christine boisson

Christine Boisson vient au monde à Salon de Provence dans les Bouches du Rhône le 8 Avril 1956. Passionnée de cinéma dès sa plus tendre enfance, dévorant le moindre article de presse sur le sujet.  Christine devenue une très jolie et très « piquante » jeune fille viendra à Paris tenter sa chance. Non sans suivre une très sérieuse formation au conservatoire dont elle sortira diplômée en 1977. Christine a 21 ans et tout l’avenir devant elle.  A ceci près que pour elle, la grande aventure sur les chemins de la gloire a déjà commencé avant l’obtention de ce fameux diplôme.

Lorsque la jolie demoiselle débarqua dans la capitale de tous les espoirs, elle chercha comme toutes les apprenties comédiennes des petits boulots lui permettant de joindre les deux bouts. C’est ainsi qu’elle proposa ses photos aux agences de mannequins et que par le plus grand des hasards, ses clichés tombèrent sous les yeux avisés du photographe Just Jaekins.

Or il se trouve que Jaekins est en passe de réaliser son premier film, un film qui sera très vite un phénomène de société: « Emmanuelle ». Le rôle principal est déjà distribué à un autre mannequin de l’agence, la Hollandaise Sylvia Kristel. Alain Cuny et Marika Green sont déjà engagés mais il reste le rôle de Marie-Ange qui est dévolu à Christine, une Christine qui fêtera ses 17 ans sur le plateau.

sylvia kristel Chritine boisson

Evidement, même sans être le personnage clé de « l’intrigue », être à 17 ans à peine à l’affiche d’un succès colossal qui à titre d’exemple battit lors de sa sortie parisienne les chiffres de « L’Arnaque » qui réunissait pourtant Robert Redford et Paul Newman, cela vous positionne dans le métier! Lorsque Christine sortira du conservatoire, encore toute étonnée d’avoir eu le temps d’y suivre les cours, elle aura déjà aligné près de dix films et tourné pour des réalisateurs de la trempe de Jacques Deray, Michel Deville ou Alain Robe Grillet!

La jeune « découverte » va alors prendre une très étrange décision: rejetant toutes les offres pourtant prestigieuses qui affluent, elle décide de se consacrer uniquement au théâtre et à la perfection de sa formation. Il est évident qu’elle ne souhaite pas se « revendiquer » comme une actrice de cinéma érotique et durant longtemps, elle fera enlever ce premier titre de gloire de ses filmographies officielles.

Elle disparaît complètement du paysage cinématographique durant cinq ans, et cinq ans c’est long. Les réalisateurs qui font appel à elle lors de son retour aux écrans n’ont plus le prestige des précédents. Christine Boisson s’enlise dans un cinéma peu conventionnel et tournera durant plus de dix ans des films d’auteurs qui ne trouveront que rarement un public, parfois même, ils ne trouveront pas de distributeurs et resteront inédits.

christine-boisson

Il faudra donc à la comédienne maintenant très aguerrie attendre les années 90 pour être parfois sollicitée pour tenir un second rôle dans un film de Claude Lelouch, Elie Chouraki ou Tonie Marshall.

Curieusement, les hauts faits de cette période la surprendront toujours avec le même partenaire, à savoir Gérard Lanvin. En 1979 c’était le magnifique « Extérieur nuit » de Jacques Brial. Dix ans plus tard c’est Lelouch qui reformait leur couple pour « Il y a des jours et des lunes » et en 1993 c’est Elie Chouraki qui les désunit dans « Les Marmottes »

En 2009, on la retrouvait en grande forme et en excellente compagnie dans « Le Bal des Actrices » après une nouvelle éclipse de plusieurs années, mais le temps de se dire « Tiens, mais c’est vrai…Pourquoi ne voit-on plus Christine Boisson? », on apprenait qu’en Octobre 2010, Christine Boisson avait tenté de se défenestrer depuis le cinquième étage de son appartement parisien, sauvée in extremis par ses proches d’une mort affreuse.

Hospitalisée pour dépression nerveuse, on attendit des nouvelles de cette excellente actrice à qui le cinéma français ne rend jamais justice. On la revit enfin à la télévision et dans quelques courts métrages…En attendant le retour au grand écran.

Celine Colassin.

christine boisson

QUE VOIR?

1974: Emmanuelle: Avec Sylvia Kristel et Alain Cuny

1974: Le Mouton Enragé: Avec Jean-Louis Trintignant et Romy Schneider.

1975: Le Jeu avec le Feu: Avec Anicée Alvina, Sylvia Kristel et Jean Louis Trintignant

1976: Die Hinrichtung: Avec Mathieu Carrière, Debra Berger, Myriam Boyer et Carole Laure

1977: Adom ou le Sang d’Abel: Avec Jean-Claude Drouot

1979: Extérieur nuit: Avec Gérard Lanvin

1981: Du Blues dans la Tête: Avec Niels Arestrup et Xavier Saint Macary

1982: Die Flügel der Nacht: Avec Michael Köning

1985: L’Aube: Avec Michael York et Philippe Léotard.

1986: Rue du Départ: Avec François Cluzet, Gérard Depardieu , Roger Coggio et Gérard Darmon

1986: Le Passage: Avec Alain Delon

1987: Ha-Holmim: Avec Kelly McGillis et John Shea

1987: Jesnatsch: Avec Vittorio Mezzogiorno

1987: Le moine et la Sorcière: Avec Tcheky Karyo et Jean Carmet

1988: La maison de Jeanne: Avec Benoît Régent et Marie Trintignant

1989: Il y a des jours et des lunes: Avec Gerard Lanvin

1991: Caldo Soffocante: Avec Ennio Fantastichini et Jacques Sernas

1992: Les Amies de ma Femme: Avec Michel Lebb et Françoise Christophe

1993: Les marmottes: Avec Gerard Lanvin

1993: Une nouvelle vie: Avec Bernard Giraudeau

1994: Pas Très Catholique: Avec Anémone, Micheline Presle et Michel Roux

1997: L’Homme Idéal: Avec Pascal Légitimus, Christophe Malavoy et Mylène Demongeot

2000: Love Me: Avec Sandrine Kimberlain et Johnny Hallyday

2000: La Mécanique des Femmes: Avec Rémi Martin et Fabienne Babe.

2002:The Truth About Charlie: Avec Olga Sékulic et Stephen Dillane

2004: Sindromul Timisoara: Avec George Alexandru

2008: J’ai Rêvé sous l’eau: Avec Hubert Benhamine

2009: Le Bal des Actrices.

2012: Night Nurse Massacre: Avec Debra Winger

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream