found 12 matching posts pour 'antonella lualdi'


712: CATHERINE ALLEGRET

Catherine ALLEGRET

Ce n’est pas une mince affaire que d’évoquer Catherine Allégret dans ce florilège d’étoiles filantes.

Comme chacun le sait, Catherine Allégret née le 14 Avril 1946 à Neuilly sur Seine est la file du réalisateur Yves Allégret et de son épouse Simone Signoret.

Yves Allégret a donné à Simone Signoret deux rôles sublimes qui ont fait d’elle une des plus illustres actrices du cinéma français: « Dédée d’Anvers » et « Manège ». leur parcours personnel n’ a pas manqué de piquant! Ils se sont rencontrés en 1943, Catherine est née en 1946 et ils se sont résolus à se marier en 1948! Cette étrange chronologie étant due au fait qu’Yves Allégret était toujours marié à Renée Naville lorsqu’il a rencontré Simone Signoret et que Catherine est venue au monde.

La petite Catherine Allégret dans les bras des amère sous les yeux de son père

La petite Catherine Allégret dans les bras de sa mère sous les yeux de son père

Mais sa belle Simone, son égérie dont il a fait une star va tomber follement, irrésistiblement amoureuse du jeune acteur Yves Montand. Le couple se sépare, divorce. Catherine a quatre ans. Simone Signoret et Yves Montand vont se marier à Saint Paul de Vence le 22 Décembre 1951, Catherine a cinq ans.

Le jour du mariage, deux colombes entreront dans la salle du banquet et viendront se poser sur l’épaule de Simone qui prendra cela come un message du ciel, une promesse de bonheur. Les photos de Simone avec ses colombes feront le tour du monde, mais je n’ai pas vu les photos de la petite Catherine au mariage de sa maman. Y assiste-elle, je l’ignore.

Si les colombes tiendront leur promesse, Catherine restera toujours un peu « en dehors de la photo ».

Simone quittera Saint Paul de Vence la première, pour aller tourner un autre chef d’œuvre « Casque d’Or ». Le couple s’achètera un appartement place Dauphine qu’ils surnommeront « La Roulotte ». On y croisera tous les intellectuels de Paris et la mère de Montand qui s’installe à demeure.

Yves Montand et Simone Signoret c’est le couple phare du cinéma français et seul le couple Michèle Morgan-Henri Vidal peut lui être comparé.

Le public ne déteste pas oublier que Simone avait déjà été mariée et qu’elle avait une fille, on préférait oublier que Montand sortait du lit encore tiède d’Edith Piaf. On préférait faire comme s’ils étaient Roméo et Juliette, pourquoi pas? On était sorti de la guerre depuis à peine six ans, on comptabilisait encore les morts les déportés, il y avait encore des procès, des ruines, des pénuries et des restrictions, on pouvait bien rêver un peu, non?

catherine allegret

Catherine vit avec ce couple emblématique et tumultueux. Elle voit peu son père Yves Allégret. Il est remarié avec l’actrice Michèle Cordoue et surtout il a été très éprouvé par la mort de son fils Gilles qui s’est tué en voiture en 1955 à l’âge de 19 ans.

Lorsque Catherine sera devenue adolescente et qu’elle rêvera au cinéma, elle fera ses débuts sous la direction d’Henri George Clouzot qui avait dirigé sa mère dans un autre chef d’œuvre  » Les Diaboliques ».

La tâche est rude pour la jeune fille. Sa mère a déjà reçu l’Oscar à Hollywood, son beau-père a déjà plaqué Marilyn Monroe. Leur prestige est immense, leur empreinte est partout.

Imagine-on la place que peut bien tenir au sein de sa famille une petite fille de 14 ans, Catherine Allégret en 1960? Sa mère est à Hollywood pour y recevoir un Oscar, la récompense suprême pour un acteur de cinéma. Son beau-père y est également, il a signé un contrat pour trois films avec la Century Fox et il a commencé le tournage de « Let’s Make Love » avec Marilyn Monroe! Catherine admire de loin, elle, elle va à l’école et ne se trouve pas jolie. Ensuite Simone quitte Hollywood mais elle ne rentre pas à la roulotte, elle part tourner en Grèce avec Anthony Quinn. Montand a une liaison avec Marilyn, Catherine est seule sa famille au loin vacille. Simone Signoret laisse le film qu’elle tournait en plan! Elle ne peut décemment pas tenir le rôle de la vieille maquerelle Bouboulina et rivaliser avec Marilyn Monroe! Est-ce vraiment le moment de sortir du placard cette adolescente en plein âge ingrat? Même si Montand considère Catherine comme sa fille, elle ne l’est pas. Simone Signoret a fait deux fausses couches depuis leur rencontre et ne pourra pas lui donner les enfants dont il rêve et qu’elle rêve de lui donner. Elle n’aura qu’une enfant, Catherine, la fille d’un autre.

Sur l’échiquier des amours et des carrières, Catherine Allégret est un pion mal placé.

Elle tourne pour Clouzot, il a dirigé sa mère, elle tourne avec Serge Reggiani, il s’est fait décapiter pour ses beaux yeux dans « Casque d’Or ». Dans ces conditions comment pourra-on empêcher la presse de dire qu’elle a des rôles grâce à Yves, grâce à Simone?

Personne ne verra Catherine Allégret dans « L’Enfer ». Clouzot meurt avant la fin du tournage, le film reste inachevé. Catherine Allégret est brouillée avec la chance.

Il faudra attendre « Compartiment Tueurs » de Sébastien Japrisot pour enfin pouvoir apprécier un peu Catherine Allégret à l’écran.  Même si elles n’ont pas de scène ensemble, Simone Signoret fait partie de la distribution du film! Qui osera dire que ce n’est pas grâce à la mère que la fille travaille?

Pour la découvrir au cinéma. On voudrait qu’elle soit plus belle encore que la Simone Signoret de « Casque d’Or », meilleure actrice aussi, n’est-elle pas sa fille? N’a-elle pas été élevée par deux des plus grands acteurs de leur temps?

roger hanin-catherine allégret

La tâche n’est pas dure, elle est impossible.

On sera conciliants avec Catherine Allégret, après tout c’est la fille de Simone, mais c’est tout.

On s’attendrira un peu à l’heure des premières amours avec Jean-Pierre Bonnefous, alors danseur étoile de l’opéra de Paris avec qui elle s’est installée à Saint Germain des Près. Ils s’aiment, se chamaillent, se séparent, se réconcilient, c’est de leur âge, c’est charmant.

Mais le cinéma reste chiche. On a l’impression que les cinéastes n’osent pas lui confier de grands rôles qui forceraient la comparaison avec sa mère. Alors on l’engage quand même. Après tout c’est Catherine Allégret. Mais si les cinéastes ont du talent comme Michel Drach ou Claude Lelouch, les rôles ne prêtent pas à conséquence. On ne confiera jamais de rôles à Catherine Allégret qui obligeront à la comparaison obligatoire avec sa mère. Catherine n’aura ni si sa Dédée ni sa Casque d’Or ni son Macadam.

En 1971 on la voit à peine dans « L’Aventure c’est l’Aventure » où elle milite pour le statut des prostituées, sa mère trouble Alain Delon soi-même dans « La Veuve Couderc.

Le cinéma français a un rapport très étrange avec les enfants de ses très grandes stars. Alors que les distributions foisonnent de » filles et fils de ». Ils restent étrangement cantonnés à des rôle de second plan. Comme si leur nom au générique apportait du prestige mais leur présence à l’écran n’apportait rien.

Mike Marshall, fils de Michèle Morgan, Giulia Salvatori, fille d’Annie Girardot, Anthony Delon fils d’Alain Delon,, Sarah Biasini, fille de Romy Schneider, Laura Smet, fille de Nathalie Baye seront logés à la même étrange enseigne que Catherine Allégret. Même Tonie Marshall, la fille de Micheline Presle passera derrière la caméra après avoir un peu piétiné devant. Parfois certains noms se détachent ou ont plus de chance comme Chiara Mastroianni, Charlotte Gainsbourg, Arthur Jugnot ou Lou Doillon. Mais qui trouverait leurs carrières comparables à celles de leurs parents?

Catherine se mariera avec le comédien Jean-Pierre Castaldi qui lui aussi peine un peu à trouver sa place dans le cinéma. Le couple aura un fils, Benjamin qui deviendra présentateur de télévision.

La famille Castaldi

La famille Castaldi

Le couple divorcera, Catherine vivra ensuite avec le comédien Maurice Vaudaux, père de sa fille Clémentine.

Aujourd’hui Simone Signoret et Yves Montand ne sont plus. Catherine avait vu sa mère décliner inexorablement dans la maladie et l’alcool. Elle avait vu sans rien pouvoir y faire Casque d’Or devenir Madame Rosa. Effarée que sa mère si glorieuse et autrefois si belle ose se montrer dans un tel état, dans un tel personnage à l’écran.

Ce sera un dernier triomphe, un César. Comme si il était dit que Simone Signoret serait toujours la grande, toujours celle qui aurait le dernier mot.

Simone Signoret s’éteint le 30 Septembre 1985. Yves Montand lui survivra six ans. Six ans durant lesquels il se remariera, aura enfin l’enfant dont il rêvait avant de rejoindre Simone Signoret au Père Lachaise. Montand s’éteint le 9 Novembre 1991.

Une pluie d’hommage va s’abattre sur l’homme à un point tel que Marlène Dietrich va s’en offusquer depuis sa retraite de l’avenue Montaigne: « Mais qu’a donc fait ce Montand pour la France? »

Et puis il y aura le bal des vautours comme pour chaque nouvelle dépouille intéressante. Les langues se délient, des enfants cachés surgissent on exhume quelques ossements pour des test ADN. Catherine se tait. Elle a tourna la page, toutes les pages. Elle a pardonné certaines choses, en a oublié d’autres, elle ne veut garder que le bon souvenir d’êtres fabuleux qui auront été ses parents.

Le cinéma n’a toujours pas daigné lui donner sa grande chance, son rôle éclatant. mais elle vieillit et la ressemblance physique avec sa mère commence à se dessiner un peu plus encore. Elle reçoit parfois des rôles plus intéressants comme celui de la grand’mère tenancière de bordel d’Edith Piaf dans « La Môme ».

Des rôles ou aux réunions de castings on a dû se dire « Il aurait fallu une Signoret » ce à quoi on a répondu « Prenons sa fille! »

Heureusement, la télévision aura été plus clémente avec elle et lui aura donné à la fois plus de travail et plus de matière à défendre. C’est sur le tournage de « Navarro », la série menée par Roger Hanin qui dura de 1989 à 2007 qu’elle a rencontré son compagnon Maurice Vaudaux.

Mais il était dit que le couple Signoret Montand resterait vivant dans l’ombre de la comédienne. Son fils Benjamin écrit un livre où il dévoile les rapports très tendancieux qu’entretenait Montand avec sa belle-fille. Mais l’auteur ne s’étant pas appesanti sur les détails pratiques, la presse fit de Catherine Allégret la  »Maîtresse de Montand » . C’était faux et obscène. Catherine Allégret devra plonger dans la tourmente médiatique, expliquer, justifier. « Cette vérité là, c’est à moi de la dire ».

Etant bien d’accord sur ca, Je me contenterai de clore cet article en souhaitant qu’enfin le cinéma donne à Catherine Allégret le rôle qu’elle mérite infiniment et qu’a nos yeux enfin elle brille de son propre éclat et non de celui de la « Fille de… »

Celine Colassin

catherine allegret

QUE VOIR?

1964: L’Enfer: Avec Romy Schneider et Dany Carrel (Inachevé)

1965: Lady L: Avec Sophia Loren, Paul Newman et David Niven

1965: Compartiment Tueurs: Avec Francis Perrin et…Simone Signoret.

1966: Carré de Dames pour un As: Avec Sylva Koscina et Roger Hanin

1968: A Tout Casser:  Avec Annabella Incontrera, Johnny Hallyday et Eddie Constantine

1969: Le Temps de Vivre: Avec Marina Vlady et Frédéric de Pasquale

1970: Le Champignon: Avec Mylène Demongeot et Alida Valli

1970: Elise ou la Vraie Vie: Avec Marie-José Nat

1971: L’Aventure c’est l’Aventure: Avec Nicole Courcel et Lino Ventura

1971: Smic, Smac,  Smoc: Avec Amidou et Charles Gérard

1971: Ca N’arrive qu’aux Autres: Avec Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni

1972: Le Dernier Tango à Paris: Avec Maria Schneider et Marlon Brando

1972: Sex Shop: Avec Béatrice Romand, Jean-Pierre Marielle et Claude Pieplu

1972: Beau Masque: Avec Dominique Labourier et Gaby Sylvia

1973: Les Volets Clos: Avec Marie Bell et Catherine Rouvel

1973: Les Granges Brûlées: Avec Simone Signoret, Miou-Miou et Alain Delon

1974: Vincent, François, Paul et les Autres: Avec Yves Montand, Marie Dubois et Antonella Lualdi

1974: Paul and Michelle: Avec Anicée Alvina et Sean Bury

1974: Le Hasard et la Violence: Avec Katharine Ross et Yves Montand

1975: La Course à l’Echalote: Avec Jane Birkin et Pierre Richard

1976: Mord pas, On T’aime! Avec Bernard Fresson

1979: Clair de Femme: Avec Romy Schneider et Yves Montand

1981: Une Robe Noire pour un Tueur: Avec Annie Girardot et Claude Brasseur

1981: Chanel Solitaire: Avec Marie-France Pisier et Timothy Dalton

1982: Josepha: Avec Miou-Miou et Claude Brasseur

1983: Le Braconnier de Dieu: Avec Annie Cordy, Pierre Mondy et Jean Lefèvre

1989: L’Orchestre Rouge: Avec Dominique Labourier et Claude Brasseur

2004: Mariages! Avec Miou-Miou, Jean Dujardin et Lio

2007: La Môme: Avec Marion Cotillard, Jean Paul Rouve et Emmanuelle Seigner

2010: La Rafle: Avec Mélanie Laurent et Jean Reno

2010: Fatal : Avec Michael Youn

656 : MICHELE CORDOUE

656 : MICHELE CORDOUE 673_001

Le 31 Décembre 1920, Andrée Bonnet vient au monde à Paris.

« C’est bête, à un jour près elle était un an plus jeune! » se serait exclamée ma grand’mère sans rire et sans réfléchir!

Cette gracieuse petite parisienne se rêve chanteuse et suit ses cours avec application après ses études dites « classiques »

Mais quand on naît en 1920, on a vingt ans en 1940 dans un Paris occupé et privé de tout.

De tout mais pas d’amour. La jolie Andrée devenue une ravissante jeune fille assez menue mais aux grands yeux gris  et aux longs cheveux blonds va faire la rencontre du jeune  premier très athlétique Henri Vidal.

D’un an son aîné, ce beau jeune homme du Puy de Dôme a été élu « L’Apollon de l’Année » en 1939. Aussitôt, Edith Piaf lui avait mis le grappin dessus et fidèle à ses habitudes l’avait fait débuter. Comme Henri Vidal chantait à peu près comme une passoire sans trous, Edith l’avait plutôt imposé au cinéma à ses côtés dans » Montmartre sur Seine ».

Lorsqu’il rencontre la belle Andrée, c’est un jeune premier beau comme un dieu, drôle et intelligent, et accessoirement principal rival de George Marchal qui débute, encore figurant, en cette même année 1941 dans « Premier Rendez-Vous ».

Mais le bel Henri est surtout accro aux drogues dures depuis l’âge de 17 ans.

Le couple se marie en 1943 mais se heurte à une carrière qui démarre lentement pour le jeune acteur alors que Georges Marchal a atteint les sommets dès son second film « Le Lit à Colonnes ». Et puis il y a cette addiction à la drogue. Andrée croyait vaincre facilement les démons de son beau mari mais Henri Vidal est pris dans les tourments d’une dépression chronique malgré son éclatante joie de vivre qui fera son succès et qui ne sera que factice.

images-4

Michèle Cordoue avec…

En 1946 le couple divorce. Durant son mariage avec Henri Vidal, notre jeune aspirante chanteuse a bien entendu rencontré des « gens de cinéma » mais l’idée d’entamer elle-même une carrière d’actrice ne lui est jamais venue à l’esprit et quand bien même personne ne lui a rien proposé.

Mais en 1949, son prochain amour, celui qui durera pour la vie va changer la donne.

Henri Vidal rencontre Michèle Morgan et son ex épouse rencontre Yves Allégret.

De 15 ans son aîné, Yves Allégret a déjà été marié une première fois à Renée Naville dont il a un fils, Gilles, né en 1936.

sam-levin-michele-cordoue-231x300

Michèle Cordoue sans…

Il s’est ensuite remarié en 1941 avec une jeune comédienne, Simone Signoret dont il va faire une star de premier plan avec deux films mythiques: « Dédée d’Anvers » et « Manèges ». Le couple a une fille, Catherine, née en 1946.

Mais en cette année 1949, c’est l’année des grands bouleversements sentimentaux dans l’univers du cinéma.

Allégret et Signoret ne s’aiment plus, elle vient de rencontrer Yves Montand, lui aussi ex recrue d’Edith Piaf. Henri Vidal comme je l’ai dit rencontre Michèle Morgan et Yves Allégret rencontre celle dont il fera l’actrice Michèle Cordoue.

Ces amours là dureront toutes pour la vie et qui de plus est, les protagonistes formeront un cercle d’amis intimes et de collaborateurs efficaces.

Yves Allégret qui s’est toujours senti une vocation de pygmalion envers ses amoureuses fait d’Andrée Bonnet l’actrice Michèle Cordoue et s’empresse de la faire débuter au cinéma dans les bras…D’Henri Vidal!

Ensuite il l’emmène au Mexique donner la réplique à…Michèle Morgan.

Et il faut bien reconnaître que dans les scènes où Michèle Cordoue donne la réplique à Gérard Philipe ou Michèle Morgan, si elle ne les éclipse pas, elle leur tient la dragée haute!

Michèle Cordoue est non seulement très belle, mais elle a deux qualités bien trop rares au cinéma: Elle a de l’autorité, ou si on préfère de la présence, mais elle a surtout une voix et un phrasé qui n’appartiennent qu’à elle.

Et les actrice française qui peuvent s’enorgueillir des mêmes qualités en 1950 se comptent sur les doigts d’une main.

Michèle Morgan, Geneviève Page, Ginette Leclerc, Arletty, Edwige Feuillère, Michèle Cordoue.

Et parmi cet exceptionnel florilège de glorieuses que l’on reconnaît au premier mot prononcé sans qu’il ne soit besoin de les voir, Michèle Cordoue ne démérite pas parmi ces prestigieuses consœurs, loin s’en faut.

Dans « Les Orgueilleux », d’après une nouvelle de Jean-Paul Sartre intitulée « Typhus », Michèle Moran est une riche touriste qui se retrouve complètement démunie dans un village mexicain perdu quand son mari est foudroyé par le typhus.

Michèle Cordoue tient dans ce village abandonné de tous et même de dieu, la seule auberge du coin.

Les deux femmes viennent de Paris mais il est clair que Michèle Morgan vient du XVIème arrondissement et Michèle Cordoue de Pigalle. Que l’une est là par accident quant à l’autre c’est en fin de circuit. Dès que Michèle Morgan entre dans cette « auberge », la vulgarité du personnage de Michèle Cordoue éclate et son prestige de « Française » aux yeux de sa clientèle de poivrots en prend un coup.

Par nécessité, Michèle Morgan doit se défaire de sa croix en or en pendentif que Michèle Cordoue, « Tiens, parce que je suis trop bonne » lui achète pour trois sous.

Michèle Morgan sortie de l’auberge, Michèle Cordoue a sa grande scène.

Tenant le pendentif dans une serpillère comme si c’était un rat crevé, elle le plonge dans l’eau bouillante avec des mines dégoûtées.

Arrive dans sa cuisine son amant mexicain qui fait le double de sa taille et le quadruple de son poids et qui lui demande de quoi il s’agit.

Et elle, avec un physique qui évoquerait plutôt celui de Cécile Aubry dans la « Manon » de Clouzot.

« Tu le vois bien, Rodrigo, ce que c’est! C’est une croix! Une croix en or contaminée! Comme celle qui me l’a donnée, d’ailleurs! Alors tu vois, Rodrigo, je ne te conseille pas d’y toucher! Tu pourrais le regretter! Tu pourrais même y laisser ta peau si tu vois ce que je veux dire! »

Et il est évident que s’il ose lui répondre, le pauvre Rodrigo se prendra aussitôt la marmite d’eau bouillante en pleine poire et un coup de tisonnier en supplément gratuit!

Dès son deuxième film, et bien qu’elle brille encore dans un second rôle face aux deux stars numéro un du cinéma français, Morgan et Philipe, Michèle Cordoue est déjà une très grande actrice et prend sa place parmi les meilleures de toutes.

En ces année 50, le cinéma français peut miser sur Michèle Cordoue et ne s’en prive pas. Peu d’actrices sont assez belles et assez sûres d’elles pour jouer les rivales de Michèle Morgan, surtout avec autant d’aplomb! Mais ce qu’à fait Yves Allégret pour Simone Signoret est dans tous les esprits, nul doute  pour qui que ce soit qu’il en fera autant pour sa nouvelle épouse, d’ailleurs bien plus belle que Simone.

009_001-218x300

Ce ne sera étrangement pas le cas.

Si Michèle Cordoue reste en effet l’interprète presque exclusive d’Allégret, elle ne tourne que peu et ne tient pas les premiers rôles de ses films.

Elle est si discrète que lorsqu’elle signe son contrat pour « Le couteau sus la gorge » elle constate effarée que ledit contrat stipule quelle sera doublée pour le chant! Tête effarée du réalisateur Jacques Séverac qui ignorait complètement que Michèle était, d’abord, une chanteuse! Ses prestations vocales dans le film lui vaudront quelques propositions de maisons de disques…Qu’elle déclinera.

Sa carrière commencée en 1952 est virtuellement terminée en 1958.

On la reverra, à peine, dans « Les Misérables » que tourne Yves Allégret en 1963 et elle fera sa seule prestation télévisée dix ans plus tard, toujours sous la direction de son mari dans le feuilleton « Graine d’ortie ».

Le 31 Janvier 1987, Yves Allégret décède à Paris.

Michèle Cordoue ne lui survivra que quelques mois.

Elle le rejoint dans la mort le 23 Mai de la même année. Michèle Cordoue n’avait que 66 ans.

Henri Vidal et Gérard Philipe étaient partis en éclaireurs durant une même sombre semaine de 1959. Gilles Allégret, le fils d’Yves Allégret les avait précédés en 1955, fauché dans un accident de voiture à l’âge de 19 ans.

Celine Colassin

s___cm___michele_cordoue___1___130-192x300

QUE VOIR?

(Filmographie complète de Michèle Cordoue)

1952: La Jeune Folle: Avec Danièle Delorme et Henri Vidal

1953: Les Orgueilleux: Avec Michèle Morgan et Gérard Philipe

1954: Huis-Clos: Avec Arletty, Gaby Sylvia et Frank Villard

1954: Mam’zelle Nitouche: Avec Anna Maria Pierangeli et Fernandel

1955: La Meilleure Part: Avec Gérard Philipe

1955: Le Couteau sous la Gorge: Avec Madeleine Robinson et Jean Servais

1955: Napoléon: Avec Daniel Gélin et Jean-Pierre Aumont

1957: Méfiez-vous, Fillettes: Avec Antonella Lualdi et Robert Hossein

1958: C’est la Faute d’Adam: Avec Mijanou Bardot et Maurice Biraud

1963: Germinal: Avec Berthe Granval et Jean Sorel

653: DINA SASSOLI

653: DINA SASSOLI sassoli

Comme Federico Fellini, Dina Sassoli naît à Rimini , sur les côtes de l’Adriatique en Emilie Romagne.

Federico était né le 20 Janvier 1920, Dina vient au monde le cinq Août de la même année. Il semble que les bonnes fées s’intéressaient alors beaucoup à ce qui n’était encore qu’un petit village avant de devenir une des stations balnéaires les plus fréquentées du pays.

Devenue une ravissante jeune fille rêvant de cinéma, Dina prit son courage à deux mains, bien avant Federico et gagna Rome. Nous étions à la fin des années 30, L’Italie est encore en pamoison sous la coupe de Benito Mussolini qui révolutionne le cinéma et fait sortir Cinecitta de terre, rêvant de concurrencer Hollywood et faire du cinéma une des plus puissantes entreprises du pays. Pour se faire, on lance de nombreux concours à travers tout le pays grâce aux nombreux magazines consacrés au cinéma, Dina gagne celui du magazine « FILM »

5237031_1_ldina-sassoli

Dina pouvait-elle rater ça? la ravissante demoiselle gagna donc Rome, fit ses premières figurations au cinéma dès 1939 mais rencontra surtout l’amour avant le succès. Tombée follement amoureuse d’un jeune acteur qui deviendrait une des valeurs les plus sûres des décennies suivantes: le beau Massimo Serrato avec qui elle forme un couple jeune, beau et follement romantique.

Cette liaison d’éternels fiancés ne sera d’ailleurs pas étrangère aux premiers succès des derniers Roméo et Juliette de l’avant guerre.

e161_1_sbl-1

Le dictateur ne rêve pas que de cinéma, il rêve de conquête, ce sera la guerre et paradoxalement le premier âge d’or du cinéma italien. C’est le règne des grandes divas mussoliniennes, provocantes, tapageuses, luxueuses et belles à mourir rien n’est trop beau, aucune mise en scène n’est trop luxueuse pour faire rutiler les Clara Calamai et les Doris Duranti à l’écran! Mois tapageuse, Dina Sassoli  qui tournera pourtant avec les deux est pour le cinéma italien des années guerre ce que sera bientôt Anouk Aimée pour le cinéma français. A peine quelques mois après son arrivée à Rome, elle fait la connaissance du réalisateur à succès Mario Camerini qui fait d’elle la vedette de ses comédies.

don_giovanni-300x230

Don Giovanni

La réussite de Dina est fulgurante. Débarquée en 1939, petite figurante dans l’ombre de la française Madeleine Sologne, elle est déjà connue dès 1940, grande vedette en 1941 et superstar en 1942!

Mais le cinéma de Mussolini n’a pas que ses admirateurs inconditionnels. Il y a les cinéastes et les acteurs qui n’apprécient ni la politique du pays ni les vues artistiques du tyran qui clame ses discours comme s’il était sur la scène de l’opéra comique avant de s’en aller faire le baisemain à Hitler en coulisses.

Et dans le rang des opposants en art, il y a la tempétueuse Anna Magnani qui crache avec beaucoup de conviction sur les films que tournent des actrices comme Anna Sassoli, même s’il se murmurera toujours que la verdeur de ses critiques tenait surtout au fait qu’elle n’était pas assez belle pour briller dans ce cinéma là et avait échoué aux portes de la gloire malgré ses efforts très appliqués.

sassoli-1

Mais la tempétueuse Anna va surtout convaincre le beau Massimo.

Il quitte Dina pour Anna, une femme 12 ans plus vieille qu’elle (et huit ans plus vieille que lui) et qui ne tourne encore que des seconds rôles avec le comique Toto. mais une femme avec qui il aura un enfant. Luke qui naît le 23 Octobre 1942 et qui restera le seul enfant d’Anna Magnani et gravement handicapé à cause de la poliomyélite.

On le sait, la liaison entre Massimo Serrato et Anna Magnani sera courte, elle va bientôt rencontrer son seigneur et maître Roberto Rossellini.

Diana Sassoli continua de faire des films, c’est l’activité qui convient le mieux à une star et elle était une star!

sassoli1

@Marlène Pilaete de l’Encinemathèque

Et lorsque Roberto Rossellini sera reconnu comme un génie national et Anna Magnani comme sa muse, Dina Sassoli haussera ses belles épaules, n’est-elle pas la muse de Mario Camerini? Ce qui met Dina sur un pied d’égalité avec Vittorio de Sica puisqu’il est, lui, l’acteur préféré de Camerini.

Mussolini mis hors d’état de nuire, la carrière au cinéma de Dina Sassoli connut un net ralentissement. Non qu’elle prit le deuil du dictateur ou inquiétée come le fut Doris Duranti forcée à l’exil, Tout simplement parce que l’Italie exsangue n’avait plus de quoi tourner autant de films, on n’avait même plus de pellicule et il faudra toute l’intelligence de ses amis Vittorio de Sica et Alberto Lattuada pour faire renaître le cinéma italien de ses cendres. n attendant le néo réalisme, Dina Sassoli avait fait les grands sois du théâtre.

Elle reviendra bien entendu tourner, même si le temps passant, elle ne tient plus l’emploi de douce Juliette mais de femmes plus mûres. Dina n’est plus une jeune première, il y a donc en toute logique moins de rôles pour elle. Une nouvelle génération d’actrices est née des décombres de la guerre, elle sont pour nom Gina Lollobrigida, Silvana Pampanini, Lucia Bose, Sophia Loren et bien d ‘autres.

Dina ne s’en offusqua pas, il n’y avait rien là que de très normal et puis après tout, n’était-elle pas une star d’avant guerre? On a beau dire, mais ça change tout!

Elle ira de beaux rôles de composition au cinéma en grands rôles au théâtre avant que la télévision ne soit suffisamment mûre pour qu’elle s’y engouffre et y connaisse de nouveaux grands succès.

Et puis si ses grandes rivales du temps de Mussolini qui brillèrent bien plus qu’elle ne sont plus que de lointains souvenirs, ne va-elle pas, elle, donner la réplique à Elizabeth Taylor?

En 1986, Dina termine sa carrière en donnant la réplique à Claudia Cardinale dans « La Storia »

Le 24 Mars 2008, elle s’éteint dans sa paisible retraite romaine. Elle avait 87 ans.

Il y avait plus de vingt ans que Dina Sassoli n’était plus apparue à l’écran. mais Dina qui s’en allait fut ce jour là une déchirure pour tous les italiens.

Celine Colassin

bt9tnv

 

QUE VOIR?

1939: Le Père Lebonnard: Avec Madeleine Sologne et Ruggero Ruggeri

1939: Follie del Secolo: Avec Paola Barbara et Armando Falconi

1940: Miseria e Nobiltà: Avec Elli Pavro et Vicenzo Scarpetta

1940: Alessandro, Sei Grande! Avec Armando Falconi et Vivi Gioi

1940: Kean: Avec Germana Paolieri et Rossano Brazzi

1941: I Promessi Sposi: Avec Gino Cervi

1942: Perdizione: Avec Adriano Rimoldi

1942: Don Giovanni: Avec Paolo Stoppa et Adriano Rimoldi

1942: La Morte Civile: Avec Carlo Ninchi

1942: Il Leone di Damasc: Avec Doris Duranti et Carla Candiani

1942: Capitan Tempesta: Avec Carla Candiani et Doris Duranti

1945:Due Lettere Anonime: Avec Clara Calamai

1945: Nessuno Torna Indietro: Avec Doris Duranti Elisa Segani, Valentina Cortèse et Maria Denis

1945: Canto, ma Sottovoce… Avec Mariella Lotti et Francesco Albanese

1946: Pian Delle Stelle: Avec Emilio Baldanello

1946: Umanità: Avec Gino Cervi et Roldano Lupi

1946: Un Giorno Nella Vita: Avec Mariella Lotti et Elisa Segani

1947: Il Cavaliere del Sogno: Avec Mariella Lotti et Amedeo Nazzari

1949: Il Mulino del Po: Avec Carla del Poggio et Jacques Sernas

1951: L’Ultima Sentenza: Avec Antonella Lualdi et Charles Vanel

1952: I Figli non si Vendono: Avec Léa Padovani et Jacques Sernas

1953: L’Envers du Paradis: Avec Denise Vernac, Erich von Stroheim et Jacques Sernas

1956: Kean: Avec Eleonora Rossi Drago et Vittorio Gassman

1972: Fratello Ladro: Avec Graziella Granata et Gino Cervi

1973: Ash Wednesday: Avec Elizabeth Taylor, Henri Fonda et Helmut Berger

1976: L’Agnèse va a Morire: Avec Ingrid Thulin et Michèle Placido

1980: Oggetti Smarriti: Avec Mariangela Melato et Bruno Ganz et  Renato Salvatori

1980: Voltati Eugenio: Avec Carole André et Bernard Blier

1986: La Storia: Avec Claudia Cardinale

628:ANTONELLA LUALDI

628:ANTONELLA LUALDI antonella-lualdi

La carrière de l’actrice Antonella Lualdi est un peu une carrière d’anguille! Jamais là où on l’attendait à faire ce que l’on imaginait! La femme étant elle aussi assez insaisissable sans pour autant jouer les sphinx suédois, ajoute encore au fait que malgré une carrière de premier ordre et sa beauté époustouflante, Antonella Lualdi reste floue, ou plus exactement reste insaisissable.

Cette future grande vedette internationale naît à Beyrouth au Liban, d’un père italien et d’une mère grecque originaire d’Istanbul. Elle est Antonietta de Pasquale, nous sommes le 6 Juillet 1931. et la famille s’agrandira encore d’un garçon et de deux filles.

antonella-lualdi-dog-248x300

C’est à l’aube de la seconde guerre mondiale que la famille Pasquale choisira de quitter le Liban pour revenir en Italie. Antonietta est encore une petite fille, elle n’ a pas dix ans, mais sa naissance exotique et sa famille variée feront d’elle un juvénile polyglotte car elle parle l’Italien et le Grec, un peu d’arabe et a appris le français à l’école!

s_aec04_-_cm_-_antonella_lualdi_-_-_2_-_12-217x300

La guerre en ayant fini de ses ravages, Antonietta jolie comme un cœur va fêter ses dix sept ans et va décrocher son premier petit boulot: modèle pour les premières maisons de couture qui renaissent de leurs cendres comme tout le reste de la péninsule.

3051570889_1_3_jewzijogpodesta

Mais la petite demoiselle se rêvait actrice. On voyait éclore avec la paix, les nouveaux grands noms du cinéma italien qui en avait semble-il soupé des divas mussoliniennes! Venait le régne de Gina Lollobrigida, Lucia Bose, Gianna Maria Canale, Silvana Mangano et quelques autres somptuosités. Antonietta rêvait.

s_aec04_-_cm_-_antonella_lualdi_-_3_-_1501-210x300

Actrice elle deviendra et fera du théâtre durant trois ans avant d’être enfin remarquée et invitée à faire ses débuts au cinéma. Mais si elle avait attendu longtemps, le destin allait se charger d’équilibrer les choses.

antonella lualdi

Antonietta a fait une modeste apparition dans un film de Tyrone Power dont les extérieurs se tournent en Italie « Prince of Foxes » et cela suffit pour attirer l’attention du réalisateur Mario Mattoli qui cherche une belle inconnue pour le premier rôle féminin du film qu’il prépare: « Signorinella ».

antonella lualdi

Film qui fera un succès colossal en Italie où ce type de comédies musicales truffées d’airs napolitains est alors follement populaire! Une certaine Virna Lisi fera exactement les mêmes débuts en 1953, le genre fit long feu , et elle connaîtra une gloire tout aussi foudroyante qu’Antonietta.

lualdi

Laquelle, rebaptisée Antonella Lualdi, ce qui fait plus chic, plus « vedette » devient du jour au lendemain la nouvelle petite fiancée d’une l’Italie en véritable adoration devant elle.

lualdi antonella

Les années 50 s’inaugurent en Italie avec le nom d’Antonella Lualdi parmi ceux de ses plus grandes vedettes nationales. En 1952 elle tournera dix films!

En 1953 elle est sacrée avec Walter Chiari « Plus grande vedette d’Italie » et les journalistes de se pâmer qu’elle a devancé Ingrid Bergman, Anna Magnani et Gina Lollobrigida!

antonella lualdi

En 1954 elle tourne en France « Le Rouge et le Noir » avec Danielle Darrieux avec qui elle n’a aucune scène et Gérard Philipe avec qui elle en a beaucoup. A un journaliste qui lui dit qu’Antonella est une vraie révélation, Claude Autan Lara lui répond « Je pense bien! Elle a tourné 16 films en quatre ans dont un avec Danielle Darrieux et Martine Carol, elle est le cinquième box office d’Italie! Et vous, c’est quoi votre métier exactement? »

lualdi antonella

Sur le tournage, alors qu’elle tourne une scène cruciale où elle doit couper une mèche de ses cheveux pour la donner à Julien Sorel Philipe, elle éclate soudain en sanglots! On l’a coiffée avec ses vrais cheveux, elle n’ a pas de mèches postiches, si on refait la scène plusieurs fois elle finira chauve! Autant Lara, ému et compréhensif interrompt les prises de vues le temps de la rassurer et régler le petit problème capillaire!

antonella lualdi

Si Claude Antan Lara n’en tira pas grand chose de palpitant en faisant d’elle la partenaire de Gérard Philipe dans sa version très guindée du « Rouge et Noir ». Christian Jacque lui avait heureusement fait faire des étincelles dans le rôle fil rouge de ses « Adorables créatures » en 1952. Elle y est la juvénile voisine amoureuse, délurée et casse pieds de Daniel Gélin qui finira par l’épouser à la fin du film!

tumblr_mmjnvnrd891runamko1_1280-210x300

La mode étant alors aux coproductions internationales, Antonella qui a donné la réplique à Charles Vanel et Jacques Sernas titille les réalisateurs français qui l’invitent sur leurs plateaux. Echange de bons procédés en quelques sortes.

antonella lualdi

1954, c’est la grande année pour la belle Antonella puisqu’elle épouse entre deux films l’élu de son cœur: Le jeune premier italien Franco Interlenghi. Le coupe d’amoureux sera pour l’Italie ce que le couple Romy Schneider-Alain Delon sera pour la France. Jeune riches, beaux talentueux et grandes vedettes! Ils s’aiment et font rêver!

interlenghi_lualdi

Antonella et Franco à Venise

Mais si Alain et Romy  feront beaucoup de tapage avec leurs brèves amours, Antonella et Franco s’embourgeoisent dans leur amour qui dure encore. Ils font leur métier sans faire de tintouin ni de scandale, il n’y aura même pas le fracassant tumulte habituel autour des amours de Brigitte Bardot lorsque Franco tournera avec elle dans « En Cas de Malheur » où ils vivent pourtant une passion torride et violente.

antonella-lualdi

Le couple aura deux enfants, deux filles. Antonella Interlenghi qui deviendra elle aussi actrice et Stella Interlenghi.

antonella lualdi

Etrangement, Antonella Lualdi est restée plus prestigieuse en Italie qu’en France. C’est paradoxal puisque c’est en France qu’elle tourne ses meilleurs rôles. Confinée à de très rares exceptions près dans des films populaires en Italie, en France elle est dirigée par Claude Autan Lara et Christian Jacque mais aussi par Yves Allégret, Claude Chabrol et Claude Sautet.

al-227x300

Sans doute cette carrière menée entre deux pays l’empêche-elle d’être suffisamment présente d’un côté ou l’autre des Dolomites, car Antonella reste une grande vedette mais ne devient pas une superstar telles Gina, Sophia ou Silvana. D’autant que le couple Interlinghi accepte parfois des rôles de moindre importance pour être réuni sur les tournages.

antonella lualdi

Avec les années 60, Antonella qui a pourtant tenu de beaux grands rôles va se retrouver dans quelques péplums ce qui est toujours bien vu pour des actrices débutantes et tout aussi mal vu pour des vedettes confirmées. Elle va achever de brouiller les pistes et son image en étant complètement réfractaire au genre érotico-rigolo qui va déferler sur la péninsule italienne à la fin de la décennie, laissant l’humour trouffion en petite culotte à Laura Antonelli et Edwige Fenech. Elle préfère dit-elle ne pas manger de ce pain là qu’elle trouve indigne d’une actrice et à fortiori d’une épouse et mère, mais régale les lecteurs de LUI et de PLAYBOY.

antonella_lualdi_014-225x300

Public et professionnels vont donc s’y perdre un peu. Elle a dans les médias une image qui vaut bien celle d’Ursula Andress ou de Marisa Mell mais refuse les films assortis!

3084415405_1_3_ztrn6hiu-216x300

Le temps passant, Antonella se fera plus discrète, ne tournant plus que ce qui lui fait envie et qu’importe si plusieurs années s’écoulent entre deux films. La télévision est là pour l’occuper à plein temps si elle le souhaite et puis il y a Franco et les filles.

titans-1962-05-g-300x283

Et puis, presque stupidement, en 1992, il y a cette offre venue de la télévision française. On lui propose d’être l’épouse de Pierre Mondy dans « Cordier, Juge et flic ». Pierre elle le connaît, ils ont joué ensemble quarante ans plus tôt! Un film policier où il la giflait du début à la fin.

La série va connaître 16 longues années de succès, le dernier épisode est terminé en 2008, c’était le 72ème !

antonella-lualdi-14942-200x300

QUE VOIR?

1949: Prince of Foxes: Avec Wanda Hendrix, Tyrone Power et Orson Welles

1949: Signorinella: Avec Gino Bechi et Dina Sassoli

1950: Canzone per le Strade: Avec Luciano Taioli

1951: L’Ultima Sentenza: Avec Charles Vanel, Jacques Sernas et Eleonora Rossi Drago

1952: I Figli non si Vendono: Avec Léa Padovani et Jacques Sernas

1952: Cani e Gatti: Avec Titina de Filippo

1952: Il Romanzo della mia Vitta: Avec Luciano Taioli

1952: Adorables Créatures: Avec Daniel Gélin

1953: Gli Uomini, che Mascalzoni! Avec Myriam Bru

1953: Canzoni, Canzoni, Canzoni: Avec Silvana Pampanini et Franco Interlinghi

1954: Casta Diva: Avec Maurice Ronet et Nadia Gray

1954: Pietà per chi Cade: Avec Amedeo Nazzari et Nadia Gray

1954: Le Rouge et le Noir: Avec Gérard Philipe

1955: Le signorine dello 04: Avec Giovanna Ralli

1956: Altair: Avec Franco Interlenghi et Jacques Sernas

1956: I giorni più belli: Avec Franco Interlinghi et Vittorio de Sica

1956: Mon Coquin de Père: Avec Claude Dauphin et Gaby Morlay

1957: Méfiez-Vous Fillettes: Avec Robert Hossein et Michèle Cordoue

1958: Polikuschka: Avec Folco Lulli, Franco Interlenghi et Ivan Desny

1958: Une Vie: Avec Maria Schell, Pascale Petit et Christian Marquant

1959: La Notte Brava: Avec Rossana Schiaffino, Elsa Martinelli et Franco Interlenghi

1959: A Double Tour: Avec Madeleine Robinson, Jeanne Valérie et Jean-Paul Belmondo

1959: J’Irai Cracher sur vos Tombes: Avec Renate Ewert et Christian Marquand

1960: Les Dauphins: Avec Claudia Cardinale, Betsy Blair et Gérard Blain

1960: Via Margutta: Avec Gérard Blain

1961: Les Mongols: Avec Anita Ekberg et Jack Palance

1962: Arrivano i titani: Avec Pedro Armendariz et Guillano Gemma

1962: Le Désordre: Avec Renato Salvatori, Louis Jourdan, Curd Jürgens et Susan Strasberg

1964: Delitto allo Specchio: Avec John Drew Barrymore

1964: I Maniaci: Avec Barbara Steele et Walter Chiari

1964: Le Repas des Fauves: Avec Francis Blanche

1964: La Coda del Diavolo: Avec Léa Massari

1966: Il Grande Colpo di Surcouf: Avec Gérard Barray

1968: Ragan: Avec Ty Hardin

1974: Vincent, François, Paul …et les Autres: Avec Yves Montand, Stéphane Audran et Marie Dubois

1978: Non Sparate sui Bambini: Avec Eleonora Giorgi

1980: Eden no Sono: Avec Domiziano Archangeli et Massimo Serato

1989: Diritto di Vivere: Avec Maria Grazia Nazzari et Emy Valentino

1992: L’Urlo della Verita: Avec Domiziano Archangeli

1995: Néfertiti, Figlia del Sole: Avec Michela Rocco di Torrepadula et Ben Gazzara

2010: La Bella Società: Avec Marie Grazia Cucinotta, Franco Interlenghi et David Coco

 

608: MARISA ALLASIO

608: MARISA ALLASIO imagesmarisaa

Avec Marisa Allasio je n’ouvre pas une des grandes pages de l’histoire contemporaine ni même de l’histoire du cinéma, mais j’ouvre le chapitre rafraîchissant et hélas aujourd’hui désuet de la starlette en bikini.

On oublie aujourd’hui à quel point elles furent omniprésentes dans l’histoire du film durant près de trois décennies et l’importance qu’elles eurent dans les grands festivals internationaux. Que seraient Cannes, Venise ou même Saint Tropez sans elles? Certaines ont fait des carrières étourdissantes: Rita Hayworth, Ava Gardner, Susan Hayward, Marilyn Monroe, Brigitte Bardot, Diana Dors ( le premier nombril filmé en Angleterre, un scandale inouï) et bien sûr Raquel Welch et Ursula Andress.

Mais celles qui ne devinrent pas de grandes étoiles incontournables ne furent pas médiocres pour autant. Loin s’en faut.

marisa_allasio_tevere-210x300

Le 17 Juillet 1936, Maria-Luisa Lucia Allasio naît à Turin. L’Été 36, le premier été des congés payés français, le premier été d’une liberté qui ne durera pas, en Italie ont est déjà fascisés. Mais l’été 36 fut de mémoire d’homme un des plus radieux étés du siècle. Que Maria-Luisa dite Marisa y naisse en plein cœur  est un bien joli symbole.

Son père  Federico est un entrepreneur en travaux routiers mais il est aussi une des gloires de l’équipe de football turinoise! Bientôt il sera débauché par l’équipe de Gênes qui le choisit comme entraîneur et la famille Allasio déménage vers la mer.

En 1951, Lucia, la maman de Marisa est enceinte jusqu’aux yeux, elle attend la naissance de sa deuxième fille. Marisa profite de ce futur heureux évènement qui monopolise toutes les attentions pour s’inscrire en cachette à un concours de beauté…Qu’elle gagne! Elle devient miss Lido, elle a fêté ses quatorze ans quelques jours plus tôt! On est fou de rage chez les Allasio! Marisa emporte aussi un premier prix décerné par son père: Un accueil chaleureux dans un couvent de Rome où la jeune miss Lido ira tempérer quelque peu ce tempérament qui « promet »!

marisa allasio

Mais les Italiens friands de jeunes beautés se demandent à l’unisson ce qu’est devenue miss Lido! Sa photo surgit sur toutes les premières pages, les bonnes sœurs effarouchées flanquent ce suppôt de Satan dehors! Il est assez savoureux de constater la logique de ces saintes personnes qui rendent sa liberté à une jeune fille en considérant qu’il s’agit là d’une punition et faisant fi de la parabole de la brebis égarée, la préférée de leur seigneur et maître! Sûr qu’avec des bonne sœurs pareilles, Marie-Madeleine n’avait qu’à bien se tenir!

marisa-allasio-posata-alfa-romeo-1900-nel-1956-01

J’imagine volontiers le confessionnal de cette respectable institution: « Ma Sœur j’ai péché! »- « Oh! C’est un scandale! Dehors! »

Face à cet aveu d’impuissance et d’incompréhension des préceptes de charité chrétienne de ces épouses du seigneur, la famille Allasio quitta Gênes pour s’installer à Rome et surveiller de près leur miss Lido inscrite désormais à l’école publique. Laïque et paradoxalement plus au fait de la chrétienté!

Mais la jeune Marisa, se fichant bien de l’opinion des cornettes courroucées est folle de cinéma. Elle en rêve jour et nuit et il ne se passe pas un jour sans qu’elle ne supplie ses parents de la laisser suivre sa voie, celle du cinéma.

Elle a dix-sept ans lorsque la famille , de guerre lasse la laisse s’inscrire à l’académie d’art dramatique.

Ils ne pouvaient certainement pas s’imaginer que l’omniprésent et tout puissant Carlo Ponti, à la recherche d’une jeune fille pour son prochain film viendrait y faire son shopping et jetterait son dévolu sur Marisa!

Elle était mineure, il fallait convaincre les parents, Carlo en fit son affaire, après tout, le film s’appellerait « Un Cœur de Mère » pas « Sodome et Gomorrhe »! Marisa Allasio débuta dans un ou deux films, histoire de se familiariser avec l’emploi. Nous étions en 1953 lorsqu’enfin elle apparaît dans un « vrai rôle », celui de « Cœur de mère ».

Marisa va enchaîner les tournages, mais elle n’en a pas fini avec le clergé!

En 1957, elle a enfin 21 ans et acquit la majorité légale, le pape en personne monte en chaire contre son dernier film, signé Dino Risi  » Pauvres mais Beaux »qu’il juge « bien trop excitant », ce sont ses propres mots et dans la foulée exige que la police arrache et confisque toutes les affiches du film! L’affaire donnera lieu à un florissant marché noir bien qu’il n’y ait pas eu là de quoi fouetter un chat!

Cette véhémence pontificale va faire de Marisa la star la plus hot, la plus sexy, la plus sulfureuse du moment!

00000002-8238-240x300

Dorénavant le bikini qui était un peu son bleu de travail va devenir son étendard et symboliser aux yeux de certains la liberté contre l’obscurantisme! Seule Brigitte Bardot obtiendra un résultat similaire et avec le même pape qui semble avoir été plus assidu des cinémas que des vêpres! Sa sainteté choisit l’image de Brigitte pour symboliser le mal au pavillon du Vatican lors de l’exposition universelle de 1958 à Bruxelles. La famille Bardot s’offusque et traîne sa sainteté au tribunal pour un procès retentissant que Pie XII perdra avant de rendre son âme à son légitime propriétaire puisqu’il s’éteint en Octobre de la même année laissant la pace à Jean XXIII.

Mais laissons Brigitte et l’expo 58 pour en revenir à Marisa en 1957.

La jeune actrice participe au festival de Venise. Photographes et bikinis sont plus que jamais à l’ordre du jour mais Marisa va faire une rencontre très inattendue parmi les festivaliers: le comte Calvi di Bergolo.

Mario Lanza, lui aussi présent à la Mostra clame de sa voix de ténor avoir réussi à persuader la belle Marisa de signer avec la MGM pour lui donner la réplique dans son prochain film. Et même si Marisa refuse de quitter l’Italie sous prétexte qu’elle n’est encore qu’une actrice débutante et peu connue, il se charge de la faire changer d’avis et inonde la presse mondiale de communiques dithyrambiques accompagnés comme il se doit de quelques photos! Le pauvre ignore encore que si Marisa Allasio n’a pas rencontré son prince, elle a trouvé son comte.

Marisa partira pour l’Amérique, répondant aux journalistes très inspirés par le nouveau petit démon italien assise sagement sur…Les genoux de sa maman.

Elle s’affichera bien un peu avec l’acteur Bob Evans et avec un des héritiers Hilton comme le veut la tradition, mais il est évident que la jeune actrice n’a qu’une seule envie: retrouver l’Italie et Rome en particulier!

Le 3 Novembre 1958 les bans sont publiés pour le prochain mariage de Marisa et du comte de son cœur. Les deux familles sont farouchement opposées à ce mariage. Pensez donc! Le comte Pier Francesco Calvi di Bergolo, neveu de l’ex roi d’Italie peut-il faire d’une porteuse de bikinis une comtesse de haut rang?

Ce mariage est hors de question!

Il a pourtant lieu sept jours plus tard.

Le 10 Novembre 1958, Maria Luisa Allasio épousait Pier Francesco Vittorio Maria Agostino Luca di Bergolo Frediano Calvi, neveu de l’ex-roi Vittorio Emanuele III d’Italie. La cérémonie eut lieu dans un petit village près de Turin. Elle a 22 ans, Pier Francesco en a 27 et ils se marient seuls avec seulement la présence de leurs deux témoins obligatoires. Les familles ont tenu parole, elles ne se sont pas déplacées.

Le couple aura deux enfants: Carlo Giorgio qui vient au monde le 10 Juillet 1959 et Anda Frederica qui elle vient au monde le 11 Mars 1962.

Comme on l’imagine, Marisa Allasio ne revint pas au cinéma et telle Grace Kelly, elle prit une retraite définitive. mais parce que j’ai fait grand cas de son épopée en bikini, il serait injuste de considérer Marisa Allasio comme une petite starlette exhibitionniste retirée des voitures après un riche mariage.

C’est bel et bien une actrice de prestige qui tire sa révérence. En 1958, Marisa était rentrée d’Hollywood où l’on parla longtemps de son fugace passage. Elle tenait maintenant les premiers rôles féminins de ses films, elle avait fait ses débuts à la télévision et le cinéma allemand avait fait appel à ses services après Hollywood.

Celine Colassin

imagesmarisa-allasio

QUE VOIR?

1952: Les Héros du Dimanche: Avec Cosetta Greco, Raf Vallone et Marcello Mastroianni

1953: Pardonne-moi: Avec Antonella Lualdi et Raf Vallone

1954: Cœur de Mère: Avec Giacomo Rondinella

1956: Sous le Signe de la Croix: Avec Gianna Maria Canale et Jorge Mistral

1956: Guerre et Paix: Avec Audrey Hepburn, Henri Fonda, Mel Ferrer et Anita Ekberg

1957: Roveri ma Belli: Avec Maurizio Arena

1957: Les Sept Collines de Rome: Avec Mario Lanza

1958: Venise, la Lune et Toi: Avec Alberto Sordi

1958: Carmela é Una Bambola: Avec Nino Manfredi

1958: Nackt, Wie Gott Sie Schuf: Avec Rik Battaglia

 

572 ELEONORA ROSSI DRAGO

572 ELEONORA ROSSI DRAGO mjy93s9p5svi9ysi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si je viens de m’extasier à juste titre sur l’infernale beauté un rien hautaine de Capucine, il serait juste que je me penche maintenant sur une autre de ces créatures faites de perfection distante, j’ai nommé Eleonora Rossi Drago.

Eleonora Rossi Drago fut incontestablement la plus pure des beautés parmi les actrices de sa génération doublée d’une artiste au talent très affûté et d’un statut de très grande star en Italie. Mais par un étrange fait du hasard, sa gloire ne dépassa jamais les frontières natales de l’actrice. Elle n’atteint jamais à une renommée internationale alors que triomphaient les Pierangeli, les Loren, les Lollobrigida, les Lisi, les Cardinale et même les Podesta.

La belle Eleonora fut pourtant dirigée par les plus grands noms du cinéma italien comme Luigi Comencini, Vittorio Gassman, Francesco Rosi, Michelangelo Antonioni ou Guiseppe de Santis dont les oeuvres s’exportaient magnifiquement. Mais par cet étrange coup du sort, les films où ils dirigèrent Eleonora firent exception à la règle. Et ce, même si elle y donnait la réplique à Vittorio Gassman, Raf Vallone, Marcello Mastroianni ou Jean-Louis Trintignant . Plus encore, si parmi les grands noms qui la dirigèrent on trouve aussi John Huston, Julien Duvivier, Henri Decoin ou François Truffaut, on s’étonnera d’autant plus de cette gloire restée nationale.

La future Eleonora Rossi Drago naît le 23 Septembre 1925 au bord de la mer, à Gênes. Elle est pour l’état civil Palmina Omiccioli.

Si sa maman est une italienne pure souche, son père est Espagnol, officier de marine qui la rencontra un jour qu’il faisait escale à Gênes.

A 17 ans, la petite Palmina va donner du fil à retordre à ses parents. Elle veut se marier avec un bellâtre de passage. devenue madame Rossi, elle met au monde sa petite fille Fiorella. Epoux et père de famille, voilà deux responsabilités qui firent fuir monsieur Rossi jusqu’au fond de l’Argentine et ce d’une manière aussi instantanée que définitive!

Palmina se retrouve seule pour élever sa fille. Elle gagne Rome où elle travaillera dans un grand magasin avant d’en présenter les collections. Piquée de mode, elle se rêve styliste et espère bien faire carrière et fortune en dessinant des robes.

Et comme sa beauté lui a ouvert les portes du mannequinat, elle tente sa chance à l’élection de miss Italie 1947. La concurrence fut rude! Si Lucia Bose rafla le titre, Gina Lollobrigida, Gianna Maria Canale et Silvana Mangano avaient pourtant bataillé ferme! Palmina fut quatrième derrière Gina Lollobrigida.

Mais la belle Gênoise avait tapé dans l’oeil d’un cinéaste, et pas n’importe lequel: Luigi Comencini.

L’élégance naturelle et racée de la jeune femme va lui permettre de lui confier des rôles de prostituée qu’elle saura préserver de la vulgarité et de la médiocrité en leur conférerant une dignité qui n’aurait proablement pas été à la portée d’autres actrices.

eleonora-rossi-drago-216x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après quelques petits rôles que l’on qualifiera de rôles d’apprentissage, en 1952, Luigi Comencini la propulse au firmament des stars avec « La Traite des Blanches » où elle éclipse Silvana Pampanini pourtant bien plus tapageuse et célèbre qu’elle. Pouvait-elle se douter alors que déjà le destin se tramait dans l’ombre? Dans l’ombre de la figuration où rôdait une certaine Sofia di Lazzarro qui n’allait plus tarder à devenir Sophia Loren!

Deux ans plus tard, en 1954, Eleonora Rossi Drago est considérée comme la « grande dame » du cinéma italien, soufflant le titre au nez pourtant spirituel de Silvana Mangano! Elle est présentée à la reine d’Angleterre à l’égale de Sophia Loren, Gina Lollobrigida et Gianna Maria Canale.

Dès 1955 sa carrière s’internationalise, elle tourne pour Duvivier et son prestige s’accroît encore puisque Luchino Visconti la dirige sur scène face à Marcello Mastroianni dans « Oncle Vania », ce qui oblige Michelangelo Antonioni à attendre son tour pour pouvoir la diriger au cinéma.

tumblr_m5q6wigu6q1rn8tf5o1_500

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eleonora Rossi Drago aborde les années 60 littéralement déifiée par le cinéma italien. Sophia Loren est en passe d’être oscarisée à Hollywood comme l’ont été Anna Magnani et Marisa Pavan. Anna Maria Pierangeli est elle aussi une star hollywoodienne de première grandeur, Gina Lollobrigida a mis le monde entier à ses genoux et le prestige de Silvana Mangano est immense. Etrangement, Eleonora qui n’est ni moins belle ni moins talentueuse reste en retrait. Elle ne devient pas une star internationale alors même que le monde entier ne jure que par les actrices italiennes!

rayh96wxe805r5ye

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La star ne semble pas s’en offusquer outre mesure, mais après les années 50, ce sont les années 60 qui vont défiler sous les mêmes auspices et aux mêmes conditions. Eleonora en plus de sa beauté exceptionnelle a une magnifique chevelure d’un châtain profond  avec des reflets naturels d’automne et aime à faire savoir qu’elle déteste les perruques. Ceci sans doute parce que certaines de ses plus illustres rivales ne sortent jamais de chez elles sans coiffer la nouvelle moumoute du jour. Mais en 1963, Eleonora qui aligne trois films a la suite se retrouve confrontée à un problème inattendu. Les tournage sont pris du retard et elle jongle littéralement entre les trois plateaux. Or si dans un film elle a sa couleur naturelle, elle est rousse dans le second et blonde dans le troisième! Elle changera de couleur de cheveux neuf fois en trois mois et son coiffeur  personnel aussi exténué qu’exaspéré refusera de venir aux premières de ses films!

Eleonora Rossi Drago a 40 ans en 1965 et si elle reste somptueuse elle n’est plus l’affolante créature de 1947. Le temps passe pour elle aussi. A force d’attendre l’heure de la renommée internationale, l’actrice se rend compte qu’elle est passée et n’a sonné que pour d’autres.

resize-220x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et en Italie aussi, le temps a passé et son statut, insensiblement, s’est mis à chanceler. La star des premiers rôles va maintenant servir la soupe à Dominique Boschero ou Margaret Lee et c’est pour elle que c’est le dur à avaler. Supportant mal la gloire qui décline au rythme de la beauté qui s’efface, Eleonora sombre dans la dépression.

En 1970 Eleonora renonce définitivement à sa carrière. Elle vient de tourner un ultime film d’horreur de série Z ou la production l’a jetée en pâture à des psychopathes sanguinaires flanquée d’une autre dégringolade: Anna Maria Pierangeli.

Le film terminé on ne les reverra plus jamais.

Anna Maria s’éteint, Eleonora épouse un richissime homme d’affaires Sarde, Dominico la Cavera ce qui fait d’elle une baronne.

Elle se retire à Palerme dès 1970 et c’est là qu’elle s’éteint 37 ans plus tard, fauchée par une hémorragie cérébrale le 2 Décembre 2007, peu de temps après avoir fêté ses 82 ans.

Celine Colassin

19750515

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUE VOIR?

1951: L’Ultima Sentenza: Avec Charles Vanel, Antonella Lualdi et Jacques Sernas

1952:La tratta delle bianche: Avec Mark Lawrence , Vittorio Gassman et Silvana Pampanini

1952: La Fiammata: Avec Amedeo Nazzari

1953: L’Esclave: Avec Daniel Gélin et Barbara Laage

1954: Destinées: Avec Claudette Colbert

1954: L’Affaire Maurizius: Avec Daniel Gelin

1955: Donne Sole: Avec Ettore Mani et Gianna Maria Canale

1955: Le Amiche (Femmes entre elles): Avec Gabriele Ferzetti

1956: Kean: Avec Vittorio Gassman

1956: Meurtre à l’Italienne: Avec Claudia Cardinale et Pietro Germi

1957: Tous Peuvent me Tuer: Avec Anouk Aimée et François Perier

1958: La Tour, Prends Garde! Avec Jean Marais et Nadja Tiller

1959: Le Fric: Avec Jean-Claude Pascal, Raymond Rouleau et Roger Hanin

1959: Il prezzo della gloria: Avec Roberta Benedetti et Pierre Cressoy

1959: Estate violenta: Avec Jean-Louis Trintignant

1959: Vacanze d’inverno: Avec Michèle Morgan, George Marchal et Vittorio de Sica

1960: Sotto dieci bandiere: Avec Mylène Demongeot et Van Heflin

1960: La Garçonnière (Flagrant Délit): Avec Raf Vallone

1961: Caccia all’uomo: Avec Yvonne Furneaux et Umberto Orsini

1961: Tiro al piccione: Avec Jacques Charrier

1962: Âme Noire: Avec Nadja Tiller, Annette Stroyberg et Vittorio Gassman

1962: Tiro al piccione: Avec Franco Balducci et Jacques Charrier

1962: L’Amour à Vingt Ans: Avec Marie-France Pisier et Jean-Pierre Léaud

1962: Les Don Juans de la Côte d’Azur: Avec Annette Stroyberg Vadim, Coccinelle et Martine Carol

1964: Amore Facile: Avec Vittorio Caprioli et Philippe Leroy

1964:Il treno del sabato: Avec Claudio Gora

1966: Mano di velluto: Avec Dominique Boschero et Paolo Ferrari

1966: The Bible: In the Begining: Avec Gabriele Ferzetti

1969: Gli angeli del 2000: Avec Petra Angeli

1969: Camille 2000: Avec Danièle Gaubert et Nino Castelnuovo

1970: Dorian Gray: Avec Helmut Berger, Margaret Lee et Isa Miranda

1970: Nelle pieghe della carne: Avec AnnaMaria Pierangeki et Fernando Sancho

570: ELSA MARTINELLI

570: ELSA MARTINELLI 4060419824_252bb4c575

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai un peu de mal à faire d’Elsa Martinelli une de mes « Etoiles Filantes » car j’ai une affection sans bornes pour cette actrice que j’ai longtemps considérée comme la perfection physique absolue, peut-être parce qu’elle était mon antithèse complète.

elsa martinelli

Je dois pourtant m’y résoudre. Sa carrière n’est en rien comparable à celle d’une Michèle Morgan, d’une Sophia Loren ou d’une Danielle Darrieux et son souvenir majestueux qui s’estompe déjà n’est pas celui d’une Marilyn, d’une Ava, d’une Rita ni même d’une Jayne.

elsa martinelli and cat

Elle a pourtant une particularité extrêmement rare chez les actrices: Elsa Martinelli est luxueuse.

elsa martinelli

Le 13 Janvier 1935, Elsa Tia voit le jour en Toscane, dans la petite ville  cernée de ramparts médiévaux de Grosseto.

elsa martinelli

La famille est aussi pauvre que nombreuse et à la fin de la guerre Elsa aura l’air d’un petit chat de gouttière efflanqué qui ferait plus pitié qu’autre chose. Les privations des jeunes années auront le même effet sur sa constitution que sur celle d’Audrey Hepburn, elles resteront filiformes à jamais.

La légende d’Elsa Martinelli, car légende il y a, voudrait que la belle enfant soit devenue un célèbre mannequin et que l’acteur Kirk Douglas ayant vu sa photo en première page de LIVE magazine soit tombé sous le charme et l’ait invitée à Hollywood.

elsa martinelli

Il est plus conforme à la réalité de dire que cette demoiselle, devenue jolie, rêvait certes de gloire et si elle avait fait quelques photos, LIVE magazine ce ne serait pas pour tout de suite. Elle avait plutôt fait de très modestes débuts au cinéma où on l’avait retrouvée perdue dans le casting du film de Claude Autan Lara « Le Rouge et le Noir ».

brushingelsamartinelli-201x300

Kirk Douglas, habitué des studios italiens où il s’attaquait alors au personnage d’Ulysse y avait croisé la jeune Brigitte Bardot alors dans sa période de « films italiens tous très cons mais où j’étais bien filmée, c’est déjà ça » et avait jeté son dévolu sur elle, souhaitant la ramener à Hollywood pour y tourner à ses côtés « La Rivière de nos Amours ». Hollywood ayant toujours fait l’effet d’un repoussoir à Brigitte Bardot, la jeune madame Vadim dédaigna l’offre même si Ulysse la pourchassa jusque sur les plages du festival de Cannes.

3286387361_621cc1233a_m

 

 

 

 

 

 

 

S’étant piqué de faire une découverte et Brigitte ayant elle-même déjà été découverte par Vadim, il jettera son dévolu sur Elsa Martinelli Marlon Brando jetait bien le sien sur une certaine Ursula Andress!

« L’affaire Kirk Douglas » sera racontée par Elsa elle-même. « J’avais fait pas mal de photos de mode et j’étais invitée par une agence New-Yorkaise à venir travailler en Amérique. Je suis arrivée à New-York avec dix dollars en poche. Le taxi jusqu’à l’hôtel qu’on m’avait recommandé m’en coûta six et la chambre pour la nuit, huit! J’étais en déficit immédiat! Je n’étais riche que de mon contrat avec l’agence mais si je n’avais pas donné satisfaction, dieu sait ce qu’il me serait arrivé car un contrat peut être rompu du jour au lendemain. Heureusement tout se passa bien et le lendemain j’étais riche de 300$ ce qui représentait 15 jours de travail pour une secrétaire New-Yorkaise! C’est alors que Kirk Douglas m’a appelée à mon hôtel après avoir vu ma photo en couverture de « LIFE ». Il m’a appelée et je ne l’ai pas cru, je croyais à une blague de Mario, un ami italien! Je lui ai posé des questions sur « 20.000 lieues sous les mers » que j’avais vu à Rome avant de partir pour les USA. Je lui ai même fait chanter la chanson du film! Quand j’ai été sûre que c’était bien Kirk Douglas, je lui ai dit « Bon, d’accord je serai à Hollywood demain! »

Elsa peaufina son anglais, aborda le style « westernien »  pour y devenir une  indienne et fut sensationnelle!

Kirk Douglas avait visé juste et avait bel et bien déniché un oiseau rare!

elsamartinelliaq8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle allait devenir une vedette confirmée à Hollywood et après ce bon vieux Kirk, elle donnerait la réplique à quelques mâles pointures tels John Wayne, Charlton Heston, Orson Welles, Robert Mitchum, Dustin Hoffman ou Richard Burton!

La jeune Elsa avait la tête bien faite et bien pleine, elle ne s’enivra pas de bourbon au volant de sa Cadillac rose, ne tomba pas amoureuse de James Dean ou de son psy et mena rondement ses affaires. Très vite elle rentrait en Italie, histoire d’asseoir sa popularité. Elle signa un contrat pour ses films européens avec Carlo Ponti qui lui fit tourner « La fille de la Rizière » et « Donatella » Sa prestation dans « Donatella » lui vaudra l’ours d’argent au festival du film de Berlin.

elsa martinelli

Le physique de la jeune actrice starifiée au milieu des années 50 préfigurait ce que serait l’idéal féminin des décennies futures et flanquait quand même un solide coup de vieux aux poupées rebondies telles Marilyn Monroe, Jayne Mansfield ou Jane Russell qui sentirent leur trône d’idéal féminin devenir plutôt glissant sous leurs confortables fesses.

Elsa s’était d’ailleurs fendue d’une charge à boulets rouges sur cette mode des poitrines opulents au printemps 1962: « J’ai réussi au cinéma sans posséder une poitrine invraisemblable mais aujourd’hui, surtout en Italie, il semble qu’il soit impossible d’être une actrice sans être d’abord une exposition ambulante de charmes pectoraux! Je croyais naïvement que les gens qui allaient voir des films s’intéressaient à l’histoire qu’on leur racontait! Si j’avais su qu’il suffisait d’un soutien-gorge rembourré pour les épater, je ne me serais pas donné tout ce mal pour jouer la comédie! »

frontoni-elsa-martinelli

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Italie n’était pas peu fière de la réussite hollywoodienne de sa belle enfant, réussite d’autant plus inattendue qu’Elsa était complètement inconnue au pays à l’heure de son départ pour l’Amérique.

Elsa au rallye de Rome

Elsa au rallye de Rome

Elle devint une véritable star internationale, sa partageant entre deux continents. La mode des coproductions internationales lui ouvrit les portes du cinéma français où après avoir été la partenaire de Jean Marais elle serait dirigée par Roger Vadim.

elsa martinelli

Sa photogénie et son élégance racée lui ouvrirent toutes grandes les portes de l’univers de la mode et Elsa devint une habituée des pages VOGUE ou HARPER’S BAZAAR. Elle allait faire pour le compte de Chanel la couverture de LIVE magazine  ce qui dut faire plaisir à Kirk Douglas qui avait anticipé l’évènement de neuf ans!

Durant toutes les années 60 et 70, Elsa Martinelli fut terriblement présente, folle de mode, jet setteuse infatiguable sa vie semblait faite de tournages de prestiges, vols longs couriers, réceptions mondaines, défilés haute couture où on la croisait tant sur les podiums qu’au premier rang des richissimes acheteuses.

Elsa devint comtesse en 1957 en épousant Franco Mancinelli Scotti di San Vito, père de sa fille Christiana qui vient au monde en 1958.

Le comte est très beau et n’a rien à envier aux jeunes premiers en vogue. la presse est folle de ce couple jeune beau riche et heureux. leur voyage de noces à Port Ercole en Toscane fait chavirer les cœurs et au mois de Juillet suivant ils y retourneront et le public  en sera tout aussi ravi. n ce régale en ce bel été de leur photos d’amoureux se promenant main dans la main dans le petit port ou jouant comme tous les amoureux du monde dans la Méditerranée plus bleue que d’habitude pour fêter ce bel amour.

elsa martinelli

Plus tard, Elsa deviendra l’épouse du photographe Willy Rizzo avec qui elle créera son entreprise de design mobilier. Entreprise qui fut considérée comme un caprice et qui finit par compter plus de 150 ouvriers. Il faut ici rendre à Cesar ce qui est à lui, Willy Rizzo s’était attanqué au design dès le milieu des années 60 et c’est Elsa qui vint le rejoindre pour lancer l’entreprise dont la production fit les délices de Brigitte Bardot mais aussi de Salvador Dali ce qui me semble gage de qualité comme de prestige lorsqu’un artiste de la trempe de Salvador Dali craque sur votre travail de designer et casse sa tirelire pour s’offir quelques pièces! C’est un peu comme si Picasso vous achetait un tableau!

Elsa-Martinelli

Elsa avait mis plusieurs années avant d’épouse Willy Rizzo, non que l’envie lui en manquât, mais elle attendait comme Sophia Loren et Vittorio de Sica le bon vouloir du tribunal ecclésiastique seul habilité à dénouer ce qui avait été noué devant dieu! Un jour qu’une journaliste lui demandait pourquoi elle n’était pas mariée avec Rizzo elle répondit: » C’est à l’Italie qu’il faut demander ça, pas à moi! »

elsa martinelli

Le couple Rizzo qui avait convolé en 1970 finit par divorcer et Elsa continua sa prestigieuse carrière d’actrcie et de mondaine internationale. Elle avait pourtant déclaré: « Tous les couples mariés doivent affronter un monstre sans pitié: l’habitude. Willy et moi avons nos chambres et nos salles de bains séparées. Lorsque nous avons envie de nous aimer ou simplement de nous voir, nous nous donnons rendez-vous chez nous, c’est tout à fait merveilleux et si tout le monde faisait comme nous, il y aurait bien moins de divorces! »

elsa martinelli

Dès la fin des années 70 elle délaissa sa carrière d’actrice même si on la verra encore à la télévision jusqu’au milieu des années 90. Et j’insiste sur le fait que c’est bien Elsa qui délaissa le cinéma et non l’inverse. Sous prétexte de libération sexuelle, la pornographie finissait pas envahir tous les écrans dans une sorte d’escalade à la nudité et aux pratiques sexuelles en gros plan.

elsa martinelli

Elsa qui avait été une femme libre avant la lettre, n’avait jamais eu que faire d’un soutien gorge et avait beaucoup posé pour l’objectif de charme de son ami Angelo Frontoni avait l’image d’une star très libérée.

elsa martinelli

Les propositions qui lui étaient faites étaient bien plus que scabreuses et l’actrice les goûtait fort peu. « Je n’ai rien à faire dans ce cinéma vulgaire et cru fait par des gens laids qui s’affichent nus au nez des gens avec beaucoup de complaisance. Si ce cinéma -là doit exister il est urgent de créer un circuit parallèle qui regroupera les amateurs du genre et permettra aux familles d’encore fréquenter les salles obscures sans rougir de honte »

elsa martinelli

Restée très belle on la revoyait à la cérémonie des Oscars en 2008 dans une robe fourreau rouge drapant sa gracieuse silhouette et perchée sur des talons aiguilles gigantissimes. Elsa Martinelli était belle, elle était discrète mais pas retraitée.

elsa martinelli

Sans doute posait-elle parfois un regard satisfait sur l’Ours d’or de la meilleure actrice que lui décerna le prestigieux festival de Berlin en 1956 qui doit trôner sur une création Willy Rizzo quelque part dans sa villa.

Elsa paie son tribut aux années 70!

Elsa paie son tribut aux années 70!

Peut-être passait-elle en coup de vent, sanglée dans le dernier trench Dior, masquée derrière ses lunettes noires revoir quelques autres pièces Willy Rizzo exposées au musée d’art moderne de New-York.

elsa martinelli

Je l’ignore. Mais quoi que fasse Elsa Martinelli, je sais qu’il était bien ainsi. La mort la surprendra dans sa 82ème année le 8 Juillet 2017.

C’était un samedi, un sombre samedi où le monde perdait un peu de son élégance et de sa lumière.

Celine Colassin

4120879309_bf5ab549cd

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUE VOIR?

1954: Le Rouge et le Noir: Avec Danielle Darrieux, Gérard Philippe et Antonella Lualdi

1955: The Indian Fighter: Avec Kirk Douglas

1956: La risaia: Avec Michel Auclair et Folco Lulli

1956: Donatella: Avec Walter Chiari

1957: Manuela: Avec Trevor Howard et Donald Pleasance

1958: La Mina: Avec Antonio Cifariello

1959: Ciao, ciao bambina! Avec Antonio Cifariello et Lorella de Luca

1959: I battellieri del Volga Avec John Derek et Dawn Addams

1959: Tunisi Top Secret: Avec Raf Mattioli et Georgia Moll

1959: Costa Azzurra: Avec Rita Gam, Alberto Sordi et Georgia Moll

1959: La Notte Brava (Les garçons) Avec Laurent Terzieff, Jean-Claude Brialy et Franco Interlenghi.

1960: Il carro armato dell’8 settembre: Avec Dorian Gray, Yvonne Furneaux et Marisa Merlini

1960: I piaceri del sabato notte: Avec Jeanne Valérie et Maria Perschy

1960: Et Mourir de Plaisr: Avec Annette Stroyberg et Mel Ferrer

1960: Le Capitan: Avec Jean Marais et Bourvil

1960: Un amore a Roma: Avec Mylène Demongeot et Peter Baldwin

1961: La Menace: Avec Marie-José Nat et Robert Hossein

1962: Hatari: Avec John Wayne

1962: Le Proces: Avec Jeanne Moreau et Anthony Perkins

1962: The Pigeon That Took Rome: Avec Charlton Heston

1963: the V.L.P’s: Avec Orson Welles, Elizabeth Taylor, Richard Burton et Louis Jourdan

1964: De l’Amour: Avec Anna Karina et Michel Piccoli

1965: La decima Vittima: vec Ursula Andress et Mrcello Mastroianni

1965: Je vous Salue Mafia: Avec Eddie Constantine, Micheline Presle et Michel Lonsdale

1965: La Fabuleuse Aventure de Marco Polo: Avec Horst Bucholz et Orson Welles

1965: Un Milliard dans un Billiard: Avec Jean Seberg et Claude Rich

1965: L’Or du Duc: Avec Claude Rich et Pierre Brasseur

1966: Come imparai ad amare le donne: Avec Michèle Mercier et Nadia Gray

1967: Le Plus Vieux Métier du Monde: Avec Gastone Moschin

1967: Sept Fois Femme: Avec Shirley MacLaine et Lex Barker

1967: Maroc 7: Avec Cyd Charisse et Gene Barry

1967: Le Plus Vieux Métier du Monde: Avec Gastone Moschin

1968: Un dollaro per 7 vigliacchi: Avec Dustin Hoffman et Cesar Romero

1968: Manon 70: Avec Catherine Deneuve et Jean-Claude Brialy

1968: Candy: Avec Ewa Aulin, Richard Burton et Ringo Star

1969: Les Chemins de Katmandou: Avec Jane Birkin et Renaud Verley

1970: OSS 117 prend des Vacances: Avec Luc Meranda et Edwige Feuillère

1971: La Aracuana: Avec Victor Alcazar et Antonio Alfonso

1976: Garofano Rosso: Avec Marina Berti et Isa Barzizza

1990: Arriverderci Roma (Court Metrage) Avec Valentina Forte et Gordon Thomson

1993: Anni 90 Parte II: Avec Carol Alt et Christian de Sica

ELSA MARTINELLI dans VOGUE

mx-2600n_20110718_141323_0161sans-titre

569 ANNA MARIA FERRERO

569 ANNA MARIA FERRERO 12506526_ori

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le destin d’Anna Maria Ferrero qui a tout d’un scénario pour un prestigieux film de Douglas Sirk commence curieusement dans la rue.

Dans une rue où s’arrête à la hauteur d’une jeune fille de 15 ans, la voiture d’un suppposé dragueur qui lui pose la question fatale entre toutes « Mademoiselle voulez-vous faire du cinéma? »

Nous sommes en Italie, en 1949, l’élection de Miss Rome deux ans plus tôt a propulsé dans la notoriété  des demoiselles d’arrière boutique, boulangères ou mannequins à la pige qui ont pour nom Lucia Bose, Gina Lollobirigida, Gianna Maria Canale et surtout Silvana Mangano qui vient de prendre le plus flamboyant des départs avec « Riz Amer ».

« Le bout d’essai » est devenu l’arme des dragueurs impénitents puisque le cinéma est le rêve fatal pour toute jeune alouette italienne.

xb-104691-214x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourtant Anna Maria n’a pas les courbes tapageuses d’une Gina Lollobrigida ou d’une Silvana Pampanini, elle a cet autre genre de beauté dont raffole le mâle italien: celui de la douce biche traquée aux grands yeux apeurés, type dont une autre Anna Maria, Pierangeli, sera l’archétype le plus célèbre.

Dans la voiture ce n’est pas un dragueur, c’est Claudio Gora, jeune réalisateur, époux de la fantastiquement belle Marina Berti et qui a enfin obtenu les budgets pour son permier film « Le Ciel est Rouge ». Il cherche son personnage, et le découvre réincarné en cette jeune étudiante qui rentre sagement chez elle après les cours. Lorsque je dis  » son personnage » je devrais dire « Un de ses personnages ». Il s’agit de distribuer un second rôle dans l’ombre de la belle Marina  pour qui ce mari acteur est devenu metteur en scène pour magnifier encore sa belle épouse avec sa caméra

anna maria ferrero

Anna Maria veut courir le risque, sa famille accepte, à quinze ans elle débute au cinéma.

La jeune découverte est née à Rome le 18 Février 1934, précédent de quelques mois dans ce monde Sophia Loren et Brigitte Bardot. Et si sa famille ne fit pas trop de difficultés pour qu’elle passe son bout d’essai, c’est qu’on avait déjà un artiste célèbre dans la famille, le compositeur chef d’orchestre Willy Ferrero, né à Portland en 1906, devenu célèbre à trois ans, tel un prodige digne de Mozart soi-même et qui s’éteindra à Rome en 1954.

showimg2-217x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Willy Ferrero l’illustre oncle prodige

Anna-Maria va adopter le patronyme de cet oncle célèbre en Italie et qui a tutoyé un pape ou deux. Ce sera suffisant pour que l’on sache qu’elle n’est pas une starlette à culbuter sur un divan pour obtenir une figuration dans une publicité de pâtée pour chiens.

Tout le monde se déclara ravi des jolis débuts de la demoiselle à l’écran. Le film connut un aimable succès, Gora la rapellerait encore et déjà on parlait de « découverte ».

ferrero

Mais Anna Maria n’était pas de ces sottes alouettes déjà citées croyant qu’une chance passagère est obligatoirement une promesse de destin abouti. Nièce de musicien, elle sait à quel point le travail est indispensable pour mener une carrière à bien. D’ailleurs le prestigieux oncle prodige n’avait pas tenu toutes les promesses que son jeune talent avait laissées espérer et s’il resta célèbre sa musique ne fut jamais une mécanique céleste propre à titiller les oreilles des anges.

tumblr_m7iqgfj88h1qiflw2o1_1280

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anna-Maria allat donc travailler d’arrache pied et dans la foulée se piquer de théâtre et de Shakespeare. Dès que le cinéma italien avait récupéré noblesse, prestige et finances grâce aux génies d’après guerre qui firent naître le néo realisme. On tourna à la pelle de grands drames sentimentaux tarabiscotés plus dignes de romans photos noir et blanc que de pellicule couleur et d’alertes comédies où il n’y avait pas grand chose à sauver. Ce cinéma-là, pour être le cinéma de son temps n’était pas le cinéma qu’Anna-Maria aimait.

Anna Maria tournait donc, et même beaucoup, mais ne semble pas avoir été de celles qui bataillent pour obtenir de grands rôles.

Elle connaîtra en 1952 une déconvenue française puisqu’elle devait tourner « Le Dortoir des Grandes » avec Jean Marais et enchaîner avec « Le Blé en Herbe » avec Edwige Feuillère. Elle ne tournera ni l’un ni l’autre, remplacée par Françoise Arnoul d’abord et la délicate Nicole Berger ensuite.

C’est sur les planches et dans l’oeuvre de Shakespeare qu’elle s’épanouissait, c’est donc là qu’elle rencontra l’amour sous les trais de l’acteur italien le plus prestigieux du moment: le fantasque Vittorio Gassman alors fraîchement divorcé de la tempêtueuse star hollywoodienne Shelley Winters.

Vittorio ne sera jamais un ange fidèle et si une réelle communion de coeur et d’esprit règne entre ces deux-là, Anna-Maria n’épousera pas Vittorio Gassman et ne lui donnera pas d’enfants; ils sont partenaires dans la vie, sur scène et à l’écran ils ne le seront pas à l’église!

vespa-anna-maria-ferrero

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette situation est d’ailleurs assez farouche dans le contexte de son époque! Sophia Loren et Monica Vitti vont bientôt se lamenter de ne pouvoir épouser l’homme marié qu’elles aiment, respectivement Carlo Ponti et Michelangelo Antonioni. Dans le même temps Gina Lollobrigida se désespèrera de ne pas pouvoir divorcer  de Milko Skofic! On cancane beaucoup sur les mariages des Mastroianni, des Fellini des de Sica et nombre de stars sont aspirées par les affres que provoque l’interdiction du divorce en Italie dont Belinda Lee, Dawn Addams et coensoeurs.

Dans toute cette tourmente administrative, sentimentale et médiatique, ces deux là qui sont libres de se marier et ne le font pas ont de quoi faire figure d’exception!

annamariaferrero

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vittorio Gassman et Anna-Maria Ferrero

Le temps passant, Vittorio Bassman et Anna-Maria Ferrero feront figure de « couple de cinéma » et pour tute illégitime qu’elle soit, leur longue liaison fait les délices d’un public qui aime les applaudir en scène et à l’écran.

Puis ce sera le règne d’Annette Stroyberg et de Juliette Mayniel dans la vie de Vittorio Gassman; Anna-Maria tombe sous le charme du très beau Jean Sorel en qui elle reconnaît enfin le grand amour de sa vie.

L’acteur français qui a vu toutes les portes s’ouvrir devant son physique parfait n’a pas démérité et est devenu un comédien respecté aussi demandé en France qu’en Italie, il sera bientôt le mari de Catherine Deneuve dans « Belle de Jour ».

anna maria ferrero

Dès le tournage de « L’Or de Rome » terminé, le couple convole. Anna Maria devient pour l’état civil madame Jean de Combaud de Roquebrune car Jean Sorel est d’ascendace noble et serait relié en droit eligne aux capétiens. Le couple s’offira d’ailleurs un château à restaurer à 80 kms de Paris où il sont un appartement ainsi qu’une villa proche de Rome.

Jean Sorel semblait bien trop beau pour être l’homme d’une seule femme et Anna-Maria n’avait pas le fantastique prestige d’une Silvana Mangano ou d’une Sophia Loren. On ne crut pas en leur histoire.

Et lorsqu’Anna Maria annonca qu’elle arrêtait immédiatement sa carrière pour n’être plus que l’épouse de Jean Sorel, on la crut encore moins! Voilà plus d’un demi siècle que ces deux là ont fait démentir les pronostics les plus sceptiques.

Nés la même année, Jean Sorel et Anna Maria Ferrero ont fête leurs 78 ans respectifs en 2012.

Le 21 mai 2018, Anna-Maria s’éteignait en toute discrétion à Paris.

Celine Colassin.

frontoni-anna-maria-ferrero

QUE VOIR?

1950: Il Cielo è rosso: Avec Marina Berti et Jacques Sernas

1951:Il Cristo proibito: Avec Raf Vallone, Alain Cuny et Elena Varsi

1952: Ragazze da Marito: Avec Titiana di Philippo Peppino di Philippo, Edouardo di Philippo

1952: Le due verità: Avec Michel Auclair, Michel Simon et valentine Tessier

1953:Viva la Rivista! Avec Walter Chiari et Rossana Podesta

1953: Capitan Fantasma: Avec Anna-Maria Sandri, Frank Latimore et Maxwell Reed

1953: Fanciulle di Lusso: Avec Marina Vlady, Rossana Podesta et Jacques Sernas

1953: Febbre di Vivere: Avec Marina Berti, Marcello Mastroianni et Massimo Serato

1953: Giuseppe Verdi: Avec Pierre Cressoy

1953: Siamo tutti Inquilini: Avec Aldo Fabrizi

1953: Villa Borghèse: Avec Vittorio de Sica

1954:Una parigina a Roma: Avec Barbara Laage et Alberto Sordi

1954: Guai ai Vinti: Avec Pierre Cressoy et Léa Padovani

1955: La Rivale: Avec Gérad Landry et Maria Mauban

1956: War and Peace: Avec Audrey Hepburn, Anita Ekberg, Vittorio Gassman Henri Fonda et Mel Ferrer

1956: Kean: Avec Eleonora Rossi Drago et Vittorio Gassman

1957: Los Amantes del Desierto: Avec Carmen Sevilla et Ricardo Montalban

1957: Suprema Confessione: Avec Massimo Serato et Sonja Ziemann

1959: La Notte Brava (Les garçons) Avec Laurent Terzieff, Jean-Claude Brialy, Franco Interlenghi, Elsa Martinelli et Antonella Lualdi

1959: Le Sorprese dell’Amore: Avec Sylvia Koscina et Walter Chiari

1960: L’Impiegato: Avec Eleonora Rossi Drago et Nino Manfredi

1960: Il Mattatore: Avec Vittorio Gassman et Dorian Gray

1960: Les Dauphins: Avec Claudia Cardinale, Betsy Blair et Gérard Blain

1961: L’Oro di Roma: Avec Paola Borboni, Gérard Blain et Jean Sorel

1961: Un giorno da Leoni: Avec Carla Gravina, Renato Salvatori et Thomas Milan

542: GISELE PASCAL

  giselle-pascal-22420

La vie de Gisèle Pascal, c’est plus que la vie d’une femme heureuse, c’est un véritable conte de fées plein de soleil avec un grand amour, quelques miracles, un prince, un complot et des chansons; Gisèle Pascal, c’est « My Fair Lady » en vrai.

Comme Elisa Doolitle, Gisèle Pascal est une petite bouquetière . Elle est née à Cannes, le 17 Septembre 1921 sous le patronyme de Giselle Marie-Madeleine Tallone. Ses parents sont fleuristes-légumiers mais ne sont pas riches. Giselle a un grand frère, André,Elle aura une petite sœur: Colette.

Qu’importe à la petite Giselle que le Pactole ne coule pas dans les poches de ses parents et encore moins dans sa tirelire enfantine! Dès qu’elle a cinq minutes, elle confectionne de ravissants petits bouquets avec les « chutes » et s’en va, la tête pleine de rêves et de chansons les vendre devant les grands hôtels aux belles élégantes qui en garnissent leurs corsages Poiret ou Chanel avant de s’engouffrer dans leur Rolls, leur Delahaie ou leur Panhard Levassor!

Ce petit revenu ne garantit certes pas du caviar tous les jours ni même du poulet, mais il permet à notre gracieuse héroïne de suivre des cours de danse, ce qui la passionne véritablement et lui donne des ailes pour vendre ses fleurs. Pourtant, si Giselle a un véritable don, c’est celui du chant. Elle égrène à longueur de journée les rengaines à la mode qu’elle connaît par coeur et les notes coulent de sa gorge comme de celle d’un rossignol.

giselle_pascal

Devenue une éblouissante jeune fille au sourire radieux, Giselle à la chance de ressembler furieusement à la plus en vogue des vedettes de son époque: la magnifique Danielle Darrieux dont elle a aussi la voix cristalline et pure. Elle rencontre aussi son premier amour sur les rives de la Méditerrannée, un certain Raymond Pellegrini à la chaude voix de velours et qui l’envoûte complètement même s’il a trois ans de moins qu’elle!

Le beau Raymond rêve d’être acteur, celà fait bien sûr sourire la belle Giselle, mais qui en cette fin des années 30 ne rêve pas de cinéma?

la guerre hélas va venir bouleverser cette douce insousciance de la manière la plus brutale qui soit.

Le monde change, mais la côte d’azur reste en zone libre. Bientôt vont débarquer les parisiens fuyants et avec eux tout un contingent de gloires cinématographiques et théâtrales.

gisele pascal

Giselle en croit-elle ses yeux lorsqu’elle croise dans les rues cannoises Michèle Morgan, Danielle Darrieux, Micheline Presle et son beau fiancé du moment Louis Jourdan, devisant gaiement comme s’ils étaient le plus naturellement du monde en vacances et non en exil forcé dans le dernier rempart de liberté de leur propre pays.

Mais Giselle va également croiser le chemin du très célèbre Claude Dauphin, acteur et metteur en scène belge, adopté par la France et admiré du tout Paris!

Lui aussi est en exil forcé dans le midi et comme peu à peu la vie mondaine et artistique s’organise, il reprend son métier de metteur en scène et monte une pièce de Salacrou.

Dauphin, fasciné par la belle Giselle succède à Raymond dans les amours de la bouquetière.

Bientôt les trois plus illustres actrices du cinéma français vont déserter Cannes. Michèle Morgan partira pour Hollywood, Danielle Darrieux regagnera Paris avant de s’exiler en Suisse et Micheline Presle, crânement, regagnera elle aussi la capitale, mais pour y rester.

En attendant cette envolée de vedettes vers d’autre cieux, on joue et on tourne sur la côte d’Azur!

gisele pascal

Claude Dauphin engage Giselle dans sa compagnie et la fait débuter dans sa pièce, nous sommes en 1941. Giselle lui donnant toute satisfaction, il l’impose pour un petit rôle à Yves Allégret dans « Les Deux Timides », film qu’il tourne la même année avec Jacqueline Laurent et Pierre Brasseur.

L’année suivante,, Marc Allégret fait débuter Giselle dans « L’Arlésienne » au côté de Gaby Morlay; de Raimu et surtout dans les bras du beau…Louis Jourdan!

Imagine-on ce que dut être cette époque pour la jeune Giselle devenant Gisèle? Agée de 20 ans, elle est « découverte » par le cinéma, elle partage la vie du beau Claude Dauphin ce qui est à l’époque l’équivalent d’une liaison avec Jude Law aujourd’hui ! Elle tourne un film avec deux des plus illustres gloires du cinéma national: le grand Raimu et la merveilleuse Gaby Morlay. Cerise sur la pièce montée, son partenaire Louis Jourdan est le fiancé de Micheline Presle et vient de tourner avec Danielle Darrieux le colossal succès qu’est  »Premier Rendez-Vous ».

Gisèle est parfaite dans le film et Allégret met immédiatement en chantier un autre film où elle sera cette fois la vedette dans les bras de son cher et beau Claude Dauphin.: « La Belle Aventure ». films de « fiancés » puisque le couple Claude Dauphin et Gisèle Pascal y côtoie le couple Micheline Presle-Louis Jourdan!

Dauphin fait entretemps une autre découverte qui fera elle aussi les beaux jours du cinéma français: une jeune fille nommée Danièle Girard qui se destine à une carrière de concertiste, qui elle aussi a fui l’occupation et qu’il fait débuter sous le pseudonyme de Danièle Delorme dans  » La Belle Aventure ».

Mais si tout semble merveilleux sous le soleil encore paisible de la côte d’azur, Claude Dauphin n’en oublie pas la guerre pour autant! Il est l’un des premier engagés dans les forces françaises libres. Bientôt l’occupant interdit ses films dont « La Belle Aventure » qui reste bloqué par la censure hitlérienne.

La guerre, bientot, accapare complètement Claude Dauphin.

Restée seule, Gisèle n’aura pas le temps de s’ennuyer! Le cinéma la considère comme une de ses plus magnifiques recrues et elle êst sollicitée par Marcel L’Herbier qui fait mouche en utilisant son talent de chanteuse dans « La Vie de Bohème » où elle retrouve encore le beau Louis Jourdan.

Avec ce film et son film suivant, « Lunegarde », Gisèle devient une star et fêtera la libération de la France en 1945 comme une des actrices les plus cotées et les plus en vogue de son cinéma! Pourtant, dans « Lunegarde », déjà se profile une nouvelle génération d’actrices, Dany Robin y fait ses jolis débuts.

542: GISELE PASCAL 16291__lunegarde03

En 1946, Gisèle fait la conquête du jeune Yves Montand et le « souffle » à Edith Piaf qui le couvait comme s’il s’agissait d’un poussin qu’elle avait elle-même pondu et fait éclore, ce qui n’est d’ailleurs pas tout à fait faux!

Piaf ne consentira jamais à reconnaitre la moindre défection chez ses amants et déclarera avoir « congédié » Montand.

Montand ne fera pas de commentaires et de toutes manières, l’histoire ne dura pas.

Gisèle Pascal est donc une grande vedette dans la France de l’immédiate après guerre, mais les plus illustres des cinéastes retrouvement avec un émoi mal dissimulé les grandes étoiles d’avant le cataclysme. Michèle Morgan rentre toute auréolée d’un nouvel éclat hollywoodien pour recevoir le premier prix d’interprétation au festival de Cannes. Elle reprend d’emblée son statut de première dame. Danielle Darrieux retrouve bientôt les faveurs du public et si Mireille Balin passe à la trappe, Viviane Romance, Ginette Leclerc , Simone Simon et Odette Joyeux monopolisent à nouveau le haut des affiches.

Gisèle tourne beaucoup, mais hélas les cinéastes qui font appel à ses nombreux talents seront désormais de moindre envergure que ceux qui la sollicitaient durant l’occupation. Car enfin, Marc Maurette n’est pas Marcel L’Herbier et Robert Vernay n’a rien d’un Allégret.

Si elle est très populaire et que ses films sont de très grands succès, elle ne trouve en cette prolifique période qu’un seul grand rôle à se mettre sous la dent: celui de l’aviatrice morte à 26 ans, Hélène Boucher, dans  »Horizon sans Fin » où elle a la chance d’être dirigée par Jean Dréville.

Mais il est un autre point de détail qui empêche, me semble-il, Gisèle Pascal de devenir une des plus grandes.

Elle reste et restera à tout jamais une fille du midi.

Et si les hostilités guerrières terminées, le cinéma regane Paris, Gisèle laisse son coeur au bord de la mer.

 

Maintenant qu’elle gagne beaucoup d’argent, elle n’a de cesse que de s’offrir une jolie maison les pieds dans l’eau. Ce sera au Cap Ferrat. Son plus proche voisin n’est autre que le prince Rainier III de Monaco momentanément exilé de son rocher. Entre ces deux-là, le coup de foudre est instantané et donne naissance à un vrai grand amour.

Gisèle Pascal va partager durant six ans sa vie entre le cinéma et l’amour du prince Rainier.

Mais en 1953, lorsqu’il est question que le prince prenne femme, la raison d’état éloigne Gisèle.

La jeune femme est d’origine judéo-polonnaise, ce qui rend l’idée même de la voir régner sur la très catholique principauté complètement absurde. En outre, les origines par trop modestes de cette fille sortie tout droit des fruits et légumes même pas en gros rend l’idée de cette union scandaleuse! Comment imaginer que les grands de ce monde puissent s’incliner respectueusement devant cette saltimbanque à qui ils ont acheté quelques années plus tôt, un minable brin de mimosa dans un geste de pitié mal déguisée. Décidément non, Gisèle Pascal ne peut être une altesse!

gisele pascal

Par contre, la liason du prince et de l’actrice avait été très relayée par la presse et avait ému bien des chaumières. Toutes les âmes romanesques, qu’elles soient de Monaco ou d’ailleurs s’insurgèrent! On ne brise pas l’amour des princes et des bergères! Cela ne se fait pas! On argumenta alors la stérélité de Gisèle, éliminée pour ne pouvoir donner d’héritier au trône!

L’idée de marier le prince Rainier à une actrice fit son chemin parmi ses conseillers, mais il s’agissait de faire les choses en grand, il fallait viser le luxe d’Hollywood!

On sollicita Marilyn Monroe qui remise de son évanouissement ne répondit même pas! Jayne Mansfield fit alors savoir qu’elle était tentée. C’est Monaco qui cette fois ne répondit pas. Ce fut le tour de Grace Kelly après une brève tentative avec Bella Darvi.

giselle-pascal-2483

Durant toutes ces tractations qui sont au grand amour ce que la saucisse de Fancfort est à la gastronomie française, Rainier batailla pour épouser la femme de sa vie. Tout simplement.

Il n’eut pas gain de cause mais le jour de sa rupture avec Gisèle, il déclara à ses conseillers en rentrant au palais: »Si un jour mes sujets croient que je ne leur suis pas dévoué, rappelez-leur qu’aujourd’hui je leur ai sacrifié ma vie« .

Gisèle, baffouée, meurtrie et pourquoi pas le dire insultée, mit le grappin sur le beau Gary Cooper rencontré lors d’une une villégiature festivalière cannoise et avec qui elle tournera « Boum sur Paris ». Histoire sans doute de ne pas rester tout à fait le dindon de la farce et passer à autre chose avec un certain panache! Surtout lorsque l’on sait que Grace avait été très amoureuse de Gary avant de passer à Oleg Cassini et Bing Crosby.

Gisèle et Gary au festival de Cannes

Gisèle et Gary au festival de Cannes

En 1954, Gisèle Pascal avait la joie de retrouver son premier amour de jeunesse; Raymond Pellegrini devenu Raymond Pellegrin et grande vedette du cinéma français dans « Le Feu dans la Peau ». Raymond Pellegrin avait débuté au cinéma après Gisèle, en 1943 mais l’avait bien ratrappée sinon dépassée depuis. Il était un des « jeunes premiers » les plus populaires du moment et se dirigeait déjà vers de rôles de compositions plus ardues.

Il avait été marié ave la blonde actrice Dora Doll avec qui il avait une fille, Danielle.

Il jouait un cambrousard dans le film, Gisèle y était une citadine un rien perverse et il finissait par la tuer. Le jour où l’on tourna la scène du meurtre, après l’avoir tuée, Raymond Pellegrin lui demanda sa main.

Le tendre amour des jeunes années était revenu chambouler les coeurs, sans doute plus fort encore qu’autrefois puisque Gisèle et Raymond ne sont plus les jeunes rêveurs de jadis mais des adultes accomplis avec un réel vécu.

18057909_p

Cet amour là allait durer pour toute leur vie, un mariage de 51 belles années, célébré le 8 Octobre 1955. Le couple aurait une fille, Pascale, née en 1962 ce qui mit très à mal les conseillers monégasques qui avaient clamé sur tous les toits la prétendue stérilité de l’actrice!

Avec l’avènement des années 60 et de la dévastatrice nouvelle vague, Gisèle trop grande dame et bien trop classieuse pour ces freluquets qui ne sont encore que de pompeux amateurs plus grossiers que talentueux s’installe en Camargue après avoir longtemps vécu en provence et met la pédale douce. Elle est  présente à la télévision, joue beaucoup au théâtre, mais délaisse le cinéma où on ne la retrouve que de ci de là, comme par surprise, j’ai failli dire « par enchantement ».

On ne la reverra que quatre fois au cinéma après 1970 et si ses apparitions à la télévision furent plus nombreuses, elles restèrent malgré tout très épisodiques;

Gisèle Pascal s’éteignait à Nîmes le 2 Février 2007. Raymond Pellegrin était auprès d’elle et terrassé par le chagrin il ne lui survécut que huit mois.

Pascale avait 85 ans et Raymond 82.

Celine Colassin

bel-amour-1951-01-g-264x300

QUE VOIR?

1941: Les Deux Timides: Avec Jacqueline Laurent, Claude Brasseur et Claude Dauphin

1942: L’Arlésienne: Avec Gaby Morlay, Louis Jourdan et Raimu

1942: La Belle Aventure: Avec Claude Dauphin, Micheline Presle et Louis Jourdan.

1945: La Vie de Bohème: Avec Maria Denis, Louis Jourdan et Suzy Delair

1945: Lunegarde: Aveec Gaby Morlay et Jean Tissier

1946: Les J3: Avec Richard Nery et Saturnin Fabre

1946: Madame et son Flirt: Avec Andrex et Denise Grey

1947: Dernier Refuge: Avec Raymond Rouleau

1947: Tombé du Ciel: Avec Claude Dauphin et Jacqueline Gauthier

1947: Amours, délices et orgues: Avec Jean Desailly

1948: Mademoiselle s’amuse: Avec Ray Ventura

1950: Véronique: Avec Jean Desailly

1950: La Petite Chocolatière: Avec Claude Dauphin

1953: Horizon dans Fin: Avec Paul Frankeur, Maurice Ronet et Jean Chevrier

1954: Boum sur Paris: vec Gary Cooper, Jacques Pills et Danielle Godet

1954: Le Feu dans la Peau: Avec Raymond Pellegrin et Philippe Lemaire

1954: Marchandes d’illusions: Avec Raymond Pellegrin, Louise Carletti et Nicole Courcel

1954: Si Versailles nous était Conté: (Elle est Louise de Lavallière)

1956: Pitié pour les Vamps: Avec Viviane Romance et Geneviève Kervine

1958: Si Paris nous était Conté: Avec Danielle Darrieux, Sophie Desmarets et Françoise Arnoul

1959: Ca n’arrive qu’aux Vivants: Avec Raymond Pellegrin, Magali Noël et Daniel Cauchy

1962: Le Masque de Fer: Avec Jean Marais, Sylvia Koscina et Claudine Auger

1970:Un caso di coscienza: Avec Françoise Prévost, Antonella Lualdi, Raymond Pellegrin et Lando Buzzanca

1983: En Haut des Marches: Avec Danielle Darrieux , Micheline Presle et Hélène Surgère.

1983: Les Compères: Avec Pierre Richard et Gérard Depardieu

1984: La Femme Publique: Avec Valérie Kaprisky

1988: Juillet en Septembre: Avec Anne Parrilaud

531: JACQUELINE SASSARD

531: JACQUELINE SASSARD biche1xn3

La très étrange  (et très belle) Jacqueline Sassard naît à Nice le 13 Mars 1940.

Elle débutera très jeune au cinéma, à 16 ans dans « Je Plaide Non Coupable » d’Edmond T. Gréville avant de passer la frontière Italienne pour y devenir « Gwendoline » pour Alberto Lattuada entre Raf Vallone et Sylvia Koscina très en beauté elle aussi mais qui a l’air d’une girafe coincée à côté d’elle!

pascale Petit, Mylène Demongeot et Jacqueline Sassard

pascale Petit, Mylène Demongeot et Jacqueline Sassard

Le film connaîtra un succès colossal et l’Italie fera de Jacqueline une star, on ne manquera pas de souligner la ressemblance de Jacqueline avec l’Audrey Hepburn de « Vacances Romaines » tourné à Rome quatre ans plus tôt.

Là est peut-être la particularité essentielle de Jacqueline Sassard: on retrouve en elle, comme sublimé, le reflet d’autres actrices, depuis l’espiègle Audrey en passant par la romantique Anouk Aimée des « Amants de Verone » jusqu’à l’ Andrée Clément de « La Vierge du Rhin » ou l’Isabelle Adjani des « Soeurs Bronte ».

jacqueline sassard

Jacqueline est une héroïne romanesque et grave sur qui le public peut projeter ses fantasmes d’autant plus facilement qu’elle est peu coopérative avec la presse et ne laisse rien filter de sa vie privée.

Jacqueline Sassard est un mystère du cinéma.

Lux-Jacqueline-Sassard-Ad-222x300

Mystère qu’elle emporte avec elle.

Après avoir été cette étrange « Biche » pour Claude Chabrol en 1968, elle disparaît complètement, absorbée dans un anonymat dont nul ne connaît le « sésame ».

Les spéculations allèrent bon train et une fois tous les dix ans on s’interroge sur ce qu’à bien pu devenir Jacqueline Sassard. j’ai tout lu ou tout entendu à ce propos, depuis la clochardisation jusqu’au riche mariage en passant par l’enfer de la drogue, l’homosexualité, les ordres religieux et bien entendu la mort gardée secrète.

La seule chose qui est certaine, c’est que la belle Jacqueline vivait une formidable histoire d’amour avec le réalisateur Valerio Zurlini. mais si Jacqueline ne tourne plus, son Valerio adoré est un boulimique de travail, jamais à la maison il rentre tard, part tôt, parfois au milieu de la nuit ou au contraire arrive à quatre heures du matin. Ce que Jacqueline ignore c’est que Valerio a une autre vie. Il a une autre femme, une autre maison quelque part. Il dîne deux fois par jour, une fois avec l’une puis file dîner avec l’autre, ce qui a une triste incidence sur son tour de taille. Hélas un jour le manège s’enraie, Jacqueline découvre la vérité, elle part, terriblement blessée. Elle croyait vivre un grand amour elle se sent trahie mais en fait elle en vivait un. Après l’avoir perdue, Zurlini perd le goût de vivre et sombre en dépression. Il accélère sa fin en buvant, en vivant n’importe comment et s’éteint en 1982 sans s’être remis d’avoir perdu sa Jacqueline adorée.

A propos des années qui suivirent sa séparation avec Valerio Zurlini, je préfère ne prêter foi à rien en attendant de savoir tout et souhaiter que Jacqueline Sassard la belle disparue soit heureuse et toujours aussi belle.

jacqueline sassard

QUE VOIR?

1956: Je Plaide non Coupable: Avec Barbara Laage,  Frank Villard et Andrée Debar

1957: Gwendoline: Avec Raf Vallone et Sylvia Koscina

1959: Faibles Femmes: Avec Alain Delon, Mylène Demongeot et Pascale Petit

1959: Estate violenta: Avec Eleonora Rossi Drago et Jean-Louis Trintignant

1960: Nous Sommes Tous Coupables: Avec François Périer et José Suarez.

1962: Les Titans: Avec Antonella Lualdi et Pedro Armendariz

1964: Le Sexe des Anges: Avec Anouk Aimée, Sandra Milo et Jeanne Valérie

1966: Le Stagione del nostro Amore: Avec Anouk Aimée et Enrico Maria Salerno

1966: Accident: Avec Dirk Bogarde et Stanley Kramer

1968: Les Biches: avec Stéphane Audran

 

12

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream