barbara hershey

Se peut-il que dans une carrière, hollywoodienne de surcroît, les médias et l’image qu’ils donnent d’une comédienne finissent par fausser la réalité et se substituer à celle-ci? Faire d’une comédienne au talent unanimement reconnu par ses pairs, qui peut en effet se vanter d’avoir été couronnée au festival de Cannes deux années de suite, une parfaite demeurée aux yeux du public?

Tel semble pourtant être le cas de Barbara Hershey!

Barbara Lynn Herzstein naît à Hollywood le 5 Février 1948 et restera la cadette d’une fratrie de trois enfants. Comme toutes les petites filles qui naissent et grandissent à Hollywood, Barbara veut faire du cinéma. Une vocation qui semble quand même un peu étrange à ses parents car elle est si sage et si discrète que leurs voisins ont longtemps cru qu’elle était sourde et muette! Pourtant Barbara sait ce qu’elle veut et va profiter d’un véritable coup de chance. Un de ses professeurs au lycée est très ami avec un agent de comédiens alors synonymes de sésame tout puissant pour ouvrir les portes d’une carrière! Et ca tombe bien! Non seulement la jeune Barbara, 15 ans à peine est jolie comme un cœur et semble avoir de la volonté à revendre mais ce brave monsieur travaille sur le casting d’une série Tv dont Sally Field est la vedette. Barbara devient Barbara Hershey, actrice de télévision, elle a 16 ans.

barbara hershey

Lorsqu’elle débutera au cinéma en 1968, dans un film de Doris Day s’il vous plaît, elle aura déjà une bonne dizaine de programmes tv à son actif. Qu’il s’agisse de séries à succès ou de show comme celui de Bob Hope! Barbara Hershey est donc de ces jeunes filles prodiges qui font régulièrement le régal du box office américain. Mais dès l’année suivante cette belle mécanique va se gripper et la voie qui semblait toute tracée va se montrer de plus en plus caillouteuse! Sur le tournage de son deuxième film, cette fois avec Glenn Ford, on voit que ça ne plaisante pas, la jeune Barbara va tomber follement amoureuse d’un autre de ses partenaires; David Carradine!

Et cette liaison va étrangement nuire à l’image de la jeune comédienne qui jusque là faisait pourtant l’unanimité. Carradine tout d’abord qui ne ménage pas sa compagne. Lorsqu’elle déclare qu’elle est diplômée, il rectifie l’information en disant que c’est faux puisqu’elle a quitté l’école dès qu’elle a mis les pieds dans un studio de télévision c’est à dire à 16 ans.  Lorsque leur fils vient au monde, le couple le baptise Free ce qui en anglais veut dire libre mais veut aussi dire gratuit. Free pourra légalement changer de prénom à l’âge de 9 ans!

Et puis il y eut l’affaire de la mouette, autre histoire de patronyme!

Barbara au cours d’un tournage doit lancer une mouette par une fenêtre pour qu’elle prenne son envol. La scène doit être recommencé encore et encore jusqu’à ce que Barbara annonce que l’oiseau est à bout de forces. Peu importe elle doit le lancer encore. L’oiseau épuisé tombe et se brise le cou. Barbara en est mortifiée mais déclare à la presse « Lorsque l’oiseau est mort j’ai senti son esprit entrer en moi. Alors dorénavant je m’appellerai Barbara Mouette en son honneur, c’est à dire Barbara Seagul puisque la demoiselle est anglophone. L’hommage probablement sincère mais maladroit à la gent ailée fit se tordre de rire le tout Hollywood mais Barbara ne changea pas d’avis. Du moins jusqu’à ce qu’un producteur lui annonce qu’il paierait Barbara Seagul moitié moins cher que Barbara Hershey puisque miss Seagul était à la fois moins célèbre et…ridicule.

barbara hershey

Avant l’affaire de la mouette, il y eut l’affaire Sharon Tate qui bouleversa irréversiblement le Way of life américain. La beauté blonde de Cielo Drive avait été littéralement massacrée par une horde mixte de hippies sanguinaires. Si l’Amérique avait jusque là observé cette jeunesse contestataire à la guitare fleurie d’un œil amusé, le meurtre de Sharon et de ses amis changea instantanément la donne et condamnera le mouvement Flower power à brève échéance. On ne voyait que débraillé exotique, chansons bruyantes, filles dénudées et paradis artificiels. On voyait maintenant un danger social, une meute dépravée victime de ses abus en tout genre.

Barbara qui affichait jusque là un look joliment hippie fit les frais de ce volte face social, elle n’était pourtant pas la seule, Ali MacGraw pour ne citer qu’elle était une fière représentante du style. On parla d’elle comme d’une droguée ingérable, une sorte de folle sous psychotropes qu’il était difficile de faire travailler sérieusement!

En 1970, la MGM avec une perte de 35 millions de dollars doit se résoudre à la vente de son patrimoine. On sollicite de jeunes acteurs de la « nouvelle génération » celle qui fait perdre de l’argent, pour une ultime séance de photos dans les décors mythiques prêts à être démantelés. Barbara en hippie pose avachie sur le canapé en Aubusson de Marie-Antoinette-Norma Shearer, les pieds sur son guéridon de bois doré. Le message est simple: Hollywood est mort, les jeunes qui l’ont tué posent dans ses précieux souvenirs avant que les huissiers ne les emportent! Triste époque! Le glamour est mort et le glamour c’était le sang d’Hollywood.  Très éloignée de ces considérations, Barbara posa nue pour playboy avec comme accessoire son cher David Carradine aussi nu qu’elle ce qui avait le mérite de la nouveauté mais ne remplaçait pas le box office de Norma Shearer ou Greta Garbo!

Sa longue liaison avec David Carradine terminée, Barbara Hershey va connaître à la fois une carrière absolument éblouissante et une réputation rarement flatteuse. Cette remarque faite à son propos par un de ses réalisateurs en témoigne: « Barbara Hershey jure que vieillir ne lui fait pas peur et qu’elle n’aura jamais recours à aucune intervention d’aucune sorte! Des clous, elle est arrivée sur le plateau les lèvres tellement gonflées que j’ai cru qu’elle avait profité d’être à la station service pour faire regonfler les pneus de sa voiture pour s’occuper de ses lèvres! »

Barbara Hershey si souvent moquée n’est jamais citée lorsque l’on parle des grandes vétéranes d’Hollywood devenues mythiques avec le temps! Candice Bergen, Vanessa Redgrave, Judi Dench, Maggie Smith et quelques autres ont cet honneur! Pourtant Barbara Hershey est une des égéries de Woody Allen après l’avoir été pour Martin Scorsese ce qui devrait suffire à sa réputation. Elle a raflé consécutivement comme je l’ai dit, deux prix d’interprétation à Cannes, du jamais vu!

En 1977 elle l’emporte pour  She People. En 1978 elle remet le couvert et l’emporte pour « A World Apart ».

Egalement nantie d’un golden globe et d’un Emmy Award, elle est nommée aux Oscars en 1997 pour « Portrait of a Lady » de Jane Campion où elle avait soufflé la vedette à la star du film, miss Nicole Kidman en personne! Barbara sera évincée par Juliette Binoche pour « Le Patient Anglais ».

Est-ce là le palmarès d’une actrice sous influence et fondamentalement idiote? je ne le crois pas.

Clamant toujours haut et fort son mépris souverain pour la chirurgie esthétique ses interventions ne font aucun doute. A plus de 70 ans elle a l’ovale du visage parfait, les yeux aussi étirés vers les tempes que ceux de Kate Jackson et les lèvres plus pulpeuses qu’à vingt ans. « Parce que je vis sainement proclame-elle aux sceptiques »!

Elle a quitté Hollywood pour son appartement de Manhattan, sa maison dans le Connecticut ou selon l’humeur sa résidence d’Hawaï. « Hollywood est un désert pour les femmes de mon âge » soupire-elle pour argumenter son exil loin de sa Californie natale. Personne ne songe à vous, on ne vous propose rien jamais!

Elle était pourtant la mère de Natalie Portman dans « Black Swan »!

Décidément il sera dit que Barbara Hershey a au moins autant de facettes qu’une boule disco!

Celine Colassin

barbara hershey

 

QUE VOIR?

1968: With Six You Get Eggroll: Avec Doris Day et Brian Keith

1969: Heaven with a Gun: Avec Carolyn Jones, Glenn Ford et David Carradine

1969: Last Summer: Avec Richard Thomas

1972: Boxcar Bertha: Avec David Carradine

1974: The Crazy World of Julius Vrooder: Avec Timothy Bottoms

1975: You and Me: Avec David Carradine

1980: The Stunt Man: Avec Peter O’Toole

1982: The Entity: Avec Ron Silver

1986: Hannah and Her Sisters: Avec Mia Farrow et Michael Caine

1987: She People: Avec Jill Clayburgh

1988: A World Apart: Avec David Suchet

1988: The Last Temptation of Christ: Avec William Dafoe

1988: Beaches: Avec Bette Midler

1990: Tune in Tomorrow: Avec Keanu Reeves et Peter Falk

1991: Defenseless: Avec Sam Shepard

1992: The public eye: Avec Joe Pesci

1993: Falling Down: Avec Michael Douglas

1996: The Pallbearer: Avec Gwyneth Paltrow et Toni Collette

1996: The Portrait oh a Lady: Avec Nicole Kidman

1998: Frogs for Snakes: Avec Nicole Arlyn

1998: A Soldier’s Daughter Never Cries: Avec Kris Kristofferson et Leelee Sobieski

2003: 11:14 Avec Hilary Swank

2010: Black Swan: Avec Natalie Portman

2010: Insidious: Avec Rose Byrne

2013: Insidious 2: Avec Rose Byrne

2014: Sister: Avec Serinda Swan

2016: The 9th Life of Louis Drax: Avec Sarah Gadon

2018: Insidious: The Last Key: Avec Lin Shaye

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream