ressel orla

Bien qu’elle soit née à Bolzano, Ressel Orla est Allemande et non Italienne. Elle vient en effet au monde le 18 Mai 1889 et à cette époque l’empire Austro-Hongrois s’étend par delà les Dolomites. La jeune femme, folle de théâtre franchit d’ailleurs ses montagnes natales pour gagner Hanovre en Allemagne afin d’y tenter sa chance au théâtre. Dès 1907 le succès commence à lui sourire et de pièce en pièce son prestige s’accroît jusqu’aux triomphes berlinois de 1912.

Dans ce Berlin début du siècle qui vit déjà une effervescence culturelle qui se décuplera encore après la guerre, un jeune cinéaste débutant est complètement fou de Ressel Orla. Il lui écrit un script à son intention et lui propose un soir dans sa loge du Residenztheater en rougissant jusque derrière les oreilles. Curieuse et émue, Ressel accepte. Après tout pourquoi pas? Si le film est mauvais personne ne le verra et s’il est bon, il pourra véhiculer son image un peu partout! Elle accepte donc d’être la première actrice du premier film d’un certain Ernst Lubitsch!

ressel orla

Le film fera un triomphe et fera de Ressel Orla une des premières étoiles du cinéma teuton. Lubitsch la dirigera encore jusqu’à ce qu’une polonaise qui se fait appeler Pola Negri supplante Ressel dans le rôle de muse du jeune maître.

Mais lorsque vint le règne de Pola, Ressel était déjà une star si célèbre et adulée qu’elle avait sa propre série de films. Films qu’avec un bon sens pratique tout germanique elle produisait elle-même! Le public la vénérait, on l’adorait comme une sorte d’icône fatale qui serait à la fois sainte vierge et vampire!

Dans son rôle de productrice qu’elle prenait pourtant très au sérieux, sur un coup de tête, elle accepta de donner sa chance à un jeune cinéaste qui n’avait encore jamais rien tourné de sa vie. Le film terminé, elle fut très contente d’avoir fait confiance à ce jeune Fritz Lang! Dans quelques mois elle sera la première actrice de Carl Wilhem!

Ressel Orla traverse les folles années 20 Berlinoises au sommet du box office et de la popularité. Le public est complètement fou du couple sublime qu’elle forme avec Conrad Veidt.

ressel orla

Mais en 1929, cette idole boulimique de travail et passionnée de son art tombe gravement malade et doit s’aliter de nombreux mois. Chose qu’elle exècre plus que tout. Sur sa table de chevet s’empilent avec les télégrammes de ses amis et de ses admirateurs, des scénarii tous plus tentant les uns que les autres. Alors Ressel se lève devant les yeux épouvantés de son médecin qui lui dit d’un ton très grand siècle: « Madame, vous vous tuez! » « Pas avant d’avoir fait ce film » répondit la célèbre malade sur un ton déclamatoire que n’aurait pas désavoué Sarah Bernhardt.

L’homme de science avait hélas raison. La star se remit au travail et y perdit ses dernières forces.

Elle mourrait en 1931, le 23 Juillet, à seulement 42 ans fêtés depuis deux mois, et après deux ans d’une longue agonie, probablement de tuberculose osseuse selon les communiqués de l’époque.

Le temps et les évènements du siècle ont effacé des mémoires jusqu’au nom de Ressel Orla. Que dire alors de ses films? Que sa carrière, aussi courte qu’elle fut et aussi obscure qu’elle soit devenue n’aura pas été vaine puisque sans elle, nous n’aurions peut-être jamais connu le cinéma de Fritz Lang et d’Ernst Lubitsch.

Soyez en remerciée, mademoiselle Ressel Orla.

Celine Colassin

ressel orla

QUE VOIR ?

1913: Radium (Court Métrage) Avec Senta Eichtaedt

1915: Der Onkel aus Amerika: Avec Felix Basch

1917: Die Faust des Schicksals: Avec Käthe Haack

1919: Wolkenblau und Flimmerstern: Avec Margarete Frey et Paul Morgan

1920: Die Schuld den Andern: Avec Maria Forescu et Harry Frank

1921: Monte Carlo: Avec Olga Engl

1921: Das Mädel Von Piccadilly: Avec Lya Mara

1921: Pariserinnen: Avec Xenia Desni et Ralph Arthur Roberts

1926: Frauen die den Weg Verloren: Avec Oscar de Marion

 

pas de réponses

Laisser un commentaire

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream