joanna shimkus

Dans les années 60, soudain, le monde ou plus exactement la planète people s’enticha d’un nouveau type féminin.

Un type survenu d’outre manche, le type de jeune filles jeunes aux jupes courtes aux cheveux longs et raides.

Des jeunes filles aux jambes longues et aux poitrines menues, des jeunes filles qui s’appelaient Julie Christie, Charlotte Rampling, Jane Birkin! Tel était le nec soudain de la séduction. Si soudain qu’il reléguait avec les vestiges de l’ère glaciaire les artifices vampesques d’une Marilyn Monroe ou d’une Gina Lollobrigida!

A mort Jayne Mansfield ou Diana Dors et même Gina Lollobrigida! Vive Françoise Hardy!

Et vive la très éphémère Joanna Shimkus dont le passage tout éphémère qu’il soit n’en fut pas moins spectaculaire.

shimkus joanna

La nouvelle beauté anglaise n’avait encore jamais mis les pieds sur l’île de sa gracieuse majesté lorsqu’elle devint follement célèbre!

Joanna Shimkus est née au Canada, à Halifax. le 30 Octobre 1943.

Et si elle devient célèbre à peine sortie de l’adolescence, ce n’est pas à Londres mais à Paris que cela se passe.

la jeune Joanna est une de ces jeunes filles dont la mode soudain s’entiche et en quelques mois, de mannequin anonyme elle devient une égérie du prestigieux magazine VOGUE!

joanna-shimkus

Son visage s’affiche partout, son visage en couverture du magazine fait monter les ventes, qu’elle porte les créations d’un couturier et  ca se ressent jusque dans la rue car toutes les femmes, toutes les jeunes filles s’en inspirent!

Diana Vreeland, rédactrice en chef du VOGUE USA écrit « Faire une rubrique beauté aujourd’hui est devenu très simple! Il n’y a qu’une seule véritable beauté au monde, c’est Joanna Shimkus, le reste inutile d’en parler!« 

Joanna Shimkus dans VOGUE

Joanna Shimkus dans VOGUE

Comment le cinéma ne se serait-il pas lui aussi entiché de la belle Joanna? Surtout si Jean Aurel, ce grand amateur de beautés à filmer s’apprête à réaliser « De l’Amour » avec Anna Karina et Elsa Martinelli?

Mais Joanna est d’abord et avant tout une créature de papier glacé, pas de pellicule. En 1966, dans « Qui Etes-vous Polly Maggo », elle joue son propre rôle, celui d’un mannequin.

shimkus

Il faudra toute la patience de Robert Enrico qui s’ne entiche complètement pour qu’enfin, Joanna Shimkus actrice voie le jour. Il fera d’elle son actrice trois fois, lui donnant les plus prestigieux noms du cinéma comme partenaires dont Alain Delon, Jean-Paul Belmondo et Lino Ventura.

Bientôt elle connaît ses propres succès personnels à l’écran avec « Tante Zita » et « Ho! ».

mais elle reste une créature discrète, ne s’exprimant que peu en dehors de ses films, sauf peut-être pour monter en chaire contre le réalisateur Christopher Miles qui la dirige dans « La Vierge et le Gitan » avec Franco Nero.

« J’avais une doublure pour les scènes de nu mais Christopher Miles m’a expliqué par A+B que si je ne tournais pas au moins une partie de la scène seins nus et face caméra on ne comprendrait pas grand chose. je l’ai cru et je l’ai fait dans l’intérêt du film. Maintenant que j’ai vu le film je comprends qu’il s’est moqué de moi et j’exige que ces images soient supprimées » Ce qui sera fait.

joanna shimkus

Joanna est donc devenue une star en quelques films et une star authentique à la Greta Garbo d’autrefois. Elle choisit ses rares films avec patience et discernement. Elle ne se montre guère en dehors de ses tournages, reste avare de confidences et ne se montre jamais à la télévision.

Hollywood bien entendu s’intéresse de fort près à cette créature divine et lorsqu’elle quitte Paris pour Los Angeles tout le monde est absolument persuadé qu’il s’agit d’un nouvel échelon vers les sommets de la gloire, là où est sa vraie place. ne s’envole-elle pas pour aller y donner la réplique au couple Burton-Taylor?

Qui pouvait imaginer un seul instant qu’elle tomberait follement amoureuse de l’acteur noir Sidney Poitier et qu’elle arrêterait tout net sa carrière pour devenir son épouse le 23 janvier 1976 et la mère de leurs deux filles Anika et Sydney?

Sidney Poitier est l’aîné de Joanna de 16 ans mais cela n’empêche pas ce mariage de durer toujours depuis bientôt 40 ans!

Celine Colassin

Joanna-Shimkus-Sidney-Poitier

QUE VOIR?

1964: De l’Amour: Avec Anna Karina, Michel Piccoli et Elsa Martinelli

1965: Paris vu par… Avec Serge Darvi

1966: Qui Etes-Vous Polly Maggo: Avec Dorothy MacGowan

1967: Les Aventuriers: Avec Alain Delon et Lino Ventura

1967: A Time for Loving: Avec Britt Ekland et Susan Hampshire

1968: Ho! Avec Jean-Paul Belmondo

1968: Tante Zita: Avec Bernard Fresson et Katina Paxinou

1968: Boom: Avec Elizabeth Taylor et Richard Burton

1969: L’Invitée: Avec Michel Piccoli et Paul Barge

1970: The Virgin and the Gipsy: Avec Franco Nero

1971: The Marriage of a Young Stockbroker: Avec Richard Benjamin

1972: A Time for Living: Avec Mel Ferrer et Britt Ekland

2012: Yard Sale (court métrage) avec Resmine Atis et Sidney Tamila Poitier

4 réponses
  1. gilles sniatecki
    14 mars, 2014 | 10 h 17 min | #1

    Epoustouflante exploration de la galaxie des stars éphémères !

    Bravo pour la qualité de votre site, l’érudition, la rigueur et l’esprit de vos biographies et commentaires.

    J’ai, comme vous, une grande tendresse pour ces actrices dont les carrières plus ou moins réussies nourrissent notre amour du cinéma.

    Peu de chefs-d’oeuvre à leur actif, mais un talent parfois injustement méconnus et une beauté qui hante la mémoire des cinéphiles.

    Encore une fois bravo !

    Répondre

  2. CINCINNATUS-2017
    19 novembre, 2017 | 7 h 10 min | #3

    Excellent article, il reflète magnifiquement et avec précision l’air du temps des années 1960 / début 1970.
    Ces créatures fabuleuses avec pour ma part un parti pris pour Joanna Shimkus, Françoise Hardy. J’ajouterais Anita von Pallenberg et Catherine Spaak.
    Un siècle plus tard ( presque) le relève est là. Dans un autre style mais toutes aussi « émouvantes » je citerai ma préférée Billie Piper. En France , un peu méconnue nous avons Sophie Quiton , éblouissante !

    Répondre

  3. CINCINNATUS-2017
    19 novembre, 2017 | 7 h 12 min | #4

    Sophie Quinton bien sûr. Damned tabulator !

    Répondre

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream