constance smith

La Belle Constance Smith est une étoile filante pour amateurs de sensations fortes!

la belle naît à Limerik en Irlande le 22 Janvier 1928. On la perd ensuite de vue pour la retrouver en 1950 bataillant ferme avec la Fox qui refuse de la prendre sous contrat si elle s’obstine à s’appeler Smith, il y en a près de deux millions en Amérique. Réponse de la belle Irlandaise: Deux millions plus une: Moi!

Contre toute attente, la Fox capitula, la mode était aux actrices de tempérament, peut-être tenait-on là une nouvelle Susan Hayward?

L’année suivante, le public fait donc connaissance de la belle Constance Smith deux millionième et une du nom par le biais de ses photos de pin-up, son annonce à grand fracas dans le prochain film de Tyrone Power et accessoirement  de ses fiançailles avec le producteur anglais John Boulting. Une date pour le mariage est même annoncée. Date qui stupéfie toutes les relations du couple: Ce jour là Constance est supposée tourner avec Tyron et John sera à Londres!

C’est pourtant chose faite le 1 Février 1951: le mariage le plus rapide du siècle réglé au pas de course, la jeune fiancée étant arrivée le matin et la jeune mariée repartant dans l’après midi pour son tournage. Dans la précipitation des évènements, Constance se dépêchera de collisionner sa nouvelle voiture avec un arbre de Beverly Hills et devra se faire remplacer sur le film! La très collet monté Ann Blyth se croyant pourtant en vacances fut précipitée sur le plateau.

constance-smith-carl-sutton

Une autre version des faits existe à propos de ce tournage.  « The House in the Square », film commencé puis abandonné en 1945 avec Maureen O’hara et Gregory Peck est effectivement remis en chantier en 1951. Le rôle est dévolu à Micheline Presle qui tombe malade au début du tournage. la Fox approche alors Jean Simmons qui décline puis se retourne vers Constance. Mais Selznick ne la trouvant pas suffisamment expérimentée la rejette au profit d’Ann Blyth.

John rejoignit sa Constance à Hollywood où le couple loua la maison d’une autre rousse tempêtueuse pour abriter son bonheur et soigner ses ecchymoses: Rhonda Fleming.

la belle enfant se remit sur pieds, hanta le Hollywood by night en attendant que son studio lui trouve quelque chose à faire et se dépatouille avec toutes les fausses nouvelles se répandant à son sujet. Pas une semaine sans que l’on ne parla de divorce, de liaisons dans les colonnes les mieux informées. La belle haussait les épaules, retournait danser avec Scott Brady ou Rory Calhoun. Il s’agissait on l’aura compris des frasques d’autres Constance Smith et la Fox se mordit les doigts de n’avoir pas fait une Rita Marlowe de la leur!

En 1953 pourtant les choses vont changer du tout au tout pour l’actrice. Si elle tourne enfin pour la Fox, elle est cette fois la vraie Constance Smith qui demande le divorce à son producteur de mari qui…refuse de lui accorder! La saga du divorce durera deux an. Jusqu’à ce que le mari bafoué rencontre la belle Nanette Newman. Un clou chassant l’autre, il se débarrasse au plus vite de sa Constance pour épouser sa nouvelle dulcinée.

Les films où parut Constance Smith ne transcendèrent pas les foules, même si elle devançait Anne Bancroft au générique et le studio se débarrassa à son tour de son Irlandaise infernale. Après s’être félicitée aux journalistes de cette liberté enfin retrouvée, elle se plaignit chez les mêmes de ne plus trouver de contrat quelques mois plus tard.

Pour Constance Smith, les dés étaient jetés.  Sa carrière finissait aussi médiocrement qu’elle avait commencé. Si elle laisse une trace dans l’histoire hollywoodienne, c’est parce que l’académie des Oscars s’enticha curieusement d’elle et lui confia longtemps la présentation de la cérémonie autour de laquelle tourne le monde un soir par an.

La presse people aura la mémoire plus éveillée à son propos et on la retrouvera en 1961 à la une.

La belle Constance Smith est en prison pour avoir tenté de poignarder son compagnon! Le brave homme, peu rancunier retira sa plainte, dit que c’était peut-être de sa faute et promit d’épouser sa belle colérique dès qu’elle serait revenue du bon côté des barreaux. La belle n’y ayant pas été de main morte, elle écopera quand même de trois mois, histoire de la calmer un peu.

Elle retrouvera sa cellule en 1968 exactement pour les mêmes raisons et l’état lui offrira cette fois un séjour d’un an pour méditer sur le contrôle de ses pulsions criminelles.

En 2003 Constance Smith s’éteint paisiblement dans son sommeil ce qui surprit fort tous ceux qui la connaissaient.

Celine Colassin

smith constance

 

QUE VOIR?

1950: The Mudlark: Avec Irène Dunne et Alec Guinness.

1952: Le Trésor du Guatemala (The Treasure of the Golden Condor): Avec Rory Calhoum et Anne Bancroft.

1952: Prisonniers du Marais ( Fille Farouche) avec Jeffrey Hunter et Jean Peters.

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream