écran dans « Monsieur Suzuki », une sottise avec Ivan Desny, Danièle Godet et Jean Tissier qui sortira de manière posthume pour l’actrice.

Ravagée par un cancer dont elle ne laissait rien savoir, Gabrielle Fontan s’était éteinte le 8 Septembre 1959 dans l’Essonne. Elle repose sagement pour l’éternité au cimetière de Pantin, un cimetière populaire, tout simple et sans prétention, pas de père Lachaise pour Gabrielle, elle n’aurait pas aimé les chichis, les hommages et les pèlerinages attristés devant sa sépulture. Elle avait fait du cinéma pendant un quart de siècle presque en cachette, ce n’était pas maintenant qu’elle allait commencer à se faire remarquer!

Gabrielle était comme ça.

Celine Colassin

vie-chantee-01-g-300x207

Noël Noël et Gabrielle Fontan

QUE VOIR?

1927: Maldonne: Avec Charles Dullin, Madeleine Charles-Dullin et Annabella.

1927: Le Sous-Marin de Cristal: Avec Tramel

1929: Le Crime de Sylvestre Bonnard: Avec Thérèse Kolb

1929: Gardiens de Phares: Avec Paul et Maria Fromet

1929: Ces Dames aux Chapeaux Verts: Avec Alice Tissot

1931: Mon Ami Victor: Avec Pierre Brasseur

1931: Gagne ta Vie: Avec Dolly Davis et Victor Boucher

1931: Croquecigrole: Avec Danielle Darrieux et Max Dearly

1932: Le Petit Babouin: Avec Raymond Cordy (Une concierge!)

1932: Pour un sou d’Amour: Avec Josseline Gaël et André Baugé

1932: Un Beau jour de Noces: Avec Fernandel et Denise Becker

1932: Daïnah la Métisse: Avec Charles Vanel et Laurence Clavius

1933: Toto: Avec Renée Saint Cyr et Albert Préjean

1934: Les Misérables: Avec Harry Baur et Charles Vanel

1935: La Petite Sauvage: Avec Christiane Delyne, Pierre Larquey et Paulette Dubost

1936: La Partie de Campagne: Avec Sylvia Bataille et Jane Marken

1936: Le Mort en Fuite: Avec Marie Glory, Jules Berry et Michel Simon

1937: Ces Dames aux Chapeaux Verts: Avec Micheline Cheirel et Marguerite Moreno

1937: Un Carnet de Bal: Avec Marie Bell et Françoise Rosay

1938: Ramuntcho: Avec Madeleine Ozeray et Louis Jouvet

1938: Entrée des Artistes: Avec Odette Joyeux Louis Jouvet et Claude Dauphin

1938: Le Petit Chose: Avec Arletty et Robert Lynen

1939: Entente Cordiale: Avec Gaby Morlay et Pierre Fresnay

1939: Le Jour se Lève: Avec Arletty, Jean Gabin et Jules Berry

1939: La Fin du Jour: Avec Michel Simon, Louis Jouvet et Victor Francen

1939: Le Veau Gras: Avec Elvire Popesco et François Perier

1940: L’Empreinte de Dieu: Avec Annie Ducaux, Pierre Blanchard et Blanchette Brunoy

1940: Les Musiciens du Ciel: Avec Michèle Morgan et Michel Simon

1941: Premier Bal: Avec Marie Déa, Gaby Sylvia, Raymond Rouleau et Bernard Blier

1942: Les Inconnus dans la Maison: Avec Juliette Faber et Raimu

1943: Mademoiselle Béatrice: Avec Gaby Morlay, Louise Carletti et André Luguet

1943: Douce: Avec Madeleine Robinson et Odette Joyeux

1943: A La Belle Frégate: Avec Michèle Alfa, René Lefèvre et René Dary

1943: Le Val d’Enfer: Avec Ginette Leclerc

1943: La Main du Diable: Avec Josseline Gaël et Pierre Fresnay

1943: Un Seul Amour: Avec Micheline Presle, Pierre Blanchard et Gaby André

1943: Madame et le Mort: Avec Renée Saint Cyr et Henri Guisol

1943: L’Escalier sans Fin: Avec Madeleine Renaud et Pierre Fresnay

1943: Les Roquevillard: Avec Yolande Laffon et Charles Vanel

1944: La Collection Ménard: Avec Lucien Baroux et Pierre Larquey (Encore une concierge)

1944: Le Voyageur sans Bagages: Avec Blanchette Brunoy et Pierre Fresnay

1944: Service de Nuit: Avec Gaby Morlay, Vivi Gioi et Jacqueline Pagnol

1945: Boule de Suif: Avec Micheline Presle

1945: Les Caves du Majestic: Avec Suzy Prim et Albert Préjean

1946: Sylvie et le Fantôme: Avec Odette Joyeux et François Perier

1946: Lunegarde: Avec Gaby Morlay et Giselle Pascal

1946: Destins: Avec Micheline Francey, Mila Parely et Tino Rossi

1946: Le Dernier Sou: Avec Ginette Leclerc et Gilbert Gil

1946: Etrange Destin: Avec Renée St Cyr et Henri Vidal

1946: Les Portes de la Nuit: Avec Nathalie Nattier et Yves Montand

1947: La Maison sous la Mer: Avec Viviane Romance et Clément Duhour

1947: Plume la Poule: Avec Geneviève Guitry de Séréville

1948: Rapide de Nuit: Avec Sophie Desmarets et Roger Pigaud

1949: Manon: Avec Cécile Aubry et Michel Auclair

1949: Une Si Jolie Petite Plage: Avec Madeleine Robinson et Gérard Philipe

1950: Quai de Grenelle: Avec Françoise Arnoul, Maria Mauban et Henri Vidal

1950: La Marie du Port: Avec Jean Gabin et Nicole Courcel

1950: Julie de Carneilhan: Avec Edwige Feuillère (Encore une concierge)

1951: Juliette ou la Clé des Songes: Avec Suzanne Cloutier et Gérard Philipe

1952: La Jeune Folle: Avec Danièle Delorme et Henri Vidal

1953: Mon Frangin du Sénégal: Avec Annette Poivre et Raymond Buissières

1954: Le Grand Jeu: Avec Gina Lollobrigida et Arletty

1955: Les Grandes Manœuvres: Avec Michèle Morgan et Jacqueline Maillan

1955: Papa, Maman, ma Femme et Moi: Avec Fernand Ledoux

1956: En Effeuillant la Marguerite: Avec Brigitte Bardot et Daniel Gélin

1956: Voici le Temps des Assassins: Avec Jean Gabin et Danièle Delorme

1956: Le Pays d’où je Viens: Avec Françoise Arnoul et Gilbert Bécaud

1956: Crime et Châtiment: Avec Robert Hossein

1956: Mon Curé chez les Pauvres: Avec Arletty et Yves Déniaud

1956: Trapèze: Avec Tony Curtis

1956: Les Aventures de Till l’Espiègle: Avec Gérard Philipe et Nicole Berger

1957: Pot Bouille: Avec Danielle Darrieux, Gérard Philipe et Dany Carrel

1957: Porte des Lilas: Avec Henri Vidal et Dany Carrel

1957: Bonjour Toubib: Avec Simone Bach et Georges Descrières

1958: C’est arrivé le Premier Mai: Avec Nicole Berger et Yves Montand

1958: Les Tricheurs: Avec Pascale Petit et Jacques Charrier

1958: Cerf-volant du Bout du Monde: Avec Patrick de Bardine

1958: Les Misérables: Avec Jean Gabin et Bernard Blier

1958: Un Certain Monsieur Jo: Avec Michel Simon et Geneviève Kervine

1958: Sois Belle et Tais-Toi: Avec Mylène Demongeot et Henri Vidal

1959: Pourquoi viens-tu si Tard? Avec Michèle Morgan et Henri Vidal

1959: Julie la Rousse: Avec Pascale Petit et Daniel Gélin (Encore une concierge)

1959: Les Amants de Demain: Avec Edith Piaf et Michel Auclair

1959: Maigret et l’Affaire Saint Fiacre: Avec Jean Gabin

1959: Monsieur Suzuki: Avec Danièle Godet et Ivan Desny

2 réponses
  1. GAUTHIER Pia
    6 septembre, 2015 | 22 h 09 min | #1

    Merci à vous d’avoir consacré un texte à cette actrice que j’apprécie beaucoup pour l’avoir vue dans bien des films bien que je n’aie que la soixantaine. Je me souviens d’elle. Je ne l’ai pas oubliée. Elle fait partie des excellentes comédiennes comme Pauline CARTON dont on ne parle jamais mais qui à mon sens fait partie de la même famille d’actrices. De merveilleuses comédiennes.Je pense à vous Madame FONTAN.
    Pia

    Répondre

  2. MICHAUX
    4 mars, 2016 | 14 h 44 min | #2

    un grand merci pour ces mots sur cette actrice disparue.

    Répondre

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream