Nadja Tiller

Il y a longtemps, pourquoi ne pas vous l’avouer que je songe à croquer le portrait de Nadja Tiller dans ces pages.

Elle est à mes yeux une des plus belles femmes qui hantèrent jamais les écrans et peut-être bien le monde.

Et ce qui n’enlève rien à cette qualité première est un talent sans cesse en évolution qui fit d’une starlette un peu replète malgré sont titre de miss un actrice époustouflante au fil des ans.

Il suffit pour s’en convaincre de revoir les deux films qu’elle tourna avec Jean Gabin.

Dans le premier, « Le Désordre et la Nuit » tourné en 1958, elle ne se tire que très difficilement du rôle assez tordu il est vrai d’une riche héritière toxicomane et probablement lesbienne que l’on prend pour une prostituée et qui rêve d’être une très improbable chanteuse noire et accessoirement amoureuse d’un policier sur le retour.

tiller nadja

Lorsqu’elle retrouve Gabin dans un film assez médiocre lui aussi, « Du Rififi à Paname », nous sommes en 1966. Il n’y a que huit ans qui ont passé, mais pour Nadja Tiller ils ont tout changé. Plus belle encore qu’en 1958 elle a acquis à la fois une beauté plus racée mais une grâce, une élégance et une distinction proprement sidérantes.

Son rôle n’est que très secondaire mais elle fait de chaque réplique un éblouissement. C’est ce que l’on appelle chez les acteurs « une autorité ».

nadja tiller

Nadja Tiller naît à Vienne le 16 Mars 1929 sous le patronyme complet de Maria Nadja Tiller.

Mais malheureusement pour nous cinéphiles, et pour moi en particulier, Nadja Tiller sera toujours d’une discrétion de bon aloi sur sa vie privée. On la retrouve donc à 20 ans, sans autres informations sur son enfance et son adolescence, couronnée miss Autriche en 1949.

Ce qui est plus paradoxal, c’est que l’on retrouve son nom également sous la couronne de miss Autriche 1951. Un mystère de plus à porter au crédit de la belle Nadja.

nadja tiller

Dès sa couronne de miss posée sur la jolie tête de Nadja, celle de 1949,  le cinéma autrichien fera appel à sa nouvelle reine de beauté! C’est alors la vogue incroyable des comédies musicales romanesques et froufroutantes dont le public teuton raffole comme d’un désinfectant parfumé au lilas pour effacer l’ignominie des années précédentes.

nadja_tiller

Les films tournés dans un technicolor de pâtisserie sont pleins de princes, de chansons, de violons et de crinolines. Nadja quant à elle débute dans une fanfaronnade musicale qui s’est échappée du bal de Cendrillon pour s’encanailler du côté des mille et une nuits dans « Märchen vom Glück » dont la vedette est Maria Holst.

Mais si Nadja est d’emblée très remarquée, elle n’en devient pas pour autant une « grande vedette » du jour au lendemain. Privilégiant le théâtre au cinéma, elle est également très prise par ses obligations de miss puisque, rappelons-le, elle est couronnée en 1949 et 1951.

nadja tiller

En 1953, sur le tournage de « Hit Parade » (Schlagerparade) dont la vedette est cette fois Germaine Damar , Nadja rencontre le beau Walter Giller, lequel tombe instantanément amoureux fou de sa belle partenaire et lui propose le mariage à la fin du tournage.

Bien que Nadja soit loin d’être restée insensible au jeune Apollon du cinéma allemand, elle renâcle et déclare même à sa mère: « Il me plaît beaucoup et je le trouve très intéressant mais tout d’abord je n’ai pas envie de me marier et je vois bien que si je dis oui, je n’arriverai plus jamais à me débarrasser de lui et me dépêtrer de ce mariage« .

Elle ne croyait pas si bien dire! Le « Oui » fatidique prononcé, ils allaient rester mariés 58 ans!

nadja tiller

Le couple aura deux enfants: Une fille Natasha et un fils Jan.

Le jeune couple s’installera en Suisse, à Lugano, ignorant encore qu’un film va venir bouleverser leur vie qu’ils s’apprêtaient à vivre de manière bien rangé. Ils s’imaginaient comme un couple de comédiens  suffisamment connu pour vivre confortablement sans être victimes de la gloire et choisir avec soin leurs rôles, toujours soudés, toujours unis dans une vie de famille réussie. Tels étaient à la fois leur rêve et leurs ambitions.

le couple Gillier en 1961

le couple Gillier en 1961

Mais le film qui change tout, c’est  » Rosemarie » ( Das Mädchen Rosemarie). Nadja, devenue blonde pour l’occasion, incarne une prostituée de haut vol, sorte de Mata Hari de Francfort ayant réellement existé et dont le meurtre en Octobre 1957 ne sera jamais élucidé.

Nadja Tiller en Rosemarie Nitribitt

Nadja Tiller en Rosemarie Nitribitt

A l’heure de la sortie du film, le scandale comme le mystère passionnent encore l’Allemagne entière. La vraie Rosemarie est morte depuis moins d’un an et l’Allemagne tente d’interdire le film qui risque de troubler les esprits dans une enquête encore en cours.

En vain. Le film sera follement acclamé à la Mostra de Venise avant d’être nommé aux Golden Globes. Et bien entendu, le monde entier se pâme sur cette nouvelle star allemande d’une beauté sidérale, d’une classe folle et d’un talent très affirmé. Forcément voilà près de dix ans qu’elle travaille sans relâche pour le théâtre et le cinéma.

nadja tiller

« L’affaire » Rosemarie est tellement d’actualité qu’un second film est mis en chantier sur le sujet dès l’année suivante avec cette fois Belinda Lee dans le rôle de Rosemarie. Une troisième version de l’affaire sera portée à l’écran en 2009. Il faut dire que ce fait divers avait tout pour plaire: Meurtre non élucidé, prostitutions, voitures de luxe et les frères Sachs von Opel étroitement mêlés à la sordide intrigue puisque leurs noms figuraient en bonne place dans l’agenda de la défunte.

Dans la foulée de ce succès planétaire, Gilles Grangier fait modifier le scénario de son prochain film « Le Désordre et la Nuit » pour pouvoir faire de la nouvelle diva du cinéma la partenaire de Jean Gabin et la faire devancer Danielle Darrieux à l’affiche.

Il ne sera dorénavant plus un seul grand couturier qui ne se trainer au pied de Nadja Tiller pour avoir l’insigne honneur de l’habiller à l’écran ou à la ville.

nadja tiller

Nadja va devenir une grande vedette des coproductions entre la France et l’Allemagne mais résistera aux appels pourtant pressants des sirènes hollywoodiennes.

C’est que voyez-vous, la gloire internationale n’est pas venue troubler les rêves de la nouvelle icône du cinéma. Pour elle le destin et la vraie carrière restent à Lugano avec son mari et leurs deux enfants. Le reste, aussi prestigieux soit-il, c’est malgré tout « le reste ». Elle cédera par contre aux sirènes italiennes vers le milieu des années 60, après tout, Cinecitta, c’est tout près de Lugano!

Comment j'ai appris à aimer les femmes 1966

Comment j’ai appris à aimer les femmes 1966

Elle va devenir au fil du temps, l’une des plus prestigieuses et des plus populaires vedettes d’Allemagne. tournant pour la télévision, restant fidèle à son cher théâtre, quitte à remplacer du jour au lendemain Anouk Aimée soudain défaillante sur le tournage de » Das Große Liebesspiel ». Version allemande 1963 de « La Ronde » où elle partage l’affiche avec Hildegarde Kneff, Daliah Lavi, Alexandra Stewart et Lilli Palmer!

Après avoir été une vedette allemande durant toutes les années 50, elle sera une vedette européenne durant toutes les années 60. Puis, durant toutes les années 70 elle se consacre de plus en plus à la télévision et peu à peu se réserve des seconds rôles de choix au cinéma. Après avoir tourné pour René Clément en 1975 dans « La Baby Sitter » elle refusera les propositions étrangères, sans doute pour rester plus proche des siens et il faut le dire, plus proche d’un public qui l’a littéralement déifiée.

Car les Allemands adorent Nadja Tiller et ils adorent le couple solide qu’elle forme avec son bel acteur de mari. Un reportage où ils invitent les caméras dans leur intimité de Lugano pulvérise l’audimat national quant à leurs disques ils atteignent eux aussi des des records.

Car Nadja est appréciée également comme chanteuse et il arrive que la télévision mette les petits plats en or dans les grands en platine pour des « shows » de variétés dont elle est la vedette.

Le temps va faire d’elle une fierté nationale et elle est une des rares actrices à pouvoir tout se permettre, même d’incarner une Joan Crawford vieillissante pour la télévision dans « Une Nuit avec Joan »

Nadja Tiller en Joan Crawford

Elle a vu ses enfants grandir et partir. Son fils s’installer en Angleterre et sa fille en Grèce. Le temps a fait d’elle la grand’mère de quatre filles.

Et puis, peu à peu, le temps, toujours lui, va gagner quelques manches sans gagner la partie. le couple vieillissant choisit de quitter sa chère demeure de tous les bonheurs à Lugano pour s’installer dans une maison de retraite à Hambourg. Ce qui n’empêche pas Nadja de rester l’élégante actrice de toujours et de tourner jusqu’en 2008 pour la télévision et même pour le cinéma avec lequel elle renouera de temps en temps. D’ailleurs, maison de retraite ou pas, la star a toujours un agent et étudie soigneusement toutes les propositions qu’on lui fait! En 2008 ,n’avait-elle pas que 79 ans? presque une gamine encore!

Malheureusement, le 15 Décembre 2011, Walter Giller s’éteint à 84 ans, laissant Nadja seule après 58 ans de mariage.

L’homme qui aimait tant les bateaux avait choisi la maison de retraite de Hambourg parce que les fenêtres de leur appartement donneraient sur l’Elbe et qu’il les verrait passer. Il avait demandé en guise de dernière volonté que chaque année ses petites filles se réunissent et emmènent leur star de grand mère pour une croisière sur les mers.

Ainsi est fait.

Celine Colassin

nadja tiller

QUE VOIR?

1949: Märchen vom Glück: Avec Maria Holst et O.W. Fischer.

1953: Ein Tolles Früchtchen: Avec Lotte Lang et Billy Buhlan

1953: Schlagerparade: Avec Germaine Damar et Walter Giller

1955: Wie Werde ich Filmstar?: Avec Mona Baptiste et Billy Buhlan

1957: Banktresor 713: Avec Hardy Krüger

1958: Das Mädchen Rosemarie: Avec Peter Van Eyck et Gert Fröbe

1958: Le Désordre et la Nuit: Avec Jean Gabin

1958: La Tour, Prends Garde! Avec Eleonora Rossi Drago et Jean Marais

1959: Du Rififi chez les Femmes: Avec Robert Hossein, Silvia Monfort et Roger Hanin

1959: Buddenbrook : Avec Liselotte Pulver et Lil Dagover

1959: Labyrinth: Avec Peter van Eyck.

1962: Lulu: Avec O.E. Hasse et Hildegarde Kneff

1963: Das Große Liebesspiel: Avec Lilli Palmer, Hildegarde Kneff et Daliah Lavi

1964:Tonio Kröger: Avec Jean-Claude Brialy et Walter Giller

1965: Pleins Feux sur Stanislas: Avec Jean Maris et André Luguet

1965:Das Liebeskarussell: Avec Curd Jürgens et Ivan Desny

1966: Du Rififi à Paname: Avec Jean Gabin et Gert Fröbes

1966: Poppies Are Also Flowers: Avec Senta Berger, Omar Sharif et Yul Brynner

1966: Tendre Voyou: Avec Jean-Paul Belmondo et Jean-Pierre Marielle

1966: Come Imparai ad Amare le Donne: Avec Michèle Mercier, Elsa Martinelli et Anita Ekberg

1968: L’Estate: Avec Enrico Maria Salerno

1968: Le Calde Notti di Lady Hamilton: Avec Michèle Mercier et Richard Johnson

1969:Blonde Köder für den Mörder: Avec Fabio Testi

1970: Ohrfeigen: Avec Alexandra Stewart et Curd Jürgens

1970: O Happy Day: Avec Anne-Marie Kuster

1970: Engel, die ihre Flügel Verbrennen: Avec Susanne Uhlen et Jan Koester

1970: Die Feuerzangenbowle: Avec Walter Giller et Uschi Glas

1972: Le Moine: Avec Nathalie Delon et Franco Nero

1974: Il Baco da Seta: Avec George Hilton et Vivi Gioi

1975: La Baby Sitter: Avec Sydne Rome et Maria Schneider

1986: Der Sommer des Samurai: Avec Cornelia Froboess

2005: Barfuss: Avec Hans Peter Habst

2009: Dinosaurier: Avec Eva-Maria Hagen

 

 

 

 

 

 

 

 

1 réponse
  1. Jean-Marie Roux
    31 octobre, 2016 | 1 h 39 min | #1

    Bravo et merci pour cet article. Je viens de revoir Le désordre et la nuit. C’est vraiment une grande actrice, et peut-être,pour moi aussi, la plus belle de tous les temps, avec peut-être Gene Tierney.

    Répondre

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream