615: WANDA HENDRIX ch0c8k3tyvuuhccv

 » Le charme de Wanda Hendrix se subit! Malgré ses magnifiques yeux verts et son joli profil volontaire, elle n’est pas particulièrement jolie et il ne se dégage pas de cette petite personne d’un mètre cinquante sept un sex appeal irrésistible. mais dès qu’on l’aperçoit, on sait qu’on ne l’oubliera plus! Wanda Hendrix ne joue pas les coquettes, elle ne pose pas et n’est pas maniérée. Elle n’a rien de frivole ni même de fantaisiste et tout de suite on est séduit par cette franchise naturelle qui la caractérise. Aussitôt on se dit que voilà un petit bout de femme qui sait ce qu’elle veut et comment l’avoir! »

Pas particulièrement jolie? Que leur fallait-il aux journalistes des années 50?

reu6qyj09ar6q6jr-244x300

Le 3 Novembre 1928, Dixie Wanda Hendrix naît à Jacksonville en Floride. Cette petite demoiselle va se rêver très tôt comédienne et déclarera plus tard, un rien amusée d’elle-même  » Je m’étais découvert une âme vibrante aux sentiments élevés et je voulais faire passer ceux-ci au travers de rôles que j’aurais interprétés! J’étais jeune!« .

Mais la petite Dixie n’a pas usurpé sa réputation de petit bout de femme sachant ce qu’elle veut et comment l’avoir ». Son père dirige des équipes de bûcherons, est-ce là la raison?

Son diplôme d’école secondaire en poche, elle obtient la permission parentale de faire partie de la troupe d’un petit théâtre local amateur. Elle va rencontrer une actrice de théâtre très célèbre en son temps: Marcella Cisney, alors en tournée à Jacksonville et va littéralement faire son siège avant de faire sa conquête! De passage à Hollywood, Marcella se souviendra avec émotion de cette si ravissante jeune fille de 42 kilos rêvant de théâtre et de cinéma et la recommandera si vivement à la Warner que le studio dépêchera un talent scout à Jacksonville pour voir de ses yeux cette petite merveille tant vantée!

Dixie recevra son contrat par la poste et en perdra son premier prénom!

3138811010_1_14_rxelpfhu-260x300

La nouvelle recrue fut distribuée dans un film du french lover Charles Boyer, mais le film faisant un four complet, la Warner la rangea au rayon des erreurs sottement commises. et la laissa végéter tout le reste de l’année 1945 sans rien lui demander!

la pauvre actrice va batailler elle-même pour trouver des rôles, même minimes prête à tous les accepter pour apprendre et surtout montrer « Qu’elle en avait dans le buffet »! C’est littéralement à la force qu’elle va obtenir à l’arraché un contrat chez Paramount quand celui de la Warner aura expiré, sans plus de résultats!

Elle avait débuté en 1945, il faudrait attendre deux ans pour la revoir, et encore, dans des rôles sans grand intérêt qui tiennent plus du « bouche trou » que du rôle proprement dit. mais qu’importe à Wanda Hendrix, elle a encore tout à apprendre et elle le sait! Son personnage s’exprime avec l’accent espagnol dans les trois pauvres phrases qu’il a à dire? Elle apprend l’espagnol jusqu’à le pratiquer parfaitement! Elle fera la même chose avec le portugais et le français!

2x5wmmjimhb8bhj-240x300

Au début des années 50, une échotière célèbre s’adresse à elle: « Vous avez tourné avec Melvyn Douglas, Robert Montgomery, avec Tyrone Power, c’est donc que les studios vous font confiance et comptent sur vous, d’ailleurs on parle beaucoup de vous ma chère, bien plus que vous ne l’imaginez, bientôt vous serez couverte de fourrures et de diamants! » Et Wanda: « Je m’en fiche complètement! Je ne demande qu’à travailler et devenir une actrice respectable!« 

Wanda en effet ne buvait pas, ne fumait pas, ne sortait pas, elle travaillait puis rentrait étudier ses rôles dans sa petite maison de San Fernando Valley où il n’y avait ni piscine ni court de tennis! Quand elle n’était pas au studio ou à ses cours de ballet classique, elle jouait avec son chien, écoutait de la musique classique et recevait ses chers parents à dîner. lesquels d’ailleurs s’étaient eux aussi installés en Californie, incapables de laisser leur fille adorée affronter la Babylone du cinéma aux multiples dangers bien connus.

 

Pourtant le destin de la jeune fille sage va basculer de bien étrange façon! En 1946, Audie Murphy le héros numéro un de l’Amérique, son soldat le plus décoré de son histoire voit la photo de Wanda en couverture d’un magasine et souhaite la rencontrer. A l’époque Audie Murphy est un véritable dieu vivant et le président lui-même se serait couché à plat ventre dans une flaque de boue pour qu’Audie lui marche dessus plutôt que de salir ses chaussures! Entendre: « Audie Murphy souhaite vous rencontrer » en 1946 c’est comme entendre « La reine d’Angleterre voudrait venir chez vous retaper les lits et faire la vaisselle » en 2013

Wanda accepta la rencontre et je ne crois pas que le gouvernement américain aurait toléré qu’elle refuse!

Audie fut positivement ravi d’avoir une date avec une femme plus petite que lui et Wanda quant à elle tomba éperdument amoureuse.

hendrix-murphy-book_opt-255x300

le couple Murphy at home

Le 8 Avril 1949 ils se mariaient bien que la mère de Wanda ait vu ce mariage d’un très mauvais œil, ne faisant à ce héros couvert de médailles aucune confiance et essayant de convaincre Wanda d’épouser Robert Stack! La famille de Wanda imposera deux années de fiançailles au couple avant de consentir à leur union. Wanda tiendra à ce que cette demande qu’elle estime légitime soit respectée.

Il faut dire pour plaider dans le sens de la maman de Wanda qu’Audie Murphy s’était montré auparavant très empressé auprès de Jean Peters. Et parce qu’elle lui avait finalement préféré Howard Hugues dont elle allait devenir la femme, il avait menacé le milliardaire de mort. Il avait même parcouru un soir tout Hollywood l’arme à la main pour le débusquer et le « descendre ». On peut comprendre que la chère dame ait vu ce gendre potentiel d’un œil soupçonneux!

gwxn88k77vipgpx7-300x296

Les fiançailles du plus grand héros américain avec Wanda Hendrix sont officialisées, la jeune promise reçoit une bague de diamants énorme, son premier bijou. l’Amérique est en liesse mais déjà la relation est tumultueuse. la presse est sidérée lorsqu’Audie accompagne Wanda en Italie où un film l’attend, mais dès leur arrivée il la laisse seule pour partir en pèlerinage sur les champs de bataille qu’il a connus.

Aussitôt Hollywood mettait en chantier un film avec leur couple en tête d’affiche « Sierra » et durant le tournage, encore, Wanda devrait démentir les rumeurs pourtant fondées d’une mésentente complète.

bqgqcphxprusbsgp-274x300

L’Amérique est littéralement folle de ce couple! Parce qu’ils ont tous les deux souffert de la grippe durant leur voyage de noces c’est tout juste si le pays tout entier ne fait pas une grève de solidarité! Audie est un dieu vivant pour les gamins comme pour le vétérans de la grande guerre et il a trouvé l’Amour avec une si parfaite jeune fille. Mais le mariage du héros et de la fée du logis est loin d’être idyllique! Audie Murphy est rentré indemne de ses multiples combats il a rédigé ses souvenirs sous le titre de « Aller en enfer et en revenir ». Ils seront portés à l’écran avec Audie dans son propre rôle.  et le film reste à ce jour le plus gros succès commercial du studio Universal! Mais si Audie est indemne il n’est pas intact.

Audie Murphy avait eu une vie des plus tristes et des plus rudes avant de s’engager pour la guerre comme d’autres se suicident. Ses parents avaient une ferme au Texas où ne poussaient que des cailloux. La seule chose qui pousse dans la famille, ce sont les enfants, Audie aura huit frères et sœurs. Les charges s’alourdissent au fur et à mesure des naissances, la faim tenaille les ventres, la grande dépression de 1929 ruine les derniers espoirs des fermiers. Le père d’Audie abandonne sa famille et disparaît à jamais alors que son dixième enfant vient au monde.Les enfants Murphy n’ont qu’une seule chemise, qu’un seul pantalon chacun, on lave le soir, on
sèche la nuit, on porte la journée. On raccommode, on ravaude, on rapièce, on recoud.

 

Josie Murphy, la mère d’Audie travaille de l’aube à la nuit pour arracher la maigre pitance de sa famille à
la terre inculte qu’elle exploite avec l’acharnement du désespoir. Lorsqu’elle rentre le soir, harassée, son fils ainé Audie doit longuement lui masser les mains dont les articulations refusent encore le moindre effort.

Josie est atteinte de tuberculose osseuse, la pire et la plus douloureuse de toutes. La maladie est incurable, sa progression est lente, les dernières forces de la malade sont dévorées par la souffrance incessante. Malgré tout l’amour qu’il porte à sa mère, le jeune Audie Murphy ne peut pas grand-chose pour l’aider.
Il est petit et malingre, durant des années, à chaque hiver sa mère  a cru que ce serait le dernier pour son fils adoré

Les travaux de la ferme sont bien au dessus de ses forces physiques. La seule chose que savait
faire Audie c’était la seule chose que son père lui avait apprise : manier un fusil. Il passait ses journées à chasser, s’il rentrait bredouille, les assiettes restaient vides. Le braconnage du jeune garçon était devenu la seule pitance de la famille et une mission périlleuse pour le jeune garçon, au prix des cartouches, manquer son gibier était au dessus de ses moyens.

Le soir de Noël 1941, Josie Murphy mourut emportée par sa maladie.

fw0a187pmkmn81pw-300x273

La ferme ne fut même pas vendue, personne n’en voulait. A part tirer le lapin, Audie ne savait rien
faire.

Les japonais attaquèrent Pearl Harbor, l’Amérique était en guerre, Audie Murphy se présenta au bureau de recrutement comme des milliers d’autres Américains. Le sentiment de patriotisme se traduisant chez lui par une sensation de faim tenace, il souhaita s’engager dans la marine pour fuir au plus loin le Texas et sa terre de misère.

La marine le refoula : trop faible. Il tenta tous les corps d’armée avec le même résultat jusqu’à ce qu’on accepte de l’intégrer dans l’infanterie.

Audie Murphy partit se battre, se jetant dans la bagarre avec une énergie et une volonté incroyables et probablement héritées de sa mère, inconscient du danger ou voulant l’ignorer, il multiplia les actions d’éclat comme Jésus multipliait les petits pains. Ses années de braconnage avaient fait de lui un tireur d’élite hors pair étrangement camouflé dans un jeune homme au corps d’adolescent et au visage poupin somme toute assez ridicule dans son uniforme retaillé à ses modestes mesures et avec son fusil presque aussi grand que lui !

Audie Murphy obtiendra le « Purple Heart » la plus haute récompense militaire américaine et sera le premier stupéfié d’être reçu en héros de retour au pays. Il avait 12 dollars en poche et un uniforme, pour le jeune homme, il en était certain, seule la misère l’attendait. Quelle ne fut pas sa surprise d’être invité à Hollywood par James Cagney qui l’admirait terriblement! Voilà comment Audie Murphy débarqua à Hollywood, voilà comment il rencontra Wanda Hendrix et voilà un peu mieux dépeint l’homme qu’elle épousa, folle de bonheur en ce radieux printemps 1949. Wanda avait 19 ans, Audie en avait 24 et déjà vécu deux enfers, celui de l’enfance et celui de la guerre

Mais très vite la jeune mariée va se rendre compte que la guerre précédée d’une vie de misère a complètement anéanti psychologiquement le héros américain. Il ne peut dormir sans une arme sous son oreiller , il a toujours un fusil à portée de main, il en a disséminé partout dans la maison ou dans sa voiture. Il est parfois pris de crises d’une violence insoutenable où il revit certaines épreuves du combat, dans ces moments là il s’arme et plus d’une fois il a mis Wanda en joue, prenant son épouse pour son ennemi.

hwrk6abzbybczbyk-235x300

Et puis, quand il ne souffre pas de ses délire paranoïaques, il souffre d’une autre obsession: celle de faire arrêter sa carrière à Wanda. Wanda qui a tellement lutté elle aussi pour enfin être reconnue dans un métier qu’elle aime. Certes, depuis qu’il fait du cinéma, Audie engrange les millions de dollars! Il est un acteur adoré même si son jeu est très limité. Tous ses films sont d’énormes succès mais l’argent s’envole aussitôt en paris risqués sur les champs de courses. Bref Maman Wanda l’avait bien dit! héros ou pas, il valait mieux épouser Robert Stack!

Wanda dut se résoudre le cœur déchiré à demander le divorce pour cruauté mentale et fut complètement dévastée. Audie Murphy avait déjà quitté le domicile conjugale pour s’installer au Texas, la procédure de divorce arrivait à son terme qu’elle avouait encore son désarroi et son espoir de sauver son mariage « malgré tout ». Le jour où elle est officiellement divorcée ses nerfs la lâchent et elle s’effondre.

 

Dans les mois qui suivront, elle fera bonne figure et on la verra quelques fois dans les clubs à la mode avec ses amis Tony Curtis ou Ann Blyth mais tous sont d’accord pour dire qu’elle ne pense qu’à Audie et espère encore et toujours un retour, une réconciliation. Le couple, maintenant divorcé passionne toujours autant le public et les médias. Pas une semaine où on ne cherche un nouveau fiancé à Wanda, une nouvelle amoureuse à Audie. On fait de Wanda la rivale de toutes les petites amies de Robert Stack. L’actrice s’en plaint: « Mais pourquoi les gens veulent-ils me marier à tout prix? Je n’oserais même pas prendre rendez-vous avec mon dentiste, on parlerait aussitôt mariage! On m’a fiancée avec Bob Sterling, je ne l’ai vu qu’une seule fois! On a également annoncé que je quittais Hollywood pour me lancer dans une carrière à la télévision à New-York! C’est ridicule je n’ai fait qu’une seule apparition à la Tv et je tremblais comme une feuille« .

sn9xbaqhugpdpgq-1-243x300

Après des vacances à Mexico, avec sa mère, Wanda rentra à Hollywood et s’afficha avec une multitude de jeunes premiers à toutes les premières dans l’espoir que cessent ces éternelles questions à propos d’Audie chaque fois qu’elle croisait un journaliste ou un voisin! mais lorsqu’en avril 1951 Audie Murphy se remarie avec une hôtesse de l’air rencontrée à Dallas, Wanda s’effondre à nouveau et file à New-York mettre son chagrin à l’abri des curieux sous prétexte d’une pièce à jouer à Broadway; Pièce qui n’existe pas. Si Wanda Hendrix se battra effectivement pour jouer « Pique-Nique » à Broadway, ce sera pour l’année suivante!

Entretemps, rentrée à Hollywood, Wanda tient à se montrer radieuse et dans tous les endroits à la mode. Elle commence également une véritable farandole de « dates » plus ou moins sérieuses avec toute une kyrielle de soupirants dont le capitane d’aviation Fred White, réputé être l’un des plus beaux hommes de son époque, mais aussi Rober Boyle, Guy Harrison, Vic Rothschild, Robert Arthur, Howard Leeds, Bob Brenner, John Hudson, Bob Brunson et Eddie Fisher qu’elle souffle à sa fiancée du moment, la fille de Jack Benny avant de le laisser pour Jerry Lazar, un autre chanteur en vogue.

gkolx3csgnt88ts-238x300

Voyant sa fille Wanda se dévergonder de plus en plus, sa mère resserra d’un cran avec la famille Stark, n’ayant jamais renoncé à l’idée d’avoir le bel acteur comme gendre. Les Stark sont des gens riches, Wanda grâce aux bons soins de maman est invitée à l’anniversaire du beau Robert dans la villa de week-end qu’ils possèdent au bord du lac Tahoé. C’est ce jour là qu’elle va faire la rencontre du beau James Langford Stark jr,  le frère de Robert, beau comme un dieu, sportif accompli et…richissime! Wanda a 26 ans, James 38.

Le 26 Juin 1954 ils sont mariés, une cérémonie digne du train de vie habituel des Langford-Stark. Wanda choisit comme demoiselle d’honneur une cousine d’Audie avec qui elle était restée liée après son divorce.

wdclpt0jtg6zlctz-240x300

Hollywood est en émoi! Ce mariage en grandes pompes est digne d’un conte de fées et on est si contents pour Wanda, car quelques mois plus tôt, dans sa période à fiancés multiples, elle s’était effondrée terrassée par une maladie du foie et on avait craint pour sa vie. la voilà donc guérie, resplendissante et plus belle que jamais!

Le 24 Janvier 1956, Wanda est enfin au mariage de Robert Stack, mais en qualité de belle-sœur!

Mais le beau James n’est pas le gendre idéal rêvé par maman. Wanda a repris sa carrière avec l’assentiment de son mari, elle est même devenue blonde. mais le 14 Août 1958, alors qu’elle est chez son agent  et qu’elle examine les termes d’un prochain contrat avec la télévision, son mari l’appelle et lui apprend qu’il a entamé une procédure de divorce. Wanda qui se croyait encore l’instant d’avant une femme enfin heureusement mariée en est tellement estomaquée qu’elle devra être hospitalisée d’urgence, terrassée par de nouvelles douleurs au foie.

wdcl1qy89z15cd11-237x300

Le 3 Novembre 1958, Wanda est divorcée, son mari avait entamé la procédure depuis plusieurs mois avant de l’en avertir. Il lui concède 1.100$ par mois durant dix ans à condition qu’elle ne se remarie pas. Le mari paie toutes les factures en suspens et lui octroie 12.000$ de bonus! Tout se fit littéralement sans elle et elle ne dut même pas venir au tribunal, sa présence n’était pas souhaitée!

Complètement désorientée, on le serait à moins, Wanda reprend la java des fiancées et commence par souffler Mike Dantès à Lana Turner.

Wanda Hendrix  se remariera encore une troisième et ultime fois, avec le milliardaire en pétrole Steven LaMonte. Mariés en 1969, ils divorceront en 1980.

wdcf4qwm0pjvp0vq-244x300

Le 26 Mai 1971, Wanda apprenait la mort d’Audie Murphy dans un accident d’avion et elle en fut complètement dévastée. Elle tint malgré tout à venir à ses obsèques soutenue par son mari. Elle confessera l’avoir toujours aimé et avait fini par parler de ses dérives et de ses crises d’angoisse avec beaucoup de sollicitude, voire même de la tendresse. Elle fut ensuite terriblement marquée par le décès de son père adoré en 1977.

Elle-même s’éteignait d’une double pneumonie, conséquence de sa maladie du foie qui l’avait faite souffrir près de trente ans durant, c’était le 1 Février 1981, Wanda n’avait que 52 ans et laissait sa mère adorée dans le deuil.

Celine Colassin

wrtjtg0whs5drwjs-240x300

QUE VOIR?

1945: Confidential Agent: Avec Lauren Bacall, Charles Boyer et Victor Francen

1947: Nora Prentiss (L’Amant sans Visage) Avec Ann Sheridan

1947: Ride the Pink Horse: Avec Robert Montgomery et Rita Condé

1948: My Own True Love: Avec Phyllis Calvert et Melvyn Douglas

1949: Prince of Foxes: Avec Tyrone Power et Orson Welles

1950: Capitain Carey USA: Avec Alan Ladd

1950: Sierra: Avec Audie Murphy

1950: The Admiral Was a Lady: Avec Edmond O’Brien

1951: The Highwayman: Avec Charles Coburn et Philip Friend

1952: South of Algiers (The Golden Mask): Avec Van Heflin

1953: The Last Posse: Avec John Derek et Broderick Crawford

1961: Boy Who Caught a Crook: Avec Don Beddoe

1964: Stage to Thunder Rock: Avec Marilyn Maxwell, Scott Brady et Barry Sullivan

1972: One Minute Before Death: Avec Barry Coe

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream