elisa cegani

Au chapitre des grandes divas du cinéma italien dont je n’ai hélas pas grand chose à dire mais dont ces pages ne sauraient souffrir l’absence, Elisa Cegani peut, elle aussi, arriver en bonne place! Et son cas est d’autant plus frustrant que contrairement à ces grandes dames qui s’adonnent corps et âme au théâtre et condescendent parfois au cinéma, Elisa mena une carrière internationale et très prolifique aux écrans plus d’un demi siècle durant!

D’ailleurs s’il ne fallait qu’un seul rôle pour la situer ce serait sans doute celui de la comtesse Muffat , épouse de Charles Boyer et rivale de Martine Carol dans le « Nana » de Christian Jacque.

Mais tant qu’à parler des grandes icônes françaises des années 50, rappelons aussi qu’Elisa fut deux fois la partenaire de Michèle Morgan, dans « Fabiola’ et dans « Le Château de Verre ».

Elisa Cegani naît à Turin le 11 juin 1911 sous le patronyme complet d’Elisa Maria Angela Cegani

Sa vie est aussi obscure qu’un secret de pharaon jusqu’à ce qu’elle débute à l’écran en 1936. Le cinéma italien vit alors son heure de gloire mussolinienne. Le duce a crée Cinecitta et des écoles de cinéma dont la réputation s’est étendue dans le monde entier. On tourne des films sans relâche destinés à faire courir les foules en masses dans les cinémas. Le travail des cinéastes de l’époque consiste essentiellement à copier ce qui se fait à Hollywood et faire admirer les stars nationales que sont Doris Duranti, Clara Calamai et bientôt les jeunes Rossano Brazzi et Alida Valli.

elisa cegani

Elisa qui a de plus hautes ambitions que de se couvrir de fourrures dans une comédie à téléphone blanc préfère nettement le théâtre mais se laissera fléchir par le réalisateur Alessandro Blasetti qui après avoir été son réalisateur deviendra son mentor et surtout son mari.

Blasetti a onze ans de plus que la belle Elisa. Issu d’une famille de musiciens il aura une éducation doublement stricte puisqu’il passera des institutions religieuses aux institutions militaires avant d’étudier le droit à l’université de Rome. Autant dire que le jeune Blasetti n’était pas un joyeux plaisantin! Sa rigueur et son exigence se ressentiront dans tous ces films et il reste à ce jour un des seuls cinéastes hautement respectés de l’époque mussolinienne qui regorgeait d’aimables faiseurs songeant surtout à plaire au parti avant de songer à faire de l’art!

Etrangement, Blasetti est un des cinéastes le plus en adéquation avec les préceptes du parti et est l’un des cinéastes préférés de Mussolini. Pourtant dès 1945, à peine inquiété il reprendra sa carrière, luttant avec acharnement contre l’intrusion du cinéma américain en Europe. Lui qui avait reçu la coupe Mussolinien 1941 pour « La Couronne de Fer » dont Elisa était la star, il recevra le Lion d’or à Venise en 1982 pour l’ensemble de sa carrière.

elisa cegani

Elisa qui sera la femme de sa vie sera toujours son épouse et son interprète même s’il l’incite à travailler avec d’autres metteurs en scène ce qui fera d’elle l’interprète de René Clément, Edward Dmytryk ou Christian Jacque. L’actrice était d’ailleurs déjà suffisamment célèbre au théâtre pour qu’elle puisse débuter à l’écran immédiatement dans un premier rôle! Etrangement cette grande diva très à cheval sur la qualité de ce qu’elle tourne se passionnera pour la télévision et tiendra des rôles récurrents dans de nombreuses séries télévisées italiennes!

Elisa Cegani s’éteignit à Rome dont elle avait été une des reines le 23 Février 1996 à 85 ans.

Elle avait pris sa retraite en 1982 après une longue carrière télévisée et un dernier baroud d’honneur au cinéma. Elle était la mère de Mariangela Melato et l’épouse de Paolo Stoppa dans « Domani si Balla »

Elisa s’était retirée des écrans pour rester auprès de son mari dont la santé déclinait

Alessandro Blasetti la laissa veuve le 1 Février 1987 et elle ne reprit pas les chemins des studios et des plateaux.

Celine Colassin

elisa-cegani

QUE VOIR?

1937: Ma non è una Cosa Seria: Avec Vittorio de Sica et Assia Norris

1941: La Corona di Ferro: Avec Gino Cervi et Massimo Girotti

1943: Gente dell’Aria: Avec Gino Cervi et Paolo Stoppa

1943: Harlem: Avec Luisa Ferida, Vivi Gioi, Massimo Girotti et Paolo Stoppa

1943: Ettore Fieramosca: Avec Gino Cervi et Clara Calamai

1945: I dieci comandamenti: Avec Claudio Gora

1946: La Fiammata:  Avec Eleonora Rossi Drago et Amedeo Nazzari

1946: Un giorno Nella Vita: Avec Massimo Girotti et Mariella Lotti

1947: Eleonora Duse: Avec Rossano Brazzi

1949: Fabiola: Avec Michèle Morgan, Henri Vidal et Michel Simon

1950: Le Château de Verre: Avec Michèle Morgan et Jean Servais

1952: La Nemica: Avec Frank Latimore et Cosetta Greco

1953: Fanciulle di Lusso: Avec Anna Maria Ferrero, Rossana Podesta, Marina Vlady et Jacques Sernas

1954: Nel Gorgo del Peccato: Avec Fausto Tozzi et Margot Hielscher

1954:Casa Ricordi: Avec Myriam Bru

1954: Tempi Nostri: Avec Vittorio de Sica

1955: Graziella: Avec Maria Fiore et Jean-Pierre Mocky

1955: Nana: Avec Martine Carol et Charles Boyer

1956: La fortuna di essere donna: Avec Sophia Loren, Charles Boyer et Marcello Mastroianni

1957: La Donna del Giorno: Avec Virna Lisi et Haya Harareet

1959: Ciao, Ciao, Bambina: Avec Elsa Martinelli et Lorella de Luca

1961: Costantino il grande: Avec Belinda Lee et Cornel Wilde

1961: Il Giudizio Universale: Avec Anouk Aimée, Alberto Sordi Vittorio Gassman

1962: The Reluctant Saint: Avec Léa Padovani et Maximilian Schell

1962: La Monaca di Monza: Avec Giovanna Ralli, Gabriele Ferzetti et Gino Cervi

1968: Un killer per sua Maestà: Avec Marilu Tolo et Kerwin Matthews

1973: La rosa rossa: Avec Alain Cuny

1977: Al di là del bene e del male: Avec Dominique Sanda

1982: Domani si balla!: Avec Mariangela Melato

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream