diane lane

Certes, Diane Lane n’est pas une comète oubliée de l’âge d’or hollywoodien, elle est bien trop jeune et trop célèbre pour cela. Même si son parcours personnel vaut bien, Ô combien, celui de quelques divas des temps héroïques. Mais toute célèbre qu’elle soit, elle n’en est pas moins une de ces actrices en qui Hollywood voulut voir sa rédemption et son retour à la fois aux bienheureuses heures des « sex symbol » et aux affolants succès du box office. Mais l’ère des Marilyn, des Ava, des Greta et des Rita était définitivement révolue.

Diane Lane vient au monde le 22 Janvier 1955 à New-York dans une famille pour le moins baroque. Son père, Burt Lane est chauffeur de taxi, sa grand’mère est pasteur et sa mère n’est autre que Colleen Farrington, chanteuse de night club mieux connue pour ses sensationnelles et très populaires apparitions dans « Playboy » que pour son « art ». Colleen est donc chanteuse et pin-up . Elle a aussi été un mannequin très apprécié notamment par Oleg Cassini dont elle fut une des égéries. Elle a 19 ans à la naissance de Diane et n’est mariée que depuis un an.

lane diane

Quand sa petite fille aura six ans, Colleen choisira de divorcer et rejoindre sa Géorgie natale, laissant sa petite fille aux bons soins de son père mais non sans lui avoir inoculé le virus du spectacle.

diane lane

A l’heure du divorce de ses parents et du départ de sa mère, Diane a six ans et…fait ses débuts en tenant des petits rôles dans un théâtre expérimental de Broadway. A 13 ans,  déjà très belle et professionnelle jusqu’au bout de ses très longs cheveux blonds. Elle a déjà un agent et décroche le premier rôle féminin dans « E=Mc2 Mon Amour » face à la légende vivante qu’est Laurence Olivier! Le succès du film lui vaudra la couverture du « Time Magazine », un honneur qui n’a été réservé qu’aux plus grandes. Sir Olivier quant à lui clame à qui veut l’entendre qu’Hollywood tient enfin sa nouvelle Grace Kelly.

Malheureusement, l’ère des grands studios est révolue et on ne prend plus « en mains » de très jeunes filles pour en faire des stars comme on l’a fait autrefois avec Elizabeth Taylor, Debbie Reynolds, Judy Garland, Jane Powell ou Natalie Wood. Le souvenir du film retombé, Diane se retrouve plongée dans la mêlée, dans la course au casting et à l’audition comme toutes les actrices de son époque.

diane lane

La jeune fille connaît alors une période pour le moins particulière. Elle a déjà connu le succès pourtant la vie avec son père n’est pas drôle tous les jours. Burt Lane n’est pas riche et quand il n’a personne à qui confier sa fille elle l’accompagne et passe la journée dans son taxi avec lui. Eprise d’indépendance et de liberté, la jeune Diane fait une fugue avec Christopher Atkins, le fantasme de toute une génération adolescente depuis la sortie du  »Lagon Bleu » alors à l’affiche. Une semaine plus tard, Diane fait amende honorable et rentre à New-York mais ne reprend pas la vie avec son père. Elle est autorisée à s’installer chez des amis à la condition qu’elle donne sa cote part pour le loyer et reprenne ses études. C’est à ce moment là que sa mère interviendra et exigera de l’avoir avec elle en Géorgie.

Pour Diane il n’en est pas question! Elle veut être une actrice. Ou plus exactement elle est une actrice et veut devenir une star! Comment imaginer vivre en Géorgie alors qu’à 12 ans elle jouait Tchekhov avec Meryl Streep?

diane lane

La soif de liberté des actrices de la génération précédente a coupé l’herbe sous le pied de la génération suivante. Cela vaut pour Diane comme pour les autres malgré son joli succès.

Pour une actrice adolescente, la difficulté est  d’autant plus grande que l’on aime à trouve de nouvelles venues lorsqu’un rôle de leur âge se présente. On verra ainsi passer Debra Berger, Tatum O’Neal, Brooke Shields et quelques autres qui, la première gloire passée, devront à la fois lutter et grandir. Diane , malgré une carrière somme toute bien remplie et de nombreuses apparitions télévisées n’aura guère de chance. Les films où elle apparaît ne sont que des films  mineurs et elle doit attendre 1983 soit quatre longues années pour revenir au devant de l’actualité avec « Outsiders » où elle donne la réplique aux trois super mâles du moment Matt Dillon, Patrick Swayze et Rob Lowe, un certain Tom Cruise se profilant dans leur ombre. Hélas et pour la seconde fois, malgré le prestige des films qui vont suivre, le succès ne sera pas à la hauteur des ambitions. Ni « Rumble Fish » avec Matt Dillon ni « Cotton Club’ avec Richard Gere ne seront des succès. Deux échecs pour Coppola et pour Diane.

diane lane

Et à Hollywood, l’échec se porte mal. D’autant que pour  » Streets of Fire » qui sera un échec critique et public elle refuse « Splash » et « Risky Business » qui exploseront au box office. Pourtant, Diane Lane est considérée par Hollywood comme une de ses stars. Et si elle ne tournera plus guère de films aussi prestigieux que ceux de Coppola, la liste de ses partenaires masculins suffit à elle seule à situer son prestige aux yeux des professionnels du cinéma.

Diane Lane donne la réplique à la totalité ou peut s’en faut des icônes mâles hollywoodiennes!

Sylvester Stallone, Mickey Rourke, Olivier Martinez, Tommy Lee Jones, Ben Affleck, Matt Dillon, Dennis Hopper, Rob Lowe, Nicolas Cage, Tom Cruise, Michael Paré, Alec Baldwin, Willem Defoe, Robin Williams, Bill Paxton, Keanu Reeves, Robert Downey Jr  et bien sûr Christophe Lambert dont elle devient l’épouse en 1988 et dont elle divorce en 1994. Le couple Lambert a une fille: Eléonore Jasmine.

Si on ajoute à cela qu’elle fut également la partenaire des vétérans qu’étaient déjà Laurence Olivier, Rod Steiger, Bruce Dern, Broderick Crawford et Burt Lancaster on sera bien forcé de reconnaître que le casting de ses partenaires a de quoi mettre des étoiles dans les yeux à n’importe quelle actrice.

diane lane

Malgré ses qualités indiscutables, sa beauté qui l’est tout autant et les films de prestige auxquels elle participe, Diane Lane ne trouve pas le rôle qui fait d’elle une star. Hollywood ne lui fera jamais assez confiance pour lui confier le rôle de Jean Seberg dont elle rêve. Elle sera en guise de consolation Paulette Goddard dans « Chaplin », un biopic assez catastrophique.

Elle atteint son heure de gloire en 2003 avec sa nomination aux Oscars pour « Unfaithful » mais elle sera évincée par Nicole Kidman.

En 2003, Diane Lane se fiance très officiellement avec l’acteur Josh Brolin, fils de l’acteur James Brolin ce qui fait de Barbra Streisand la belle-mère de Diane lorsque le couple se marie l’année suivante.

Les Brolin divorceront en 2013.

Il n’est pas gravé dans le marbre des destinées hollywoodiennes que Diane Lane ne sera jamais une authentique superstar. Mais s’il fallait imaginer une raison pour laquelle cet évènement n’a pas encore eu lieu je dirais que cet état de fait tient sans doute et paradoxalement au prestige de ses partenaires. Diane est arrivée au sommet des affiches en même temps qu’une nouvelle génération d’acteurs, le « nouveau rat pack » comme les avait désignés Andy Warhol. Elle s’est inscrite dans la mémoire du cinéma comme la fille de la bande et c’est presque normal de songer à elle quand on a besoin d’une actrice pour un film de Richard Gere ou Matt Dillon. Mais reconnaissons qu’ils tournent rarement des « films de femmes ». Des films où pour un fois la tendance pourrait s’inverser et où ils feraient briller la belle Diane.

Colleen Farrington la mère de Diane s’est éteinte en 2015 à l’âge de 79 ans

Celine Colassin

diane lane

QUE VOIR?

1979: A Little Romance: Avec Laurence Olivier, Sally Kellerman et Broderick Crawford

1980: Touched by Love: Avec Deborah Raffin

1981: Cattle Annie and Little Britches: Avec Burt Lancaster et Scott Glenn

1983: The Outsiders: Avec Matt Dillon et Rob Lowe

1983: Rumble Fish: Avec Matt Dillon

1984: Streets of Fire: Avec Michael Paré

1987: The Big Town: Avec Matt Dillon

1992: Knight Moves: Avec Christophe Lambert

1992: Chaplin: Avec Robert Downey Jr.

1993: Indian Summer: Avec Alan Arkin

1995: Judge Dredd: Avec Sylvester Stallone

1996:Jack: Avec Robin Williams et Jennifer Lopez

1997: The Only Thrill: Avec Diane Keaton et Sam Shepard

1999: A Walk on the Moon: Avec Viggo Mortensen

2001: Hard Ball: Avec Keanu Reeves

2002: Unfaithful: Avec Richard Gere

2003: Under the Tuscan Sun: Avec Raoul Bova

2006: Hollywoodland: Avec Ben Affleck

2008: Killshot: Avec Mickey Rourke

2008: Nights in Rodanthe: Avec Richard Gere

2015: Batman v Superman: Dawn of Justice: Avec Ben Affleck

2019: Serenity: Avec Anne Hathaway

 

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream