found 2 matching posts pour 'marion game'


585: MARION GAME

585: MARION GAME marion-game-212x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marion Game comme de nombreuses actrices qui connaissent une gloire crépusculaire à la télévision voient le souvenir de leur carrière s’estomper derrière leur gloire de sitcom. On ne trouve plus sur le net que leurs images de mamies pétillantes et en bonne santé comme si leurs carrières avaient commencé à l’âge de la retraite à l’instar de Pascale Roberts. Mais comme Pascale, Marion fut une comédienne à succès, toujours drôle, souvent nue et franchement populaire.

Marion vient au monde à Casablanca au Maroc le 31 Juillet 1942. Elle est Madeleine Game pour l’état civil et  fera partie du contingent d’actrices françaises nées sous le radieux soleil d’Afrique du Nord avec Françoise Arnoul, Françoise Fabian et Marlène Jobert sa grande copine qui jouera longtemps sur les mêmes arguments qu’elle: La jolie rousse rigolotte plutôt cruche mais bien roulée et pas trop atttachée sentimentalement à sa petite culotte. « Des yeux d’ange, un corps à la croque au sel et un visage en pointe d’asperge » disait d’elle Michel Audiard.

La jolie Marion, formée à l’art dramatique chez Dullin avait vu sa grande copine Marlène Jobert exploser littéralement en deux films « Alexandre le Bienheureux » et « Faut pas Prendre les Enfants du Bon Dieu pour des Canards Sauvages » alors qu’elle-même avait à peine traversé « Les Poynettes » dans l’ombre du couple Johnny-Sylvie et fait quelques télévisions.

Mais plus que de s’imposer en tant qu’actrice, Marlène avait crée et imposé un nouveau type féminin au cinéma, ce qui ne s’était plus vu depuis Brigitte Bardot. Celui de la rousse bonne fille mais vénale et plus rapide à se déshabiller qu’à énoncer un théorème de Pythagore.

Michel Audiard, stupéfié lui-même du succès de son film et de sa vedette mit en chantier un nouveau film qui devait réunir Marlène à Paul Meurisse, Michel Serrault et à l’incontournable Bernard Blier. C’était « Le Paumé » qui deviendrait « Le Cri du Cormoran, le Soir au dessus des Jonques » car Audiard avait aussi lancé la mode des titres de films à rallonges.

Des titres de films longs comme des Cadillac des années 50, rigolos en soi sans avoir beaucoup sens et surtout sans aucun rapport avec le film qu’ils désignaient. Ils étaient d’ailleurs hélas le seul élément un peu intéressant des œuvres ainsi nommées, parce que « C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule » ou « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais oser le demander  » et même « L’Evènement le plus important depuis que l’homme a marché sur la Lune » ne sont pas à proprement parler des chefs d’oeuvres impérissables

Mais Marlène Jobert, qui déjà était sollicitée par les plus grands et craignant de rester cataloguée à tout jamais dans le même genre de rôles renonca au rôle de « Mirabelle » que lui proposait Audiard mais, bonne copine, présenta Marion au dialoguise-réalisateur.

Et c’est Marion qui se fit irrémédiablement cataloguer dans un certain type de rôles et ce qui est pire, dans un certain type de cinéma. Celui qui allait déferler sur les écrans français durant deux décennies et qui ne seraient que de navrantes sous copies du « Gendarme de Saint Tropez » où la grosse farce remplacerait l’humour et où la gaudriole tiendrait lieu d’érotisme.

Les « vedettes » de ce type de cinéma variaient peu d’un film à l’autre. Marion faisait avec Micheline Dax voire Annie Cordy l’élément féminin face à Bernard Menez, Pierre Tornade, Jacques Balutin, Daniel Prévost, Paul Préboist et Michel Galabru quand ce n’était pas les hilarants « Charlots ».

Les titres de ces oeuvres ne laissaient bien entendu planer aucun doute sur leur pittoresque contenu et on pouvait donc se taper la cuisse et se gondoler à en avoir le tournis avec « Les Bidasses en Folie », « Mon Curé chez les Thaïlandaises » et autres  « La Dernière Bourrée à Paris »!

Heureusement, l’actrice serait dès ses débuts bien mieux servie à la télévision et elle restera une des grandes vedettes du théâtre de boulevard. Le plus grand paradoxe de l’artise fut sans doute ce grand intérêt avoué pour l’émancipation féminine et sexuelle des années 70, n’hésitant jamais devant quelque déclaration fracassante ou photo légère. légère mais bonne fille, on a sa réputation!

Et si elle était considérée par beaucoup comme une « Marlène Jobert de secours », celle à qui on propose les films que la star refuse; Marion aurait elle aussi bientôt sa « rivale » en la personne de Danièle Evenou!

Pourtant, dans la vie, Marion Game était une jeune femme plutôt rangée.

Mariée une première fois à dix-huit ans au Maroc avec Philippe Ledieu, père de sa fille Virginie, dès ses débuts à Paris elle fait la rencontre de Jacques Martin avec qui elle va vivre quatre années d’une relation assez passionnelle avant de prendre ses distances pour raisons d’épanouissement professionnel.
Marion ne doutait pas que son cher Jacques Martin la supplierait de rester mais il allait rencontrer…Danièle Evenou qui allait lui donner deux enfants avant d’elle-même laisser la place à Cécilia, future et momentanée Sarkozy.

De son côté, remise de ses chagrins amoureux, sur le tournage de « Oublie-moi, Mandoline » en 1975, Marion allait rencontre le très beau comédien suisse Jacques Verlier de neuf ans son aîné et ex mari de la comédienne Lucie Saint Simon. Il allait lui donner deux enfants, deux fils, Romain et Mathieu.

C’est à cette époque que Marion prend un tournant dans sa carrière et le fait clairement savoir: « Maintenant que j’ai trois enfants, je n’ai plus la même combativité dans ma carrière, je n’ai plus envie d’être Romy Schneider, maintenant je m’en fous! Je ne veux pas dire que je n’ai plus envie de jouer et encore moins que j’abandonne mon métier, mais être une vedette demande une disponibilité que je ne pourrais offrir qu’en sacrifiant ma famille, alors non! »

La belle histoire durera jusqu’en Juillet 1992. La mort emporte Jacques Verlier à seulement cinquante-huit ans.

Il y aura un nouvel homme dans sa vie, un certain Jean-Claude avec qui elle vit selon l’adage qui fut si cher au coeur de Michèle Morgan et Gérard Oury: « Amour commun, casseroles à part ».

Comme je l’ai dit au début ce cet article, la télévision a pris peu à peu le pas sur le cinéma dans la carrière de Marion Game, on ne l’a plus revue au grand écran depuis « Blancs Cassés », un film passé très inaperçu en 1989.

Mais qu’à celà ne tienne, elle est depuis « Les Brigades du Tigre » de toutes les grandes aventures télévisuelles françaises comme « Nana », »Quai numero un », « Comissaire Moulin », « Boulevard du Palais », « Le Juge est une Femme », « Plus Belle la Vie » et bien sûr  »Scènes de Ménage » qui régale les téléspectateurs depuis 2009.

Bravo, Marion!

Celine Colassin

autographe-marion-game

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUE VOIR?

1967: Les Poneyttes: Avec Sylvie Vartan, Daniel Ceccaldi, Arlène Dahl et Corinne Cléry

1970: Le Cri du Cormoran, le Soir au dessus des Jonques: Avec Paul Meurisse et Bernard Blier

1970: a Liberté en Croupe: Avec Juliette Villard, Maria Mauban et Bernard le Coq

1971: L’Albatros: Avec Jean-Pierre Mocky

1971: Etes-vous Fiancée à un Marin Grec ou à un Pilote de Ligne? Avec Françoise Fabian et Jean Yanne

1971: Les Bidasses en Folie: Avec les Charlots.

1973: La Dernière Bourrée à Paris: Avec Annie Cordy et Francis Blanche

1974: Y’a un Os dans la Moulinette: Avec Michel Galabru et Daniel Prévost

1975: C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa Gueule: Avec Michel Serrault et Bernard Blier

1975: Vous ne l’emporterez pas au Paradis: Avec Charles Denner et Micheline Luccioni

1975: Les Onze Mille Verges: Avec Jenny Arrasse et Yves-Marie Maurin

1976: L’Acrobate: Avec Micheline Dax, Guy Marchand et Edith Scob

1976: Oublie-moi, Mandoline: Avec Marie-Hélène Breillat et Bernard Menez

1980: Voulez-vous un Bébé Nobel: Avec Jean-Pierre Marrielle, Darry Cowl et Daniel Prévost

1982: Dulces Horas: Avec Assumta Serna

1983: Mon Curé chez les Thaïlandaises: Avec Maurice Rich, Jacques Balutin et Katia Tchenko

1985: Le Facteur de Saint Tropez: Avec Paul Préboist

1989: Blancs cassés: Avec Sylvie Orcié et Jacques Bonnaffé

1991: Besoins (court métrage) Avec Jean-Claude de Goros

1999: Tout tout Près (court métrage) Avec Philippe Nahon

521: DANY SAVAL

dany saval

Le 5 janvier 1942, en pleine occupation, la petite Danielle Nadine Suzanne Savalle naît à Paris.

Trop petite pour se rendre compte des horreurs de son temps et des privations qui vont avec, la petite fille grandit, joyeuse comme un pinson, riant pour un rien, adorant la danse et les animaux. Puis ce sera Danielle Darrieux quand elle la découvrira au cinéma, pas peu fière d’avoir le même prénom!

D’ailleurs, elle en était sûre elle aussi, un jour elle serait une grande actrice célèbre!

521: DANY SAVAL saval-209x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A sept ans Danielle qui est depuis toujours « la petite Dany » pour sa famille gagne ses  premiers cachets comme danseuse au Châtelet! 12.590 francs par mois! Inutile de dire qu’encore une fois, elle n’est pas peu fière! D’ailleurs plus aucun des cachets qui suivront ne lui feront un pareil effet!

Ce n’était certes pas le pactole qui coulait dans sa tirelire, mais elle gagnait à sept ans un salaire dont un adulte aurait pû se contenter!

Dany ne fait pas que danser! Elle chante aussi. à la chorale de Saint Nicolas d’Igny. En 1949, monseigneur Roncali, de passage, vint entendre les enfants. A la fin de leur prestation, s’adressant au curé il lui dit « Mais qui sont donc ces deux merveilleux petits enfants? Ils sont d’une telle beauté qu’on les croirait dégringolés tout droit du paradis dans votre église ». Ce à quoi le curé répondit « C’est la petite Danielle Savalle et le petit Alain Delon! » Ce jour là, deux futures vedettes du cinéma français étaient repérées par un futur pape puisque monseigneur Roncali serait bientôt connu comme le pape Jean XXIII.

A 16 ans elle danse au Moulin Rouge!

Un début de carrière fulgurant! Un soir Ed Sullivan, roi de la télévision américaine est dans la salle et engage le ballet pour partir en tournée aux USA! Et tenez vous bien: Passage au Carnegie Hall!

Un début de carrière qui s’arrête net! Papa et maman refusent de laisser partir leur petite Dany chérie au pays des Sioux! Elle aura beau remplir des citernes de larmes, rien n’y fera! Des années plus tard, Dany apprendra tout à fait par hasard en papotant avec Nicole Croisille que c’est elle qui a été engagée pour partir aux USA à la place de Dany!

Restée à Paris, Dany s’ennuie! C’est qu’on s’habitue vite aux feux de la rampe et plus encore à agrémenter chaque semaine son petit compte en banque chéri! Alors pour se désennuyer, pour rester dans le coup, elle fait de la figuration et rencontre pour la première fois Michèle Morgan sur le plateau de « Le Miroir à deux Faces »

Mais cette jeune demoiselle précoce ne se contente pas de ça!

wfoge4g4ymp3y4pe-240x300

Dany jamais sans ses animaux

Elle enchaîne avec  »L’eau Vive » dans l’ombre délicieuse de Pascale Audret. Dany a 15 ans lors du tournage. Mais si on lui parle de « débutante » elle répond « Oh! Mais voilà deux ans que je joue au théâtre! Je ne suis pas une débutante! »

D’ailleurs à la sortie du film elle sera une femme mariée à un certain monsieur Roger Challand (Qui n’a rien à envier à Jacques Charrier!) depuis le 4 Octobre 1958!

Lorsque Dany souhaitera divorcer il lui rendra sa liberté puis se donnera la mort.

dany-saval

Dès la première apparition de Dany au cinéma dans « Le Miroir à deux Faces », Marcel Carné, un des metteurs en scène les plus mythiques de toute l’histoire du cinéma la repère et la choisit choisit pour un rôle important dans « Les Tricheurs ». Film qui présidera aux destinées d’une nouvelle génération de comédiens dont Andréa Parisy, Jacques Charrier, Pascale Petit, Jean-Paul Belmondo, Laurent Terzieff, Pierre Brice et bien sûr Dany.

Carné aura des mots très durs pour ses « découvertes » mais pas pour Dany en qui il voit une nouvelle Arletty. Il lui confiera bientôt un très beau rôle face au gigantesque Michel Simon et celui-ci à son tour succombe au charme de Dany, avouant « Etre ému comme un gosse devant elle ».

dany saval

Et oui, en ces débuts de carrière fulgurants il faut bien le dire, Dany est considérée comme un titi parisien dans la plus pure tradition du genre. On lui confie des personnages gouailleurs et légers qui ont pour nom « Pivoine », « Migraine » ou « Marie la Crêpe ».

wpyirhmm1poxpwip-230x300

Le photographe Sam Levin l’adore! Il adore la photographier. Avec ses grands yeux de biche, sa poitrine plate et sa musculature de danseuse, Dany n’est jamais vulgaire. Ses photos sont partout et essentiellement en couverture de magazines comme « Ciné-Revue », ‘Cinémonde » ou »Ciné-Miroir ».

Mais le cinéma des années 60 n’est pas le cinéma des années 30. Soudain, après la « nouvelle vague »,voici venir la furie des « Idoles du yéyé » qui bouleverse tout sur son passage! Dany Saval a 20 ans en 1962, elle s’engouffre avec délectation dans « Le Temps des Copains »!

Dany est la reine du twist, du « mush patatoes », elle danse jusqu’au bout de la nuit et vit à cent à l’heure la liberté inattendue que l’on offre soudain aux jeunes de sa génération! Elle est de l’aventure des « Parisiennes » avec Catherine Deneuve et Johnny Hallyday ou de « Cherchez l’idole ». Elle-même bientôt enregistre des 45 tours sans bien entendu ralentir son rythme au cinéma!

Sa « passion du rock » se prolonge dans la vie puisqu’elle aura des liaisons avec Johnny Hallyday, Thierry Thibaut et Vic Laurens, le guitariste des « Vautours ». Suivra Richard Beymer. Bien oublié aujourd’hui, Richard Beymer fut un enfant vedette pour le cinéma italien dès ses 14 ans. Congédié par Dany, il rentrera à Vérone, seul et inconsolable. Jusqu’à ce qu’il rencontre une jolie américaine, fille de militaire, qui rêve de cinéma sans en avoir jamais fait: Sharon Tate.

danysaval_vinyl1-300x300saval dany

Quant au cinéma, vingt films en quatre ans! Qui dit mieux?

En 1962, en plein dans sa période yéyé, elle est si célèbre qu’on lui propose des rôles que l’idole Brigitte Bardot a refusés ou n’a pas le temps de tenir. Et bien Dany non plus! Carbonneau l’appelle pour le « Grand Dadais », elle est à Tokyo où elle présente « Les Parisiennes » Rappelez dans 15 jours! 15 jours plus tard elle est aux USA où elle présente « Moon Pilot » Finalement c’est Pierre Granier Deferre qui fera le film avec Danièle Gaubert…7 ans plus tard!

En 1964 elle reçoit ses premières critiques négatives mais qui couvaient depuis longtemps. Il y a quelques temps que l’on épingle dans une certaine presse son extrême maigreur, ses maquillages « oeil de biche » outranciers et ses choucroutes à la Brigitte Bardot maintenant que Dany est devenue blonde platine et a découvert la frange qui ne la quittera plus. Elle symbolise tout à coup « Cette jeunesse perdue qui s’épuise à twister et boire du wisky toutes les nuits  au Saint Hilaire au lieu d’aller à l’école ou à l’usine! » Brigitte Bardot passe pour la coupable ayant provoqué cette « débauche », et Dany pour la victime étourdie qui y laisse ses plumes et sa belle santé!

En 1964, Dany joue face à Michèle Morgan qu’elle retrouve dans « Constance aux Enfers » une petite starlette sans talent, cupide, ambitieuse, manipulatrice et complètement idiote. L’actrice, compose un personnage haut en couleurs et fort réussi. Elle porte une perruque exagérément bouffante et remonte sa poitrine dans un balconnet comme si son personnage se prenait pour Marilyn Monroe avec son 85a.

Le film est émaillé de quelques dialogues sublimes dont celui-ci:

Dany à Michèle: Mais vous verrez! Du cinéma, moi j’en ferai!

Michèle à Dany: Ca c’est fort possible! Les pires choses finissent toujours par arriver!

Et Dany: C’est une vacherie, ça, non?

SamLevinDanySaval-234x300

Mais la presse va utiliser ses photos en petite pimbêche horripilante pour la critiquer, et notamant une photo où assise en bikini sur une terrasse, avec sa perruque et ses seins relevés, Dany a deux doigts dans la bouche et souffle comme une possédée en gonflant les joues pour siffler. Légende de la photo: « Qui a envie de voir ça au cinéma? »

L’actrice ne releva pas l’affront, elle avait d’autres choses en tête et sa vie allait basculer à 180°.

dany saval

Walt Disney cherchait depuis six mois une actrice pour un rôle d’hôtesse de l’air. Une actrice jolie et piquante mais qui n’aurait rien d’une Jayne Mansfield lorsqu’il tomba par hasard sur un numéro de « cinémonde » avec la photo de Dany en première page.

tumblr_lnkyn2BmF41qa83tpo1_250

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dany s’envola pour Hollywood tourner « Boeing-Boeing » avec Tony Curtis et Jerry Lewis et dans la foulée signer avec Disney un contrat pour six films en six ans! Et toc!

En France, Julien Duvivier sacrifie son sketch dans « Le Diable et les Dix Commandements ». le film était trop long, c’est Dany qui passe à la trappe.

dany13 (2)

Mais en 1965, plus blonde que jamais, elle devenait également l’épouse de Maurice Jarre de dix-huit ans son aîné. Elle reste en Amérique après le tournage de Disney, ne revenant en France que pour faire sensation au festival de Cannes.

dany saval

Le couple Jarre aura une fille: Stéphanie.

Mariée et maman, Dany Saval stoppe net sa carrière et ne tourne plus pour Walt Disney.

Il faudra attendre les années 70 pour la retrouver d’abord au cinéma et ensuite à la télévision.

En 1973 elle épouse le journaliste présentateur Tv Michel Drucker et même si elle tourne jusqu’à la fin de la décennie (Elle arrête le cinéma en 1981 après « Signé Furax ») C’est en qualité de madame Drucker qu’elle reste célèbre.

saval dany

Mais Dany Saval n’en est pas devenue oisive pour autant. Sans changer de coiffure, sa passion pour les animaux ne l’ayant jamais quittée, elle met toute son énergie à leur protection, n’hésitant jamais à bourse délier. Brigitte Bardot qu’elle n’avait jamais rencontrée du temps où elles faisaient toutes les deux du cinéma trouve en elle une alliée de première qualité dans son combat!

Maurice Jarre s’est éteint en 2009 et depuis vingt ans Michel Drucker passe tous ses dimanches sur le divan d’une maison de retraite. Dommage que ce divant soit dans mon poste de télévision.

Celine Colassin

dany_saval_moi_hommes_40-05-300x193

QUE VOIR?

1958: Le Miroir à deux Faces: Avec Michèle Morgan et Bourvil

1958: L’Eau Vive: Avec Pascale Audret

1958: Les Tricheurs: Avec Andréa Parisy, Jacques Charrier et Laurent Terzieff

1959: Asphalte: Avec Françoise Arnoul et Massimo Girotti

1959: Nathalie Agent Secret: Avec Martine Carol

1960: La Dragée Haute: Avec Odile Versois et Michel Piccoli

1960: Les Portes Claquent: Avec Catherine Deneuve et Françoise Dorléac

1960: Pierrot la Tendresse: Avec Michel Simon et Pierre Brasseur

1961: Dans la Gueule du Loup; Avec Magali Noël, Pascale Roberts et Félix Marten

1961: Le Puits aux Trois Vérités: Avec Michèle Morgan, Catherine Spaak et Jean-Claude Brialy

1962: Les Parisiennes: Avec Anne-Marie Bellini et Françoise Giret

1962: Les Sept Péchés Capitaux: Avec Claude Brasseur

1962: Comment réussir en amour: Avec Jean Poiret et Jacqueline Maillan

1963: Du Mouron pour les Petits Oiseaux: Avec Paul Meurisse et Suzy Delair

1964: Constance aux Enfers: Avec Michèle Morgan et Simon Andreu

1964: Cherchez l’Idole: Avec Frank Fernandel, Eddy Mitchell et Sylvie Vartan.

1965: Moi et les Hommes de 40 ans: Avec Paul Meurisse et Michel Serrault

1965: Boeing-Boeing: Avec Tony Curtis et Jerry Lewis

1977: l’Animal: Avec Raquel Welch et Jean-Paul Belmondo

1977: La Vie Parisienne: Avec Martine Sarcey et Evelyne Buyle

1980: Inspecteur La Bavure: Avec Coluche, Gérard Depardieu et Dominique Lavanant

1980: Comme une Femme: Avec Pascale et Patrick Guillemin.

1980: Voulez-vous un Bébé Nobel? Avec Jean-Pierre Marielle, Marion Game, Darry Cowl et Daniel Prévost

1981: Signé Furax: Avec Pierre Tchernia et Pierre Tornade

achacunsoncinema |
filmss |
dorian78 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | carolineriche
| utopia2012
| ddlstream