lea-padovani

Quand on se donne pour mission de rédiger des articles sur des actrices plus ou moins oubliées on peut s’attendre au détour d’un film ou d’un vieux magazine à rencontrer une starlette dont on ne sait rien et dont on ne sait guère plus enquête menée. Mais quelle frustration de ne rien savoir d’une actrice telle que Léa Padovani qui fut une véritable star italienne et dont la gloire dépassa largement ses frontières de base!

Rien à trouver d’un peu personnel ou d’au moins pertinent sur cette actrice qui enchanta le cinéma international durant près d’un demi siècle sans oublier les carrières parallèles qu’elle mena à la télévision et au théâtre.

Ah si, j’ai quand même  découvert une chose: Orson Welles fut un temps très amoureux d’elle.

Il voulait faire de cette Jeanne Moreau italienne une star ce à quoi elle lui répondit « je le suis déjà »!

lea padovani

Léa Padovani vient au monde le 28 juillet 1920 à Montalto di Castro dans le Latium sur la côte méditerranéenne.

Rien à savoir donc sur les jeunes années de cette actrice si ce n’est qu’elle attendit la fin du règne de Mussolini pour débuter à l’écran! Elle avait par contre déjà très largement servi le théâtre mais s’était tenue éloignée des caméras. Si elle ne débute qu’en 1945, elle semble mettre les bouchées doubles. Ce n’est pas un mauvaise idée quand on débute une carrière d’actrice à 25 ans. Aussi, dès l’année suivante elle a tourné le film qui fait d ‘elle une star!

lea padovani

Si on considère qu’elle mène une double carrière, se partageant entre le cinéma et le théâtre, elle tourne beaucoup. Une carrière sans prétention. Elle accepte volontiers des seconds rôles qu’elle trouve souvent plus intéressants que les premiers.

En 1950 elle est si sollicitée qu’elle perd le rôle d’Eunice, la belle esclave de Pétrone dans le pharaonique « Quo Vadis » de Mervyn Leroy avec Deborah Kerr et Robert Taylor. Le retard pris par la construction des décors « à l’identique » fait coïncider ses dates de tournages avec un autre film américain « Three Steps North » qu’elle tourne avec Lloyd Bridges. Elle sera remplacée par la non moins belle Marina Berti sur « Quo Vadis ».

Sinon, peu de coups de véritable éclat dans sa filmographie si ce n’est une scène considérée très « hot » en son temps et un triomphe cannois dans un film français « Le Dossier Noir ».

Padovani lea

Elle servit avec beaucoup de brio quelques comiques dont Toto, Alberto Sordi, Vittorio de Sica ou Walter Chiari mais donnera également une réplique très assurée à Gerard Philipe, Jean Marais, Paul Meurisse, Anthony Quinn, Richard Burton ou Timothy Dalton.

Quelques dames aussi pour lui donner la réplique, et là non plus pas des moindres: Ava Gardner, Linda Darnell, Yvonne de Carlo, Lilli Palmer, Bette Davis, Carmen Sevilla ou Sophia Loren!

Le cinéma fera également souvent d’elle une tapineuse pleine de bonne volonté et débordante d’arguments de vente pour son petit commerce! Elle passera avec une déconcertante désinvolture au ruban de macadam aux tapis les plus somptueux des plus prestigieux palais. Elle devient alors de très grandes dames ébouriffées derrière leurs éventails à la vue d’une épaule trop impudiquement décolletée.

lea-padovani

Elle prend ses distances avec le cinéma à partir de 1970, on ne la reverra qu’à peine au grand écran jusqu’à son baroud d’honneur en 1990 face à Timothy Dalton. Mais bien entendu, le théâtre et la télévision pouvaient toujours compter sur elle!

Léa Padovani s’éteignit à Rome le 23 juin 1991, son dernier film venait de quitter l’affiche lui aussi. Elle aurait eu 71 ans 20 moins d’un mois plus tard.

Celine Colassin

Lea Padovani

QUE VOIR?

1945: L’innocente Casimiro: Avec Baby Donall et  Erminio Macario

1948: Call of the Blood : Avec Kay Hammond

1950: Due Mogli sono Troppe: Avec Sally Ann Howes

1951: : Three Steps North: Avec Lloyd Bridges

1952: Roma, ore 11: Avec Carla del Poggio

1952: Don Lorenzo: Avec Rossana Podesta et Franco Interlenghi

1952: Totò e le donne: Avec Toto et Franca Faldini

1953: Cinema d’Altri tempi: Avec Walter Chiari

1954: Amori di mezzo Secolo: Avec Andrea Checci

1954: Il Seduttore: Avec Alberto Sordi

1954: Gran Varietà: Avec Maria Fiore et Isa Barzizza

1954: Donne Proibite: Avec Linda Darnell

1954: La Contessa di Castiglione: Avec Yvonne de Carlo et Paul Meurisse

1954: Napoli è sempre Napoli : Avec Renato Baldini

1954: La tua donna: Avec Patricia Neal et Lee Marvin

1954: Tempi Nostri: Avec Marcello Mastroianni

1955: Divisione Folgore: Avec Monica Clay

1955: Le Dossier Noir: Avec Danièle Delorme et Bernard Blier

1955: Chéri-Bibi: Avec Jean Richard

1955: Pane, amore e….. Avec Sophia Loren et Vittorio de Sica

1957: Solo Dio mi Fermerà: Avec Gerard Landry

1958: Les amants de Montparnasse: Avec Gerard Philipe

1958: Pan, amor y Andalucía: Avec Carmen Sevilla et Vittorio de Sica

1958: The Naked Maja: Avec Ava Gardner

1961: La Princesse de Clèves: Avec Marina Vlady et Jean Marais

1962: The Reluctant Saint: Avec Ricardo Montalban et Maximilian Schell

1963: Germinal: Avec Jean Sorel et Claude Brasseur

1963: La Noia: Avec Bette Davis et Catherine Spaak

1966: Il Gioco delle Spie: Avec Roger Hanin et Evi Mirandi

1968: Candy: Avec Ewa Aulin et Richard Burton

1990: La Putain du Roi: Avec Valeria Golino et Timothy Dalton

 

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream