632: LEIGH TAYLOR YOUNG 6a00d834

Le film « Peyton Place » avec Lana Turner, Diane Varsi et Hope Lange connut un tel succès qu’il valut sa seule nominations aux Oscars à Lana et qu’il connut une suite « Retour à Peyton Place » où Eleanor Parker succéda à ladite Lana.

La télévision s’engouffra dans le créneau et commit un soap au succès resté inégalé dans les anales de la télévision. Ryan O’Neal , Mia Farrow allaient y débuter tout comme notre héroïne du jour: Leigh Taylor Young.

Quant au rôle de Constance Mackenzie dévolu successivement à Lana et à Eleanor, c’est maintenant Dorothy Malone qui en avait la charge.

leigh_tayloryoung-221x300

Ce soap qui bouleverse l’Amérique va engranger des millions, devenir instantanément cultissime et la vie des acteurs sur le tournage va passionner le public au moins autant que celle des personnages!

Hollywood voit dans le casting du feuilleton la pépinière d’où vont émerger les plus grandes stars du lendemain: Ryan, Mia, Leigh, mais aussi Barbara Parkins et Gena Rowlands

Ryan O’Neal en tournera 458 épisodes, Barbara Parkins 446, Mia Farrow 237 et Leigh Taylor Young 70.

6a00d83-223x300

Dès le début du tournage, Ryan O’Neal tomba follement amoureux de Barbara Parkins, fraîchement émoulue du désastre critique de « The Valley of the Dolls » avec Sharon Tate et Patty Duke. Mais la belle aimant ailleurs, elle ne voulut, paraît-il, rien savoir même si Ryan, marié de son côté, proposait le mariage! Je dis paraît-il car ceux qui croient en une liaison torride entre ces deux là sont au moins aussi nombreux que ceux qui croient en la créature de Roswell. Il serait d’ailleurs je crois plus exact de dire que personne ne crut un mot des démentis formulés par les deux intéressés. Plus tard Barbara déclarera: Nos amours allaient mal, nous nous sommes consolés »

En 1969, après cinq ans de bons et loyaux services, Barbara qui était là depuis le début (elle avait charge du rôle tenu par Terry Moore dans le film) déclara forfait et son personnage de Betty Anderson disparut, ébranlant pour la première fois le succès de l’entreprise. Le public était tellement fou du couple qu’elle formait avec Ryan que l’on songea un temps à produire un feuilleton parallèle qui raconterait leur histoire sans le reste de la distribution.

Barbara partie, survint dans la vie de Ryan la belle Leigh Taylor Young. le beau Ryan au cœur vit épris en tomba follement amoureux mais cette fois ses sentiments furent partagés par la belle.

Le couple se maria en 1967, lors d’une réception à Hawaï organisée par un des producteurs de « Peyton Place ». C’était follement romantique. Les fans de la série s’évanouirent d’aise ou s’étranglèrent de bonheur et Leigh attendit bientôt la naissance de leur fils Patrick. Une grossesse qui va lui coûter son rôle dans le feuilleton, mais qu’importe. Leigh aimait et était follement heureuse. Mais revenons-en au début de notre histoire.

9791

Leigh Taylor Young vient au monde le 25 Janvier 1945 à Washington DC, son père est diplomate et elle aura encore une petite sœur: Day, et un petit frère: Lance.

La jeune Leigh, titillée par l’envie d’être comédienne hésitera longtemps sur son avenir professionnel, et on la retrouvera à la fois brillante élève à l’université et balayeuse dans un petit théâtre de Detroit.

C’est finalement le départ de son professeur préféré à l’université qui la laissera complètement décontenancée. Après quatre mois à rester prostrée chez elle, elle choisit de tenter sa chance d’actrice et c’est ainsi qu’elle atterrit sur le plateau de « Peyton Place ». Un hasard. Elle était venue en Californie en convalescence après une pneumonie.

On a vu la suite: le triomphe de la série, la célébrité instantanée, le coup de foudre avec le beau Ryan, le mariage et la naissance du petit Patrick le 14 Septembre 1967.

Le public est alors littéralement tombé amoureux fou du couple, et même le très sélect VOGUE s’en entiche. On les photographie ensemble et Leigh devient un de leurs mannequins préférés qui aura même les honneurs le la couverture comme l’un des symboles de la nouvelle beauté « made in seventies »

skmbt_c20310092310032

Leigh déclarera alors, lucide: « Tout a été trop vite, j’aurais préféré rester à New-York apprendre mon métier et faire mes armes à Broadway avant de m’engager pour sept ans avec un producteur de télévision« 

skmbt_c20310092808531

Ceux qui craignent alors pour l’avenir du couple sont au moins aussi nombreux que leurs admirateurs. Ryan a déjà été marié à l’actrice Joanne Moore avec qui il a deux enfants: la future actrice Tatum O’Neal et son fils Griffith. Mais durant ce mariage, le jeune Ryan, cadet de cinq ans de son épouse en plein succès est plutôt considéré avec commisération à Hollywood qui voit en lui un petit bellâtre prétentieux vaguement gigolo plutôt qu’un jeune acteur plein d’avenir.

skmbt_c20310112908242

Lorsqu’il quitte Joanna pour Leigh, son épouse vient de s’endetter dans l’achat de leur nouvelle maison. Quant à Diana Ross et Joan Collins elles se sont déjà confiées sur leur liaisons avec l’acteur qui va bientôt s’afficher avec Anouk Aimée et déclarer: « La seule femme dont j’ai été amoureux dans ma vie est Barbara Parkins et je le suis toujours, c’est mon âme sœur! »

Evidemment, dès ses débuts fracassants dans « Peyton Place » et le coup de cœur « VOGUE » pour sa gracieuse personne, Leigh a été sollicitée par le cinéma et a tourné quelques films, mais rien de comparable à ce que sera le succès de « Love Story » pour Ryan O’Neal.

Avant Love Story, Leigh et Ryan avaient été réunis au cinéma dans « The Big Bounce », un échec colossal facile à imputer à Leigh puisque Ryan sans elle connaissait un succès intersidéral face à Ali MacGraw, une actrice alors encore inconnue.

w7u8bnlep5wvu7bw

Ali MacGraw qui va d’ailleurs le prendre en grippe et à sa réputation de don juan elle va ajouter celle de mufle prétentieux.

Ryan O’Neal s’en fiche il est parti donner la réplique à la plus grande star du monde du moment: Miss Barbra Streisand avec qui la presse le dit très lié bien qu’il s’en défende mollement en propos sibyllins:   »Barbra est une fille formidable, je l’adore mais je ne suis pas amoureux d’elle, je me contente de remplacer son étrange mari…Dans le film »

Leigh excédée des frasques de son mari qui régalent à tout va les colonnes des potins mondains a fui Hollywood et Ryan, excédée. Elle s’est réfugiée avec son fils dans son appartement du nouveau Mexique.

i-216ffad50b9e79babb0c0c34901eabe4-9787

Seule chez elle à pouponner, Leigh fait un peu figure de dindon de la farce, régalant la presse de déclarations un peu larmoyantes:  » Je suis une femme mariée et une maman, alors je préfère rester chez moi à m’occuper de mon fils plutôt que de courir le monde de film en film. Je m’y suis résignée, j’ai bien dit résignée, ce qui ne veut pas dire désespérée »

Puis elle ajoutait, selon le journaliste Harold J. Murray d’un ton digne mais larmoyant « Je sais que Ryan n’est pas un mari parfait, mais c’est l’homme que j’aime et quand on aime un homme, on l’aime en entier, défauts compris. Croyez-le ou pas, il a tant de qualités que ses défauts pèsent peu dans la balance et je n’essaierai jamais de le changer, mon mari c’est Ryan O’Neal et Ryan O’Neal est comme ça »

et enfin elle terminait « On a dit de moi que j’avais des aventures et une cour de messieurs ravis de me consoler, on a parlé d’une liaison entre moi et Omar Sharif, mon partenaire dans mon dernier film, mais c’est faux archi faux et j’espère que Ryan n’a pas lu ces calomnies, qu’il ne les a pas crues et que ce n’est pas ça qui l’empêche de revenir vers moi! »

L’empêchement s’appelait Farrah Fawcett. Ryan O’Neal ne reviendrait pas.

ckplx8f4jmzhmjh8

A l’heure du divorce, Leigh Taylor Young jouit d’un véritable statut de superstar et elle est sollicitée pour de grands rôles dans des très prestigieuses productions comme « Soleil Vert ». Mais l’actrice à chacune de ses déclarations aura des commentaires peu compatibles avec un statut de vedette hollywoodienne, aimant clamer qu’elle n’est pas ambitieuse, que le cinéma n’est pas sa priorité, que seule l’éducation de son fils a de l’importance. Elle est l’antithèse d’une Barbra Streisand qui adore être une star et adore encore plus le clamer et s’en gargariser. Et à Hollywood on préfère ça!

Leigh restera une actrice en vue durant toutes les années 70 mais dès le début des années 80, sa carrière décline inexorablement au cinéma et elle disparaîtra des écrans durant près de dix ans même si elle tourne encore pour la TV.

leigh-taylor-young

Sans doute avait-elle été trop assimilée à Ryan O’Neal lorsqu’Hollywood se détournera de lui, brûlant ce qu’il avait adoré et le traitant comme une sorte de déchet médiatique bouffi et difficile à supporter. Ryan O’Neal va subir la décote la plus prodigieuse parmi les acteurs de sa génération.

C’est la télévision qui après avoir donné sa première grande chance à Leigh lui donnera la seconde. Leigh Taylor va tenir à nouveau un rôle récurent dans un soap à succès: « Dallas ». On la retrouve alors dans « Hôtel », « Outlaws », « Beverly Hills 90210″, « Arabesque », « Sunset Beach », « The Sentinel », « Star Trek » et bien d’autres

Mûrie et restée très belle, l’actrice reste aujourd’hui très présente et partage son temps entre le cinéma où elle est une invitée très prestigieuse des séries à succès et le cinéma où elle apparaît régulièrement même si la qualité des films où elle paraît aujourd’hui n’a plus aucun rapport avec « I Love You Alice B Toklas » son plus grand succès personnel où elle fut sublime et qui lui valut d’ailleurs le golden globe du meilleur jeune espoir féminin.

yaxrawsztm8izsmr-250x300

Si son grand amour fut in fine son fils, il est aujourd’hui sa grande fierté. Patrick O’Neal est un journaliste sportif célèbre et ses sept années de mariage avec la belle Rebecca de Mornay ont fait de Leigh Taylor Young la grand’mère ravissante et comblée de deux petites filles.

leigh-taylor-young-feet-838127-300x239

Celine Colassin

et merci à youthakers pour ses photos extraites de sa collection de VOGUE

QUE VOIR?

1968: I Love You, Alice B. Toklas!: Avec Peter Sellers et Jo van Fleet

1969: The Big Bounce: Avec Ryan O’Neal

1970: The Buttercup Chain: Avec Hywell Bennett

1970: The Adventurers: Avec Candice Bergen et Charles Aznavour

1971: The Horsemen: Avec Omar Sharif et Jack Palance.

1971: The Gang That Couldn’t Shoot Straight: Avec Jerry Orbach, Robert de Niro et Jo van Fleet

1973: Soylent Green: Avec Charlton Heston

1980: Can’t Stop the Music: Avec Valérie Perrine et les Village People

1981: Looker: Albert Finney et James Coburn

1982: The Delvin Connection III: Avec Rock Hudson

1989: Accidents: Avec Edward Albert

1997: Bliss: Avec Sheryl Lee et Terrence Stamp

2002: Slackers: Avec Devon Sawa

2007: Spiritual Warriors: Avec Shyla Marlin Robert Easton

2011: The Wayshower: Avec Eric Roberts et Sally Kirkland

 

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream