650: ANITA LOUISE anita-louise125487-243x300

Née le 9 Janvier 1915 à New-York, la petite Anita Louise Frémault fut une de ces petites filles blondes comme les blés, rêvant de folles destinées sur les planches de Broadway.

anita-louise-3

La vocation de la petite Anita ne serait pas contrecarrée par ses parents. A six ans elle débutait à Broadway, à sept elle tenait un petit rôle dans le tout premier succès de Clara Bow!

Elle travaille alors sous son véritable patronyme d’Anita Frémault, raison pour laquelle on ne trouve pas de trace d’Anita Louise dans les nombreuses archives de l’époque à Broadway!

anita-louise-and-dog-2-300x276

Anita Frémault va être une enfant vedette et Hollywood ne se fait pas prier pour utiliser cette petite fille, déjà comédienne aguerrie et à la petite figure d’ange. Et si les studios ne mirent pas en branle une campagne publicitaire pour faire d’elle une star de premier plan comme ils le feront bientôt pour Shirley Temple ou Margaret O’Brian, c’est que la petite Frémault commence « un peu vieille » et on craint que les premiers stigmates de l’adolescence ne la défigurent ou tout du moins lui enlèvent sa grâce juvénile. Les enfants qui grandissent seront toujours un des pires cauchemars d’Hollywood!

anita-louise-fashion-001-240x300

Mais Anita qui finira par perdre son nom de famille au profit de son second prénom va gagner encore en joliesse, en distinction et en métier. Bientôt la MGM fera d’elle une de ses valeurs sûres.

Elle jouera d’abord les adolescentes bien élevées, puis les jeunes sœurs discrètes d’héroïnes plus tapageuses.

On aimera ensuite à lui confier les rôles de jeunes femmes élégantes et distinguées qui observent avec un tantinet de dédain les aventures amoureuses des grandes vedettes maison.

anita-louise-fashion-1935-248x300

Il faudra attendre l’avènement des années 40 pour que l’on confie enfin à Anita Louise des premiers rôles. mais étrangement, elle n’aura plus droit qu’à la série B et à des partenaires bien moins prestigieux que ceux à qui elle a donné la réplique dans les années 30.

Il faut bien reconnaître qu’après Errol Flynn, Henri Fonda ou Tyrone Power, donner la réplique à Tom Harmon, Dick Foran ou Russell Hayden ce n’est pas tout à fait aussi prestigieux!

Et qu’après les superproductions que furent « Marie Antoinette », « Madame du Barry » ou « Anthony Adverse », être la vedette de « Harmon of Michigan », ça manque d’allure!

anita-louise-mirror-237x300

Pourtant, Anita Louise était non seulement une actrice très aimée du public, mais elle était une jeune femme d’une élégance folle, très sollicitée pour les éditos « mode et beauté » des magazines les plus chics de son temps!

Pour la mode, Anita Louise était en blonde ce que Gail Patrick était en brune: une égérie. Ni plus ni moins.

Ajoutons à cela que les partys les plus folles et les plus courues d’Hollywood avec celles de Sonja Henie et de Carole Lombard étaient celles données par Anita Louise!

Tout cela rend plus étrange encore le traitement que lui ont réservé les studios.

En 1940, Anita avait épousé le réalisateur Buddy Adler qui était également un des pontes de la Century Fox ce qui faisait d’elle une « dame » dans la cité du film.

telechargement-217x300

Pourtant rien n’y fera et c’est avec un empressement soulagé qu’elle se précipitera à la télévision dès le début des années 50. En 1952 elle tirait un trait définitif sur sa carrière au cinéma.

Elle travaillera avec une assiduité rare pour la télévision jusqu’en 1970, jusqu’à sa mort.

anita louise

Le 12 Juillet 1960, Buddy Adler la laisse veuve. Il n’avait que 51 ans et meurt vaincu par le cancer du poumon. Anita Louise perdait son mari et Hollywood un de ses producteurs les plus avisés puisqu’on lui doit entre autres « Tant qu’il y aura des Hommes », « La Colline de l’Adieu » « Anastasia » « Bus Stop » ou « L’Auberge du Sixième Bonheur ».

Anita Louise s’était remariée en 1962 avec Henri Berger, mais l’actrice est foudroyée d’une crise cardiaque le 25 avril 1970.

anita-louise-228x300

QUE VOIR?

1922: Down to the Sea in Ships: Avec Clara Bow

1924: The Sixth Commandment: Avec Charlotte Walker

1929: Wonder of Women: Avec Leila Hyams et Lewis Stone

1929: The Marriage Playground: Avec Lilyan Tashman et Fredric March

1929: The Spirit of Youth: Avec Dorothy Sebastian

1931: The Woman Between: Avec Lili Damita

1933 Our Betters: Avec Constance Bennett, Gilbert Roland et Grant Mitchell

1934: The Most Precious Thing in Life: Avec Jean Arthur et Richard Cromwell

1934: Madame du Barry: Avec Dolorès del Rio et Reginald Owen

1935: Here’s to Romance: Avec Geneviève Tobin et Nino Martini

1935: A Midsummer Night Dream: Avec Olivia de Havilland, James Cagney et Dick Powell

1936: Anthony Adverse: Avec Olivia de Havilland et Fredric March

1936: The Story of Louis Pasteur: Avec Paul Muni et Joséphine Hutchinson

1937: That Certain Woman: Avec Bette Davis et Henri Fonda

1937: Green Light: Avec Errol Flynn

1938: Marie-Antoinette: Avec Norma Shearer et Tyrone Power

1938: My Bill: Avec Kay Francis et Bonita Granville

1939: These Glamour Girls: Avec Lana Turner et Lew Ayres

1939: The Little Princess: Avec Shirley Temple et Richard Greene

1939: Hero for a Day: Avec Dick Foran

1940: Glamour for Sale: Avec Roger Pryor

1941: Harmon of Michigan: Avec Tom Harmon

1941: Two in a Taxi: Avec Russell Hayden

1945: Love Letters: Avec Jennifer Jones et Joseph Cotten

1946: Shadowed: Avec Lloyd Corrigan

1947: Blondie’s Big Moment: Avec Penny Slingeton

1952: Retreat Hill: Avec Frank Lovejoy

2 réponses
  1. hugongerard
    7 juillet, 2014 | 11 h 40 min | #1

    Elle fût Marie Antoinette dans le film de Van Dyke .

    Répondre

  2. 7 juillet, 2014 | 11 h 49 min | #2

    Hélas cher ami, la Marie Antoinette de Van Dyke en 1938 est Norma Shearer!
    Anita joue la princesse de Lamballe.

    Répondre

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream