camillpa Sparv

S’il est une chose qui restera à jamais incontestable dans l’histoire du cinéma c’est bien la beauté de Camilla Sparv! La presse l’avait surnommée « The Super beauty » et pour une fois ils ne parlaient pas à tort et à travers.

Qui sait d’ailleurs si cette sublime suédoise ne serait pas devenue une super star en plus d’être une « super beauty » si une suissesse du nom d’Ursula Andress ne venait pas de surgir en bikini blanc de la mer des Caraïbes alors qu’elle débutait au cinéma sous la sage cornette de sœur Constance dans « Le Dortoir des Anges ».

Camilla Sparv aurait donc affaire à rude concurrence: la plus fracassante des James Bond Girls qui occupe déjà la place qui aurait pu être la sienne à Hollywood.

camilla sparv

Camilla naît le 3 Juin 1943 à Stockholm, capitale de sa Suède natale où virent également le jour les illustres Greta Garbo et Ingrid Bergman. Stockholm n’étant pas, telle Rome, connue pour se folles nuits de dolce Vita, Camilla aura la rigueur et la discrétion propres à la plupart de ses concitoyens.

Et si à Hollywood, Garbo la divine s’était conduite comme une véritable autiste, Camilla n’aura rien à lui envier!

Surgie sur les petits écrans américains avant de surgir sur les grands en 1965, elle fut aussitôt considérée comme la seule capable de succéder à Marilyn Monroe et la rivale de Sharon Tate et Ann Margret réunies.

sprav camilla

Camilla ne fit strictement aucun commentaire! Elle tourna son film avec Rosalind Russell et épousa le producteur Robert Evans sur le plateau! Robert Evans est son aîné de 13 ans et est en 1965 à l’aube d’une impressionnante carrière de producteur puisqu’on le devra « Rosemary’s Baby », « Love Story » et la glorieuse saga des « Parrains ».

Camilla-Sparv

Mais à l’heure de son mariage avec la divine Camilla, Robert Evans n’est pour Hollywood qu’un acteur un peu bellâtre de seconde zone que la star Norma Shearer a déniché par hasard à la piscine du Beverly Hills hôtel! On est bien loin alors d’imaginer  que ce jeune marié de 35 ans a sous le bras le scénario  du « Détective » et l’accord de Frank Sinatra et sa jeune épouse Mia Farrow. Mia s désistera au profit de « Rosemary’s Baby » et Robert Evans deviendra un des hommes les plus puissants d’Hollywood!

Etrangement, Camilla ne fera partie d’aucune de ses ambitieuses productions à succès, continuant son petit bonhomme de chemin d’actrice, plus sollicitée par la télévision que par le cinéma.

Evidemment la presse se passionne pour la belle Camilla mais en reste pour ses frais. En 1968, le cinéma américain prenant de plus en plus de libertés avec la nudité, essentiellement celle des actrices, il ne se passe pas un jour sans que l’on ne sollicite l’avis des plus belles à propos de la nudité à l’écran.

camilla-sparv

« Accepteriez-vous de tourner entièrement nue? Accepteriez-vous de mimer l’amour physique à l’écran?

C’est le lot quotidien de Sharon Tate, Claudia Cardinale, Jane Fonda, Raquel Welch, Nathalie Wood ou Faye Dunaway.  Un outrecuident gratte-papier s’étant aventuré à poser la question à Camilla, elle haussa un de ses divins sourcils et lui lança d’un ton de scalpel: « Cette question ne concerne pas les vraies actrices! » Et le pauvre de se gratter le cuir chevelu jusqu’à la nuit des temps en se demandant ce qu’elle avait bien voulu dire!

Que cela faisait partie du métier d’actrice?

Que cela heurtait la dignité de celles qui faisaient sérieusement ce métier dans les règles de l’art?

Le temps passant, il semble que ce soit la deuxième solution qui doive l’emporter!

camilla sprav

Camilla tournera en effet très peu pour le cinéma sexuellement libéré des années 65-75; préférant les programmes familiaux proposés par la télévision. Une attitude qui lui coûta probablement de nombreux rôles en ces temps de nudité incontournable.

Toujours aussi somptueusement discrète on apprit un jour presque par accident que non seulement elle était divorcée de Robert Evans mais qu’elle était remariée et maman de deux enfants! Le couple avait divorcé en 1967, Ali MacGraw était entrée dans la vie de Robert Evans et étrangement il n’aura rien de plus pressé que de faire d’elle une star.

Camilla ne fut jamais une « vedette d’Hollywood » dans l’acceptation exacte du terme. jamais surprise la petite culotte à la main ou ivre morte au volant de sa Lincoln continental rose guimauve! Finalement on la voit plus souvent dans les pages de VOGUE ou sur les pistes de ski que sur les plateaux de cinéma.

camilla sparv

Elle participera néanmoins à quelques films de prestiges, donnant la réplique à Anthony Quinn ou Robert Redford mais ne jouera décidément jamais la carte du tapage.

Elle offrira à l’admiration des foules un physique parfait doublé d’une classe folle jusqu’au début des années 90 puis prendra une tout aussi distinguée et secrète retraite. Elle s’était remariée pour la troisième fois en 1994 avec Fred Kolber et cette troisième union qui dure toujours a sonné le glas définitif d’une carrière parcimonieuse.

968full-camilla-sparv

QUE VOIR?

1965: The Trouble with Angels: Avec Rosalind Russell et Hayley Mills.

1978: The Greek Tycoon: Avec Jacqueline Bisset et Anthony Quinn

1979: Winter Kills: Avec Dorothy Malone, John Huston, Jeff Bridges et Anthony Hopkins

1992: The Naked Truth: Avec Courtney Gibbs et Robert Caso

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream