647: ANN RUTHERFORD 2942499033_1_5

Lorsque Lucille Mansfield abandonna sa carrière au cinéma pour épouser le ténor John Rutherford, bien qu’ils soient alors tous les deux célèbres, ils n’imaginaient probablement pas que la notoriété de leur fille Thérèse Ann éclipserait à tout jamais la leur.

Thérèse Ann Rutherford vient au monde à Vancouver en Colombie britannique le 2 Novembre 1917. Bientôt sa petite sœur Judith fera son apparition.

Mais les deux fillettes ne garderont que peu de souvenirs de Vancouver. Elles sont très jeunes encore lorsque les Rutherford quittent le Canada pour s’installer à San Francisco.

Et si le climat était plus clément, l’entente du couple ne s’améliora pas pour autant. Bientôt ils allaient divorcer et Lucille gagnerait Los Angeles ses deux filles sous le bras.

Après tout, elle était une actrice de cinéma et Los Angeles devenait la capitale du cinéma! Où pouvait-elle aller d’autre?

2942499033_1_9rutherford-210x300

Pour les Rutherford il était acquis que leurs filles seraient elles aussi des actrices. Elles étaient éduquées en ce sens, sans ostentation ni contraintes, un peu comme les pélicans éduquent leurs petits à être plus tard des pélicans!

Anne Rutherford sera, on le sait, à la fois la plus convaincue et la plus douée. Elle touchera ses premiers cachets à sept ans.

Il existe une excellente anecdote à propos de ces juvéniles débuts: La petite demoiselle s’était « pris le chou » avec son professeur de diction et, étant persuadée d’avoir raison, s’était grandement vexée lorsque son professeur lui avait répondu « Et bien alors plus tard vous ferez du cinéma, c’est un métier pour vous, c’est un métier muet! »

Ann Rutherford

Lorsqu’elle avait bien travaillé à l’école, elle avait la permission d’aller assister aux enregistrements publics des émissions de radio. Elle se présenta donc à l’un des studios qu’elle fréquentait et demanda crânement à passer une audition! Quelques jours plus tard elle avait un rôle dans un feuilleton radiophonique, ce qui équivaut à l’époque à atteindre des sommets puisque les stars de radio sont plus célèbres encore que les stars de cinéma!

annrutherford

Le professeur était mouché et Anne Rutherford débutait! L’honneur de la famille était sauf!

En 1935, lorsque le cinéma s’intéresse à elle, Ann Rutherford est déjà célèbre à travers tout le continent grâce à la radio.

En 1935, Hollywood est encore sous le choc du bouleversement provoqué par le cinéma parlant. L’hécatombe des stars en place et la recherche effrénée de remplaçants sachant parler est encore dans toutes les mémoires pour ne pas dire tous les cauchemars. On s’était alors tourné vers Broadway et vers la radio et tant pis si ces beaux parleurs n’avaient pas visage de madone ou de dieu grec. On ferait avec!

ann-rutherford1-206x300

Depuis, Hollywood gardait à la fois l’œil et l’oreille tournés vers les scènes et les ondes.

Les vedettes de la radio étaient, je l’ai dit, plus célèbres encore que les stars de cinéma. Tout d’abord parce que la radio était reçue dans des confins où il n’y avait pas de cinéma et ensuite encore, il ne fallait pas se déplacer ni payer pour en profiter il suffisait de tourner un bouton, assis bien au chaud dans son fauteuil!

ann-rutherford-swimsuit_opt-250x300

Les stars de radio avaient aussi leurs fans magazines, il était aisé pour tout studio de mette un visage sur une voix! Ann Rutherford était ravissante, le studio « Mascot Pictures » fut le premier à l’inviter à l’écran.

Et bien sûr dans un premier rôle! Elle était déjà célèbre et amenait par sa seule présence au sommet de l’affiche une merveilleuse publicité gratuite pour le film!

Mais Mascot n’était pas MGM ou Paramount. Spécialisé en petits westerns de série B, le studio avait un temps rivalisé avec Universal et avait même racheté les studios de Mark Sennett. mais en 1935, alors même qu’Anne signe son contrat et tourne son premier film, le studio négocie sa fusion avec « Republic Pictures ».

Ann Rutherford

Voilà qui permet de tordre le cou à une erreur récurrente qui voudrait qu’Anne Rutherford ait changé de studio après son premier film. C’est en réalité et tout simplement son studio qui a changé de nom. Elle est restée, comme John Wayne lui aussi sous contrat chez Mascot, là où elle était.

Elle sera donc parachutée dans ce qui reste une spécialité maison: le western, chantant ou non. Et pour atteindre des sommets, elle devra attendre de signer chez MGM.

ann-rutherford-239x300

C’est là qu’elle aura les deux très grandes chances de sa carrière; Tout d’abord elle est choisie pour être l’éternelle petite fiancée de Mickey Rooney dans la série des Andy Hardy.

Ils reprendront leurs personnages respectifs d’adolescents amoureux treize fois, treize succès!

Et si la légende veut aujourd’hui que le couple star de la série ait été formé par Mickey Rooney et Judy Garland, Judy ne se montrera chez les Hardy que trois fois. Trois fois sur treize!

ann rutherford

Et durant cette période faste, Ann va réussir à persuader Sam Goldwyn de la prêter à David O ‘Selznick qui souhaitait lui confier le rôle d’une des sœurs de Scarlett O’hara dans « Autant en Emporte le Vent ».

Goldwyn ne voulait pas, le rôle était trop insignifiant, mais Ann ne céda pas et insista jusqu’à l’usure.

ann-rutherford-2-440

Ann-Rutherford, Vivien Leigh et Evelyn Keyes: les Soeurs O’Hara

Hollywood était alors divisé en deux clans: ceux qui pensaient que ce film serait le plus gros bide de l’histoire du cinéma et ne voulaient en être à aucun prix et ceux qui étaient persuadés que le film entrerait immédiatement dans la légende et voulaient à tout prix en être, quitte à beurrer les sandwiches à la cantine et payer pour le faire. Anne était de ceux-là.

Ann Rutherford était donc une actrice très célèbre, lorsque le 31 D2cembre 1942, elle épousait le richissime David May II. Le couple aurait une fille dès l’année suivante: Gloria. Son mariage coïncide avec la fin de sa participation aux « Andy Hardy ». Il est vrai qu’elle n’aurait plus été très crédible!

rutherford-bike_opt-182x300

Devenue la richissime madame May, Ann Rutherford n’avait plus le besoin d’être sous contrat avec un studio et d’obéir aux ordres au risque d’être « suspendue » si elle n’était pas sage.

Son contrat MGM terminé, elle ne le renouvela pas et devint une « indépendante », assise sur ses millions conjugaux, attendant l’offre qui l’intéresserait.

A l’avènement des années 50, Anne déserte Hollywood pour New-York et le cinéma au profit de la télévision.

En 1953 elle choisit de divorcer et dans la foulée refuse de reprendre du service dans les série des Andy Hardy que l’on envisage de remettre en chantier. Mickey Rooney chargé de la faire fléchir sera purement et simplement envoyé sur les roses: « Ne soyez pas ridicule! Des gens qui ont été amoureux fous l’un de l’autre à 17 ans ne peuvent plus l’être vingt ans plus tard! Ca ne s’est jamais vu, personne n’y croirait et nous serions grotesques » Elle ne changera pas d’avis!

rutherford1-obit-articlelarge-300x180

mickey rooney et ann rutherford

Etrangement, elle sera plus conciliante avec les différentes commémorations pour « Autant en Emporte le Vent » et acceptera toujours de bonne grâce d’y participer!

Elle reviendra pourtant à Hollywood, dans les années 70 pour un petit baroud d’honneur mais rien qui puisse ajouter encore à sa carrière pourtant prestigieuse.

Elle terminera d’ailleurs plutôt tristement en étant de la pitoyable aventure de « Won Ton, le Chien qui sauva Hollywood ».

Il aurait pu en être autrement si elle avait accepté le rôle de Rose vieillie dans « Titanic » qui lui avait été proposé après que Marguerite Chapman ait décliné l’offre.

Mais sans doute sa fine acuité de 1939 qui l’avait faite croire en « Autant en Emporte le Vent » l’avait-elle quittée en 1997 et ne crut-elle pas au succès de cette resucée du plus célèbre naufrage du monde!

Ann Rutherford s’était remariée une seconde fois le 7 Octobre 1953, soit quatre mois après son divorce, avec William Dozier, ex mari de Joan Fontaine, et qui restera célèbre pour avoir été le premier à mettre en scène, pour la télévision, un certain superhéros nommé Batman.  Il laissa Anne veuve en 1991.

gone-with-the-wind-actress-ann-rutherford

Anne vivra ensuite avec Al Morley jusqu’à sa propre fin. Elle s’éteint de sa belle mort dans sa villa de Beverly Hills le 11 Juin 2012. Son cœur faiblissait et l’actrice savait sa fin proche sans qu’elle n’en fasse tout un drame, estimant qu’elle avait vécu une vie parfaite. Une enfance heureuse, un métier qu’elle aimait, qui avait fait d’elle une femme riche, célèbre et respectée, des amours heureuses, une fille merveilleuse et une excellente santé. Les meilleures choses ayant une fin, elle estimait qu’il en était bien ainsi, elle avait 94 ans.

Anne avait exprimé le souhait de reposer au côté de son second mari William Dozier et ainsi fut fait.

Celine Colassin

annrutherfordb01

QUE VOIR?

1935: Waterfront Lady: Avec Frank Albertson

1935: The Singing Vagabond: Avec Gene Autry

1936: The Harvester: Avec Alice Brady

1936: The Lawless Nineties: Avec John Wayne

1937: You’re Only Young Once: Avec Cecilia Parker, Lewis Stone et Mickey Rooney

1938: Of Human Hearts: Avec James Stewart, Beulah Bondi et Walter Hudson

1938: Judge Hardy’s Children: Avec Mickey Rooney et Lewis Stone

1938: Love Finds Andy Hardy: Avec Mickey Rooney, Lana Turner et Judy Garland

1938: Out West with the Hardy’s: Avec Mickey Rooney, Lewis Stone et Fay Holden

1939: Angel of Mercy: court métrage avec John Nesbitt

1939: The Hardys Ride Hight: Avec Mickey Rooney, Lewis Stone et Virginia Grey

1939: Andy Hardy Gets Spring Fever: Avec Mickey Rooney, Lewis Stone  et Sara Haden

1939: Judge Hardy an Son: Avec Mickey Rooney, Lewis Stone et Martha O’Driscoll

1939: These Glamour Girls: Avec Lana Turner et Lew Ayres

1939: Four Girls in White: Avec Florence Rice

1939: Gone With the Wind: Avec Vivien Leigh et Evelyn Keyes

1940: Pride and Préjudice: Avec Greer Garson et Laurence Olivier

1940: The Ghost Comes Home: Avec Billie Burke et Frank Morgan

1940: Keeping Company: Avec Frank Morgan

1940: Andy Hardy’s Dilemma: A Lesson in Mathematics… and Other Things (court métrage)

1940: Andy Hardy Meets Debutante: Avec Mickey Rooney, Lewis Stone et Judy Garland

1941: Andy Hardy’s Private Secretary: Avec Mickey Rooney, Kathryn Grayson et Lewis Stone

1941: Whistling in the Dark: Avec Red Skelton

1941: Life Begins for Andy Hardy: Avec Mickey Rooney, Judy Garland et Lewis Stone

1941: Washington Melodrama: Avec Frank Morgan et Dan Dailey

1941: Badlands of Dakota: Avec Robert Stack et Frances Farmer

1942: This Time for Keeps: Avec Robert Sterling et Irène Rich

1942: The Courtship for Andy Hardy: Avec Mickey Rooney, Donna Reed et Lewis Stone

1942: Andy Hardy’s Double Life: Avec Mickey Rooney, Esther Williams et Lewis Stone

1942: Orchestra Wives: Avec Glenn Miller et Marion Hutton

1946: The Madonna’s Secret: Avec Gail Patrick et Francis Lederer

1947: La Vie Secrète de Walter Mitty: Avec Virginia Mayo et Danny Kaye

1948: Adventures of Don Juan: Avec Viveca Lindfors et Errol Flynn

1950: Operation Haylift: Avec Bill Marshall

1954: The Runaway Bus: Avec Belinda Lee, Lisa Gastoni et Petula Clark

1972: They Only Kill Their Masters: Avec Katharine Ross James Gardner

1976: Won Ton Ton, The Dog Who Saved Hollywood

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream