659: LINE RENAUD 41bdpzzbtl._sl289_

J’entends d’ici mon lecteur tout ébaubi s’écrier « Comment, comment? Line Renaud une étoile filante? Alors qu’elle est à 80 ans largement passés une des femmes les plus populaires de France, une artiste on ne peut plus active et sollicitée qui transforme en or et en bonheur tout ce qu’elle touche et qu’on aime depuis qu’elle est toute gamine! Mais en un mot comme en cent, êtes-vous folle? »

Je répondrai a ce même lecteur encore tout ébouriffé de trouver Line en ces pages que ce  blog est consacré aux actrices et non aux chanteuses. Et que si Line Renaud s’y trouve c’est pace qu’elle a aussi fait du cinéma. Une carrière du reste bien commencée mais avec une légère interruption de…30 ans!

129614a-197x300

La future Line Renaud voit le jour dans le Nord de la France. Une famille toute modeste, un papa camionneur une maman dactylo. Et à Armentières, une grand’mère qui tient le bistrot du coin pendant que l’arrière grand’mère jette un regard attendri sur les trois générations qui la suivent. C’est elle qui malgré sa paralysie s’occupera de la petite Jacqueline durant les sombres années de guerre et l’inondera d’amour.

La nouvelle venue dans la famille s’appelle Jacqueline Ente, elle est née le 2 Juillet 1928 à Pont de Nieppe

Et puis, déjà, la « petite folie » de la famille Ente. Quand il n’est pas dans son camion, papa joue de la trompette!

Jacqueline s’émerveille et chante! papa l’accompagne, il éduque son oreille. Quand elle devra entrer à l’école, un pensum, elle chantera « déjà juste ». A sept ans elle gagne un concours d’amateurs organisé dans la région.

C’est la guerre qui viendra mettre ce bonheur à mal durant cinq longues années. Un papa mobilisé puis prisonnier. Une famille de femmes seules qui se regroupent face à l’adversité au petit café d’Armentières.

Jacqueline grandit au bistrot, elle chante pour les soldats, maman veille au grain, il ne faudrait pas que les militaires jettent un œil louche sur sa petite fille chérie. C’est ce qui arrivera avec un officier allemand.

Un geste déplacé, Jacqueline frôlée d’un peu trop près, le sang maternel ne fait qu’un tour, et voilà la mère outragée partie comme une flèche à la kommandantur! Que la France soit occupée, soit, mais boches ou pas boches, pas question de tripoter sa gamine! Et puis quoi encore?

On ne reverra jamais l’officier allemand au petit bistrot d’Armentières. Bien des années plus tard, Line s’en souviendra avec un certain trouble. Elle croit savoir que cet admirateur trop empressé s’est retrouvé envoyé sur le front de l’Est. Et comme elle n’a aucun souvenir de ce fameux geste déplacé, si après tout, maman s’était trompée et que cette erreur, ou même ce geste ait coûté la vie à un homme…Il y avait loin de la faute à la sentence.

Mais la guerre comme le reste va passer, Jacqueline grandit, devient jolie, elle est blonde avec de grands yeux d’un bleu très vif qui lui dévorent le visage. Maman rêve toujours d’en faire une institutrice mais au fond elle n’y croit plus trop. Line et l’école ca fait toujours deux. Elle ne songe qu’à chanter ces airs à la nouvelle mode, ces chansons mâtinées de jazz qu’écrit Loulou Gasté « Avec son Ukulélé » que chante Jacques Pils en 1941. Mais Jacqueline préfère les airs plus sombres qu’il écrit « Sainte Madeleine » pour la magnifique Léo Marjane, « L’âme au Diable » pour Tino Rossi.

Le demoiselle d’Armentières l’ignore encore mais elle aime les chansons qu’écrit celui qui sera l’homme de sa vie. Elles seront le sésame et la clé de voûte de sa prestigieuse carrière.

Cela commence par une erreur et deux chansons de Loulou Gasté. Jacqueline qui a vu dans le journal qu’il y avait des auditions libres au conservatoire de musique s’y présente. Que l’on cherche des interprètes de chant classique lui est passé complètement au dessus de la tête.

Jacqueline balance un blues signé Loulou Gasté « Sainte Madeleine, écoute-moi, sainte Madeleine, entends ma voix » devant un jury éberlué devant cette jolie jeune fille qui s’est clairement trompée de porte! Mais si le jury est éberlué, il est aussi séduit. On lui demandera une seconde chanson et elle ressortira de l’audition avec une recommandation pour radio-Lille.

C’est plus qu’une chance pour Jacqueline! Sa mère ignore qu’elle court les auditions, c’est que voyez-vous, la future institutrice a loupé son brevet et maman ne le sait pas!

Elle a également auditionné au « Grand Café Bellevue » de Lille, une institution régionale depuis 1879. Devenue Jacqueline Ray, la future Line Renaud y montera sur scène pour la première fois.  »Sainte Madeleine, écoute-moi, sainte Madeleine, entends ma voix« 

line-jeune-lr24

jacqueline Ray, une jeune vedette de 15 ans à peine

Le grand café Belle Vue, Radio Lille, Line Renaud débute avec le consentement arraché à maman, Line Renaud ne saura jamais lui mentir bien longtemps, ce sera toujours au dessus de ses forces.

La petite débutante connaît très vite une petite renommée locale et se sent bientôt assez téméraire pour une audition qu’on lui propose à Paris. Paris! 150 kilomètres, le bout du monde parce que le bout des rêves.

Sa mère la laisse partir seule, elle n’a pas encore 17 ans. Mais maman a confiance.

Line se produit aux « Follies Belleville » avec ses chansons fétiches de Loulou Gasté, dans un spectacle dont la vedette est la très injustement oubliée Josette Daydé.

Or, Josette qui a débuté dans l’opérette et qui a été la première partenaire de George Guétary est en cette année 1945 l’interprète fétiche de Loulou Gasté. C’est qu’elle avait assez de cran durant l’occupation allemande pour se produire dans le répertoire « Swing » du compositeur! Musique très mal perçue par l’occupant. Posséder des disques américains pouvait alors vous valoir d’être fusillé et nombre de jeunes « zazous » ont été passés par les armes pour avoir voulu écouter la musique interdite. Heureusement pour Josette Daydé, l’occupant teuton évitait de fusiller les vedettes!

C’est Josette Daydé qui va présenter « la petite » à Loulou Gasté. Tremblante comme une feuille la jeune Jacqueline Ray va se faire incendier par Loulou Gasté.

Il n’aime rien!

hqdefault

Elle n’est pas assez mince, sa robe est moche, sa coiffure tartignole, son nom de scène est fade elle fait affreusement province! Et surtout,  surtout, il faut qu’elle laisse tomber ce répertoire larmoyant et qu’elle abandonne ces chansons qu’elle aime tant, Sainte Madeleine et toute sa clique!  Pour Loulou Gasté, cette jeune fille est faite pour chanter le bonheur!

De Jacqueline il fait Line et elle choisit de s’appeler Renaud comme sa grand’mère maternelle adorée.

Ladite Line Renaud avait bien failli l’envoyer bouler, elle qui n’avait encore connu que le succès se voyait traitée comme une fille de cuisine par cet homme confit de certitudes. Mais enfin, non seulement elle avait instantanément aimé l’homme après avoir aimé ses chansons… et puis, au fond d’elle même, elle savait qu’il avait raison.

Il lui écrit une première chanson au titre plus que prémonitoire « Nous Deux » puis ce sera le succès foudroyant du « Complet Gris ». Une chanson qui, si elle est bien oubliée aujourd’hui connut un succès inouï comme seules sans doute peuvent y prétendre « Le Clair de Lune à Maubeuge » ou « Bambino ».

« Le Complet Gris » c’est le premier rayon de soleil de la France libérée et Line Renaud c’est sa première jeune chanteuse.

Un certain dimanche matin,
Il prit dans son armoire
Sans avoir à chercher bien loin, 
Sa vieille veste noire. 
Mais monsieur le soleil, 
Tout à coup se réveille
Aussitôt, Oh! Oh!
Il se dit : « Aujourd´hui, 
Les soucis sont finis
J´vais sortir le gris »

{Refrain:}
Qu´il était beau le complet gris
Que ce jour-là, il avait mis
Et le temps, justement, pour lui plaire
Avait pris sa couleur la plus claire
En le voyant, on aurait dit
Que le printemps chantait pour lui
Qu´il était beau, le complet gris 
Que ce jour-là il avait mis

On n´a pas besoin d´aller loin
Surtout quand on sait plaire
Et quand elle apparut soudain,
Il fit ce qu´il faut faire.
Et les voilà partis 
Pour tout l´après-midi
Aussitôt, Oh! Oh!
Que voulez-vous qu´elle fît
Devant un complet gris
Sinon lui dire oui?

Nul ne peut prévoir le destin
Elle sut tell´ment lui plaire
Qu´il alla dès le lendemain
La d´mander à son père
Mais n´ayant pas d´habit,
Pour la cérémonie
Aussitôt, Oh! Oh!
Elle lui dit : « Mon chéri,
Te fais pas de soucis
Remets donc le gris… »

La suite, on la connaît elle fait partie du patrimoine de la France: « Mademoiselle d’Armentières » (qui n’est pas une chanson originale de Loulou Gasté mais une vieille rengaine polissonne de la guerre 14-18. Gasté a adapté les paroles pour Line et ajouté un couplet), « Etoile des Neiges »,  » Ma Cabane au Canada », « Le Petit Chien dans la Vitrine » , »La Madelon » , »Ma Petite Folie »

line-renaud-le-chien-dans-la-vitrine146-

Loulou Gasté composera plus de 1.200 chansons, il écrira pour Tino Rossi, Léo Marjane, Yves Montand, mais ses plus grands succès, ses plus glorieux triomphes, ce sont les chansons écrites pour Line Renaud. Un répertoire sacré qui soixante-dix ans plus tard ne souffre aucune reprise.

Mais le 8 Septembre 1945, lorsque Loulou Gasté rencontre Line Renaud pour la première fois, il a déjà 37 ans. Il a la réputation d’un séducteur patenté à qui aucune femme ne résiste, c’est un des plus grands « don juan » sur la place de Paris. Un collectionneur de bonnes fortunes. Pour lui, la petite demoiselle d’Armentières ce n’est qu’une petite dinde de province avec un potentiel artistique intéressant.

La nouvellement nommée Line Renaud ne sera pas une star du disque du jour au lendemain, elle n’en enregistrera d’ailleurs pas tout de suite, ne fusse qu’à cause du manque de…matières premières en 1945! l n’y a pas assez de cire pour tout le monde!

Alors Line Renaud se produit sur scène et ne gagne pas lourd. Elle vit dans une petite chambre d’hôtel qu’elle partage avec une autre fille, et dans Paris, les chambres les moins chères c’est dans les quartiers des « filles »

Line Renaud, 17 ans, est la seule pensionnaire de tout l’hôtel qui ne soit pas une prostituée!

C’est seulement quand il se rendra compte de ses conditions de vie que Loulou Gasté l’invitera à s’installer chez lui!

loulouguitar1

Entretemps, malgré les promesses faites à sa mère de rester une  » fille bien » et autres « jamais avant le mariage », Line avait été séduite par Loulou, elle avait succombé et s’était retrouvée enceinte, la pire chose qui puisse lui arriver. Non d’avoir un enfant mais d’avoir trahi la confiance que sa famille avait mise en elle.

Loulou Gasté avait été formel « pas d’enfants » et la mort dans l’âme, la jeune chanteuse s’était résolue à l’avortement. Un avortement mal mené qui anéantira ses chances de devenir un jour maman.

Mais par dessus cette souffrance personnelle, il y a l’amour de Loulou Gasté, il y a le public, il y a les chansons, il y a la réussite tant espérée. Line Renaud devient une des premières chanteuses de France, mieux, elle est unique dans son genre. Les chanteuses de l’après guerre sont les mêmes que les chanteuses d’avant. Des chanteuses plus sombres chantant la misère et la passion, jamais la joie. Elles s’appellent Edith Piaf, Léo Marjane, Lucienne Delyle, Lys Gauty, Rina Ketty. Elles sont brunes, elles portent des robes sobres, seule Line Renaud, la blonde chante la joie de la jeunesse, chante la tendresse sans le drame et dans des robes claires.

m840-photo-dedicace-autographe-line-renaud-1-1277311718-221x300

Edith Piaf va d’ailleurs la prendre en grippe et dans une crise de jalousie féroce, elle va exiger que la maison de disques Pathé-Marconi se sépare de Line Renaud, faute de quoi c’est elle qui partira! Edith dans sa jalousie donnera bien involontairement le départ de la carrière américaine de Line Renaud. Le soir même ou Pathé Marconi la prévient qu’elle ne pourra plus enregistrer de disques pendant un an, Bob Hope est dans la salle pour l’applaudir et l’inviter en Amérique. « It’s my Dream » lui avait-elle répondu. Uniquement parce qu’elle venait de se faire mettre au chômage en France par Edith Piaf!

Sa suprématie va durer dix ans, il faudra attendre l’apparition de Dalida et d’une nouvelle génération à la fois d’artistes et d’auditeurs pour que d’autres puissent rivaliser avec la popularité inouïe de Line Renaud. Personne sur le marché du disque n’est dans le même créneau qu’elle.

2178164573_small_1

Line Renaud et Dalida, amies pour la vie

Et pendant ces dix ans, Loulou Gasté qui est sans doute le compositeur le plus sollicité du moment a bien entendu été sollicité par le cinéma. C’est en chantant ses chansons que Line Renaud fait ses débuts au grand écran, apparaissant d’abord telle qu’en elle-même sur une scène de music-hall ou de cabaret.

Puis en tenant de véritables rôles dans des films populaires et sans prétention qui sont la signature du cinéma français des années 50.

Et déjà en 1955, un fleuron à sa couronne cinématographique: « La Madelon » dont le succès de la chanson durera plus de vingt ans dans fléchir!

Car c’est une des autres particularités de Line Renaud et pour tout dire un mystère, que seul, peut-être, Charles Aznavour partage avec elle: certains de ses succès ont « tenu » sur plusieurs générations.

Line Renaud qui adore le cinéma est une fan invétérée de l’âge d’or hollywoodien. Hélas, elle n’a que peu de temps pour le cinéma, que ce soit pour le faire ou pour le voir. Elle est maintenant une grande vedette internationale de la chanson qui se produit dans son tour de chant sur plusieurs continents.

Line Renaud est une star et Loulou Gasté s’apprête à faire d’elle une légende. S’il a échoué à mener une opérette au succès, sans elle d’ailleurs, il triomphe dès sa première revue, une revue dont la meneuse n’est autre que…Line Renaud!

casino00-300x300

Couvrir la petite demoiselle d’Armentières de plumes et de strass au milieu de ses boys était pour le moins ubuesque mais le triomphe fut colossal.

Line Renaud ressuscite un genre que l’on croyait perdu avec Mistinguett et le Moulin Rouge affiche complet pour des mois!

Bientôt c’est la télévision américaine, par l’entremise de Bob Hope qui fait appel à ses services dès 1954.

Et dès sa première apparition sur les petits écrans de l’oncle Sam, Line Renaud est engagée pour se produire au Waldorf Astoria de New-York puis au Coconut Grove de Los Angeles! Partout c’est le triomphe!

Line Renaud fait de la revue parisienne un must alors que le genre était tombé en désuétude à la fin des années 30. Bientôt Zizi Jeanmaire lui emboîtera le pas et Joséphine Baker, suivant son bel exemple reprendra du service! Line Renaud est une star américaine! Elle côtoie Elvis Presley, Frank Sinatra et Dean Martin avec qui elle chantera en duo.

Elle est une authentique star américaine et elle est d’ailleurs le premier choix de Billy Wilder pour son « Irma la Douce » avant que le rôle ne fasse le bonheur de Shirley MacLaine, Line étant déjà « overbookée » pour…des années!

En France elle est la marraine de petits nouveaux qu’elle présent eau public comme Gil Vidal ou…Johnny Hallyday!

line-renaud-1591-223x300

Elle devient la chanteuse avec l’accessoire le plus curieux du monde: un escalier!

Car point de Line Renaud en scène ou sur un plateau Tv sans escalier à descendre!

« Et bien voilà, ça y est,

J’crois que le plus dur est fait,

J’ai descendu l’escalier« 

Line Renaud va désormais partager son temps et le monde avec ses revues qu’elle enchaîne avec régularité. Tout se joue « sold out ». Lorsqu’une revue est usée, une autre prend la relève et au passage elle sauve, momentanément, il est vrai, le Casino de Paris de la faillite!

000_arp2207381-300x190

Line et Loulou, le temps des voyages

En France on a découvert le twist et le yéyé, bientôt ce sera la Pop. Line a enregistré quelques chansons dans le style mais son genre est désormais ailleurs. A Las Vegas et au sommet des plus lumineux escaliers du monde.

Sa maman adorée est toujours a ses côtés et Line Renaud reste à jamais la petite jeune fille du Nord. Jamais elle ne s’est grisée de sa gloire. Alors qu’elle tient « Paris Line » sa maman est dans sa loge, le nez collé sur un petit téléviseur pour voir les films du ciné-club. Entre deux passages et deux changements de costumes, Line se précipite dans la loge comme si elle s’était « dépêchée » et vient coller son nez avec elle sur l’écran et lui demande comme une petite fille ce qui est arrivé à Carole Lombard ou à Bette Davis pendant qu’elle était en scène! Et sa mère de lui donne tous les détails avec jubilation avant que sa vedette de fille ne s’en retourne éblouir Paris dans ses robes de fée.

Paradoxalement, les « hit parades » la perdent un peu de vue alors qu’elle est la Française la plus connue du monde entier après Brigitte Bardot et une superstar américaine. Le yéyé s’essoufflera, le twist passera de mode et Line Renaud, pourquoi pas, s’essaiera au disco! Elle fera d’ailleurs longtemps les beaux soirs des cabarets de transformistes ce qui l’amuse beaucoup!

Dalida qui lui avais succédé sans la remplacer dans le cœur des français, commence a faire « chanteuse de la vieille garde  » On se moque, d’abord gentiment puis de plus en plus vertement de mademoiselle Bambino comme si elle était une relique du crétacé et avait chanté pour Toutankhamon lui-même.

line-renaud-12218-222x300

Line Renaud elle aussi se fait un peu égratigner, elle était là, au sommet, dix ans avant Dalida. Mais si celle-ci s’essouffle et se brûle les ailes et le cœur au temps qui passe, Line Renaud semble plus jeune et plus triomphante encore. Etrange spectacle que de voir Line Renaud remonter la moral à son amie Dalida sa cadette!

994936926

Line Renaud, Loulou Gasté, Dalida

Bientôt elle rangera ses plumes et ses faux-cils au vestiaire pour s’atteler à sa nouvelle passion: le théâtre. Elle succède à Jacqueline Maillan dans « Folle Amanda » et n’a rien à envier à l’icône qui l’a précédée dans le rôle.

Puis elle reprendra sur scène le rôle de Margot Channing tenu à l’écran en 1950 par Bette Davis dans « All About Eve ».

Partout elle est invitée, admirée, adulée et partout on lui redemande de descendre quelques marches, une fois encore, la dernière, c’est promis!

C’est le cinéma, enfin qui la rappelle. Elle l’avait abandonné 30 ans plus tôt et comme si l’artiste avait tant manqué à la France, les propositions, d’abord comme de jolis clins d’yeux vont se succéder et gagner en importance jusqu’à pleuvoir littéralement sur sa tête. Abordant touts les univers, de Claire Denis à Claude Zidi en passant par Lelouch ou Dany Boon, elle devient une actrice de plus en plus appréciée pour son talent et son efficacité, et non pas parce qu’elle est Line Renaud. Bientôt c’est la télévision qui fait d’elle une des actrices les plus actives de France.

Loulou Gasté qu’elle avait épousé le 18 Décembre 1950 restera son mai et son grand amour pour la vie. mais lorsque la passion des sens s’essoufflera, il reprendra sa collection de jeune conquêtes et Line Renaud vivra une longue liaison avec un directeur de casino à Las Vegas. Elle ne le trouve ni très distingué ni même très recommandable mais cette passion va durer jusqu’à la mort.

Et puis ce sera au tour de Loulou. En 1995 il laisse Line Renaud veuve. Sa santé déclinait depuis 1987. Line Renaud se sens orpheline de cœur, d’amour et de vie, heureusement alors qu’il lui reste sa chère maman adorée auprès d’elle.

La vieille dame s’éteindra paisiblement  à 94 ans en 1999.

corbis-42-16577552-300x195

Loulou Gasté, Line Renaud et sa mère

Depuis, Line Renaud n’a baissé ni les bras ni le sourire. Elle a repris des mains d’Elizabeth Taylor le flambeau pour la lutte contre le sida et livre une bataille sans relâche contre la maladie.

Ceci bien entendu entre deux films, deux téléfilms, deux plateaux télés, deux livres et qui sait, un disque ou une pièce.

N’a-elle pas refait l’Olympia à 83 ans pour se faire applaudir par son admirateur de toujours, debout et ému aux larmes Johnny Hallyday? Elle est sa marraine de spectacle et c’est elle rappelons-le, qui l’a présenté, timide et tremblant pour sa première télévision.

Line Renaud est entrée dans le cœur des français dès 1946, il y aura bientôt soixante dix ans et ne l’a jamais quitté depuis. Les années sont passés, les générations aussi, l’amour est resté. L’amour et la magie de la petite demoiselle d’Armentières aux grands yeux bleus d’éternelle petite fille.

Celine Colassin

5099990737053_600-300x300

QUE VOIR?

1946: La Foire aux Chimères: Avec Madeleine Sologne et Erich von Stroheim

1948: Une Belle Garce: Avec Ginette Leclerc

1951: Au Fil des Ondes: Avec Paulette Arnoux

1952: Ils Sont dans les Vignes: Avec Lucien Baroux et Albert Préjean

1953: Quitte ou Double: Avec Armontel et Gaby Basset

1955: La Madelon: Avec Jean Richard et Roger Pierre

1957: Mademoiselle et son Gang: Avec Noël Roquevert et Philippe Nicaud

1959: L’Increvable: Avec Darry Cowl et Michel Galabru

1959: Tausend Sterne leuchten: Avec Maria Sebaldt et Germaine Damar

1989: La Folle Journée ou le Mariage de Figaro: Avec Fanny Cottençon et Roger Coggio

1990: Ripoux contre Ripoux: Avec Philippe Noiret et Thierry Lhermitte

1994: J’ai pas Sommeil: Avec Béatrice Dalle

1996: Ma Femme me Quitte: Avec Miou-Miou, Michel Boujenah et Thierry Lhermitte

1999: Belle Maman: Avec Stéphane Audran, Catherine Deneuve et Vincent Lindon

1999: Doggy Bag: Avec Michèle Laroque et Didier Bourdon

2033: 18 ans après: Avec André Dussolier, Roland Giraud et Michel Boujenah

2005: Le Courage d’Aimer: Avec Maïwenn, Mathilde Seigner et Arielle Dombasle

2008: Bienvenue chez les Ch’tis: Avec Dany Boon et Kad Merad

2011: La Croisière: Avec Charlotte de Turckheim et Marilou Berry

 

3 réponses
  1. michel paccard
    1 mai, 2015 | 10 h 09 min | #1

    Line a sa place dans beaucoup de domaines –

    je l ai vue plusieurs fois dans ses 3 revues

    et en privé .

    je l adore et ne suis pas le seul

    Répondre

  2. CLAUDIE
    24 août, 2015 | 16 h 41 min | #2

    je trouve passionnante la vie de LINE RENAUD et nous
    découvrons une LINE très inattendu et vrais .
    je me régale devant mon ordinateur à découvrir tous ce monde que l’on croyais parfait et qui est comme tous le monde avec des haut et des bas.
    mais surement une vie époustouflante un peu comme la mienne quoique moins connu mais une vrais réussite.j’ai monté une usine de bijouterie fantaisie avec un personnel de 32 personnes alors que j’ai commencé seul il à trente ans
    et j’ai eu la chance d’avoir deux filles qui sont ma joie. bisous à tous CLAUDIE

    Répondre

  3. Marcoul Arlette
    4 mai, 2016 | 18 h 13 min | #3

    LINE RENAUD ,je l’ai découverte j’avais 12 ans ,j’en ai 78, jeune je l’aimais pour sa voix aujourd hui c’est pour la femme si gentille et admirable quelle est.

    Répondre

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream